Mon compte

La connexion est en cours ...
×
Inscription

Articles

Religion

Fin du Ramadan 2012 : Aid el Fitr Dimanche 19 Août

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Aid el fitr  - Fin du Ramadan 2012

MISE A JOUR : Réunis à la grande Mosquée de Paris, les principales associations musulmanes ont annoncé que l’Aîd el Fitr aurait lieu le dimanche 19 Août en France, le CFCM confirme par ailleurs l’information. Nous jeûnerons donc la journée du samedi 18 Août inchaAllah.

Dans un communiqué de presse du 13 Aôut, le CFCM a annoncé que l’Aïd el Fitr 2012 serait très probablement le dimanche 19 Août 2012 :

Les données astronomiques indiquent que la conjonction de la nouvelle lune aura lieu le 17 août 2012  à 15h54 en temps universel et elle ne serait visible à l’œil nu, ce jour, nulle part dans le monde.

Par ailleurs, Le 18 août 2012, la visibilité de la nouvelle lune reste quasiment impossible en Europe et facile dans une grande partie de l’Afrique et de l’Amérique.

Aussi, très probablement, le samedi 18 Août 2012 serait le 30e jour du mois de Ramadan 1433

Le Conseil Européen de la Fatwa et de la Recherche ainsi que l’UOIF ont eux aussi annoncé l’Aïd el Fitr pour le Dimanche 19 Août 2012.

Dans quelques minutes, la date officielle devrait être communiquée par le CFCM.

MISE A JOUR : L’Arabie Saoudite, les Emirats Arabes Unis, le Qatar, la Jordanie, l’Egypte, la Grande Bretagne, le Kurdistan, la Thaïland,  l’Australie célébreront l’Aïd el Fitr dimanche 19 Août 2012.

Crédit photo : Shaban Mohammed

...

Lire la suite : Fin du Ramadan 2012 : Aid el Fitr Dimanche 19 Août

Agen : Noumia, fauchée après avoir prié el-Fajr à la mosquée

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Agen : Noumia, fauchée après avoir prié el-Fajr à la mosquée

Noumia, 20 ans, est morte sur le chemin du retour de la mosquée D’Agen, après avoir prié Al-Fajr. Un destin scellé, d’une jeune femme morte dans un accident, après avoir accomplit un acte d’adoration méritoire.

De retour de la mosquée

Mardi 14 à 6h24 à Agen, une sœur s’est faite renverser alors qu’elle revenait de la mosquée après la prière de Fajr. D’après les premiers éléments de l’enquête, trois jeunes filles et un adolescent de 15 ans revenaient de la mosquée, et auraient traversé  l’avenue Léon Blum en dehors des passages piéton pour regagner la cité Montanou. Une première voiture se dirigeant vers le Pont-du-Casse aurait réussi à les éviter, tandis qu’une fourgonnette, en train de la doubler, aurait percuté Noumia.

Les pompiers ont pris en charge la jeune femme dans un état critique. Elle a immédiatement été transférée au service neurologie du tripode à Bordeaