Mon compte

La connexion est en cours ...
×
Inscription

Articles

Religion

La situation du Halal en 1983

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

En 1983 soit il y a environ 30 ans, les interrogations autour du marché du halal étaient déjà au gout du jour. Daniel Youssouf Leclerc, converti à l’islam de longue date et aujourd’hui membre permanent de la ligue islamique mondiale militait déjà pour un marché du halal plus saint.

Même si il y a eu des évolutions notoires comme le développement d’organismes de certification, une meilleure information des consommateurs notamment grâce au travail d’Al Kanz, un certain nombre de problèmes n’ont toujours pas été résolus. Ces images datent mais on tellement l’air d’actualité.

...

Lire la suite : La situation du Halal en 1983

Turquie : le hijab désormais autorisé dans les écoles musulmanes (Imam Hatip)

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

turkey turquie hijab

Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé lors d’une conférence à Madrid Mardi que la Turquie allait autoriser les écolières à porter le hijab au sein des écoles musulmanes du pays (écoles Imam Hatip). Jusqu’à présent et depuis le coup d’Etat militaire de 1980, le port du hijab était interdit aux jeunes filles qui pourtant avaient fait le choix de suivre une scolarité au sein d’écoles religieuses. Les écoles Imam Hatip forment notamment les futurs imams Turcs, elles remplacent depuis 1980 les madrassas fermées par Ataturk.

Cette décision s’accompagne par ailleurs d’une modification des conditions d’accès aux écoles Imam Hatip. Les élèves pourront intégrer l’école dite religieuse à partir de 11 ans contre 15 ans auparavant.

La mesure entrera en application dès la rentrée 2013-2014 mais d’ores et déjà, elle ne manque pas de faire réagir les laïques y compris les généraux de l’armée, les juges et les recteurs d’université qui ne souhaitent pas que le hijab soit d’avantage autorisé.

En 2010, une étudiante s’était rendue à l’université vêtue d’un chapeau pour tenter de contourner l’interdiction du hijab en vigueur dès lors, elle fut exclue des cours et a saisi le conseil supérieur de l’éducation aujourd’hui dirigé par le Premier Ministre turque Recep Tayyip Erdogan. Le délibéré lui a donné raison depuis, partout en Turquie, les femmes peuvent étudier à l’université en hijab.

Avec cette autorisation un nouveau pas a été franchi, le hijab reste néanmoins interdit au sein de l’école publique. Espérons la levée de cette interdiction très prochaine inchaAllah.

...

Lire la suite : Turquie : le hijab désormais autorisé dans les écoles musulmanes (Imam Hatip)

Les mérites du Paradis : le premier à y entrer et le dernier

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Les mérites du Paradis : le premier à y entrer et le dernier

L’entrée au Paradis est caractérisée par certains points – que l’on retrouve dans les paroles d’Allah et de Son Messager (‘alayhi salat wa salam) – et qu’il nous semble important de relever. Nous nous baserons sur l’ouvrage d’Ibn Qayyim al-Jawziyya (qu’Allah lui fasse miséricorde) intitulé « Le Paradis » ainsi que sur celui d’Ibn Kathir (qu’Allah lui fasse miséricorde) nommé « Les délices du Paradis ».
Nous nous intéresserons à trois points en particulier que sont : le portier et les responsables du Paradis, le premier qui frappera à la porte du Paradis à savoir le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) et pour finir, les derniers à entrer au Paradis incha Allah.

Le portier et les responsables du Paradis

Le portier et les responsables du Paradis sont des Anges. Chaque Ange qu’Allah a créé à un rôle bien défini. Ainsi, Il a créé des Anges afin qu’ils prennent la responsabilité du Paradis. Nous ignorons leur nombre exact, à Allah revient le savoir de toute chose.
Notre Seigneur a dit : {Et l’on conduisit au Paradis, en groupes homogènes, ceux qui avaient craint pieusement leur Seigneur. Lorsqu’ils y arrivèrent et que ses portes s’ouvrirent, ses gardiens leur dirent : « Paix et salut à vous ainsi que béatitude ! Entrez-y donc pour l’éternité. »} (Sourate 39 : Verset 73). Les gardiens ou responsables du Paradis sont les Anges qu’Allah a assigné à cette place.

De plus, un hadith évoque le portier du Paradis. En effet, selon Soulaymen ibn El Moughira, Thabit et Anas (qu’Allah les agréé), le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit : « J’arriverai à la porte du Paradis, le Jour du Jugement dernier, et je demanderai l’ouverture de cette porte. Le responsable demandera « Qui es-tu ? » Je répondrai : « Mohamed ! » Il dira, précisément : « Je ne suis autorisé à ouvrir la porte à aucun être avant toi ». (Rapporté par Ahmed et Muslim). Ibn Qayyim al-Jawziyya (qu’Allah lui fasse miséricorde) ajoute que le portier et « le plus haut responsable des Paradis est Radwan (‘alayhi salam). »

Le Messager d’Allah (saws), le premier qui frappera à la porte du Paradis

Comme nous venons de le voir, le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) demandera l’ouverture de la porte du Paradis. C’est ainsi que Radwan (‘alayhi salam) « se lèvera spécialement par respect et pour la dignité du Messager de Dieu (‘alayhi salat wa salam). […] Il se lèvera en personne et lui ouvrira la porte. Il ne se lèvera jamais plus, pour personne d’autre que lui. Par contre, les responsables du Paradis travailleront sous les ordres de leur Chef Radwan (‘alayhi salam). » Ibn Qayyim al-Jawziyya (qu’Allah lui fasse miséricorde) souligne bien le fait que le portier et le plus haut responsable du Paradis, à savoir Radwan (‘alayhi salam) ne se lèvera qu’une seule fois et ce sera pour l’Envoyé d’Allah (‘alayhi salat wa salam).

Par ailleurs, ibn Kathir (qu’Allah lui fasse miséricorde) affirme que le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) sera bien le premier à frapper à la porte du Paradis en citant le hadith suivant, confirmé dans le sahih Muslim, d’après Anas (qu’Allah l’agrée) : « Je suis le plus suivi le Jour du Jugement dernier et je serai le premier à frapper à la porte du Paradis. » Ce fait ne devrait donc constituer nul doute dans nos esprits car il est prouvé par les paroles de l’Envoyé d’Allah lui-même (‘alayhi salat wa salam).

Les derniers à entrer au Paradis

Les derniers à entrer au Paradis ont été évoqués par le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam). En effet, Al Boukhari et Muslim rapportent de ‘Abdallah ibn Messaoud que « Le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Je connais le dernier à sortir de la Géhenne et le dernier à entrer au Paradis. Un homme sortira de l’Enfer en rampant, Dieu lui dira : {Va entrer au Paradis.} Il s’arrêtera devant, il lui semblera être plein. Il retournera et dira : « Ô mon Dieu, je l’ai trouvé plein. » Dieu lui dira une seconde fois : {Va entrer au Paradis.} Il arrivera devant, il lui semblera être plein. Il retournera et dira : « Ô mon Dieu, je l’ai retrouvé plein. » Dieu lui dira pour la troisième fois : {Va, entre au Paradis. Tu auras le monde entier et dix fois plus.} Il dira : « Tu Te moques de moi, et Tu es le Roi. » J’ai constaté que le Prophète (‘alayhi salat wa salam) souriait jusqu’à découvrir ses molaires, il dit : « C’est la dernière place des gens du Paradis comme demeure. » »

De même, l’un des derniers hommes à entrer au Paradis à été évoqué par l’Envoyé d’Allah (‘alayhi salat wa salam) dans le sahih de Muslim, selon Abu Darr. Le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Je connais le dernier à entrer au Paradis et le dernier à sortir de la Géhenne. Un homme sera amené le Jour du jugement dernier, on dira : présentez-lui ses plus petits péchés, et cachez-lui les plus grands. On lui présentera ses plus petits péchés, ils lui diront : Tu as fait ceci et cela tel jour. Un autre jour, tu as fait ceci et cela et ainsi de suite. Il répondra : « Effectivement ! » Il ne pourra nier, craignant la présentation de ses plus grands péchés. On lui dira : « On te changera chaque péché par une bonne action. » Il ajoutera : « Ô mon Dieu, j’ai commis des péchés que je ne vois pas ici ! » » Abu Darr affirma : « J’ai vu le Messager de Dieu sourire jusqu’à découvrir ses molaires. »

Qu’Allah nous accorde, à nous ainsi qu’à nos proches, l’entrée au sein de Son Paradis. Puisse-t-Il nous compter parmi ceux qui méritent Sa Rétribution, par Sa Miséricorde infinie.

...

Lire la suite : Les mérites du Paradis : le premier à y entrer et le dernier

Conférence à Doha sur le réchauffement climatique : un enjeu de taille

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Conférence à Doha sur le réchauffement climatique : un enjeu de taille

Depuis lundi 26 novembre, une conférence de l’ONU sur le changement climatique s’est ouverte à Doha, au Qatar. Une conférence qui s’annonce bien difficile en raison de la grande mission pour laquelle les 195 pays doivent œuvrer, et se concerter : atténuer le réchauffement climatique. Les divergences entre pays quant aux modes d’action empêchent bien souvent les négociations d’aboutir une solution concrète. Pourtant, le problème du réchauffement climatique est planétaire, et la situation urge.

Une conférence inutile ?

Les représentants de 195 pays réunis à Doha, devront tenter de trouver des solutions à la question du réchauffement climatique. Ils auront jusqu’au 7 décembre pour traiter et débattre sur ce problème planétaire. Une mission qui s’annonce déjà bien difficile en raison de la complexité de la situation, et la difficulté de trouver une entente entre les pays sur la question.

Les enjeux de cette 18ème conférence sur le climat seront principalement de mettre en place de nouvelles restrictions en matière d’émissions de gaz à effet de serre (GES). Il faudra entre autre prolonger le Protocole de Kyoto qui arrive à expiration le 31 décembre 2012, et dont le bilan n’est pas vraiment positif.

Le protocole de Kyoto est le seul texte international contraignant les Etats signataires à limiter leurs émissions de gaz à effet de serre, responsables du réchauffement climatique, et ainsi éviter une hausse de température de 2 degré Celsius d’ici à 2100. Cependant, tout le monde n’était pas signataire, et il subsistait des désaccords sur les conditions de diminution des GES.

Le pessimisme autour de cette nouvelle conférence règne donc sur les résultats espérées, en raison de la difficile entente entre tous les pays. Globalement, il y a d’un côté, les pays industrialisés et développés qui refusent de s’engager dans un nouveau protocole de Kyoto (qui était déjà remis en question, par la refus de signature de certains Etats tels que les Etats-Unis) et de l’autre, les pays en voie de développement qui refusent des contraintes susceptibles de freiner leur croissance économique. Ils invoquent pour cela le « principe de responsabilité commune mais différenciée ». Autrement dit, les pays du Nord ont pu se développer antérieurement, alors à leur tour de s’industrialiser, et d’avoir une belle croissance économique. Des pays en développement, comme la Chine, proposent de proposer des restrictions en prenant en compte les réalités et les besoins distincts des différents pays.

Les conséquences à venir du réchauffement climatique

Pourtant, le réchauffement climatique a, et aura, des conséquences dramatiques sur notre planète.

Hormis la fonte des glaces déjà visible, c’est aussi la faune et la flore qui seront considérablement touchés, avec le déclin de la biodiversité (baisse de 28% d’espèces animales entre 1970 et 2008).

Ces conséquences auront un impact direct sur la vie des hommes. Nombreux seront les « réfugiés climatiques » en raison des catastrophes naturelles, de la sécheresse, et de la montée des eaux. Sur ce dernier point, selon une étude publiée dans « Environmental Research Letters », du 28 novembre, le niveau des mers augmente 60% plus vite que ce qui était avancé en 2007 par des experts.

Quant à la La déforestation, elle constitue la troisième source indirecte d’émissions de CO2, la fourniture d’énergie et l’industrie, étant les deux premières. La déforestation s’est considérablement accélérée au cours de cette dernière décennie : plus de 13 millions d’hectares de forêts ont disparu chaque année entre 2000 et 2010. La consommation mondiale d’énergie explose, et devrait doubler d’ici 2030. La population mondiale ne cesse de s’accroitre, et il sera impossible de satisfaire les besoins de la consommation alimentaire mondiale, si ce n’est peut être en augmentant de plus de 60% la production agricole selon des experts.

Les 195 pays devront donc trouver des solutions à un problème planétaire, mais tant que les Etats ne se mettent toujours pas d’accord sur les objectifs et les contraintes à mettre en place, tant que chaque Etat pense à son développement et sa croissance économique, les conférences ne seront d’aucune utilité. Face un problème qui concerne tout le monde, tout le monde doit faire l’effort d’y répondre. Prendre conscience de la réalité du réchauffement climatique et de ses conséquences doit pousser les Etats à agir pour lutter contre efficacement, quitte à faire certaines concessions. Pour l’instant, les intérêts de chacun semblent primer sur le bien être de la planète (et des générations à venir).

...

Lire la suite : Conférence à Doha sur le réchauffement climatique : un enjeu de taille

Chine : discriminations à l’emploi à l’encontre des Musulmans Ouïghours

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Chine : discriminations à l’emploi à l’encontre des Musulmans Ouïghours

Une étude menée par l’université de Melbourne en Australie a révélé que la minorité musulmane Ouighour en Chine subissait des discriminations sur le marché du travail en raison de leur appartenance religieuse.

Qui sont les Ouighours ?

Les Ouighours sont des musulmans sunnites turcophones vivants principalement dans la région autonome du Xinjiang. Minoritaires face à l’ethnie de Hans qui représente environ 92% de la population chinoise, les Ouighours font tout de même partie des nationalités officiellement reconnues par la République populaire de Chine. Néanmoins, suite depuis évènements du 11 septembre 2001 les autorités chinoises en profitent pour augmenter la répression face aux Ouighours désignés comme une menace terroriste.

La pratique de l’islam dans de Xinjiang est réglementée par les autorités chinoises. Inutile de parler de liberté de culte dans le pays où le simple fait d’avoir un deuxième enfant est un délit. Durant le mois de Ramadan, il est  par exemple interdit aux  fonctionnaires ainsi qu’aux étudiants de jeûner. Dans le secteur privé, les musulmans qui refusent de manger les repas offerts par leur société se voient privés de leur prime annuelle quand ils ne perdent pas tout simplement leur emploi. Enfin, les fidèles qui souhaitent participer à la prière de Tarawih doivent s’enregistrer auprès des autorités.

Discrimination à l’emploi

Alors que les Hans sont fortement représentés dans les différents secteurs d’activités dit intellectuels tels que l’éducation, la santé et bénéficiant ainsi de salaires plutôt aisées les Ouighours eux, se voient surreprésentés dans les secteurs agricoles représentant ainsi plus de 80% de la population active dans ce domaine.

Les Ouïghours possédant de hauts niveaux d’études ne peuvent exercer dans leur domaine de compétence puisqu’ils ne sont pas embauchés en raison de leur appartenance ethnique. Et pour cause, le gouvernement chinois motive l’installation des Hans dans cette région Ouighour en leur faisant bénéficier de la gratuité des transports, d’un logement et d’une assurance. Selon les statistiques 1.5 million de travailleurs potentiels Ouighours sont sans emploi. En 2009 les Ouïghours ont protesté contre le Gouvernement chinois afin que ce dernier reconnaisse cette discrimination de plus en plus croissante à leur égard sur le marché du travail (bilan 184 morts).
Depuis 1955 la région du Xinjiang est autonome mais son équilibre reste en suspens tant que les différences entre Hans et Ouighours demeurent, créant ainsi des conflits entre les deux ethnies. Le gouvernement chinois favoriserait le travail des Hans dans le but d’augmenter leur présence sur le territoire Ouighour afin de gommer peu à peu l’identité et la culture de ces derniers.

Ces discriminations nous renvoient inévitablement à la situation des Musulmans en France qui subissent également la discrimination à l’emploi du fait de leurs origines ou de leur appartenance religieuse. Ces mêmes Musulmans français que l’on veut à tout prix assimiler afin qu’ils ne soient plus visibles au sein de la nation française en leur interdisant peu à peu certaines libertés fondamentales telles que le droit se vêtir comme ils le souhaitent ou encore d’avoir un lieu de culte digne de ce nom et même dernièrement le refus du droit de se marier civilement.

Crédit photo

...

Lire la suite : Chine : discriminations à l’emploi à l’encontre des Musulmans Ouïghours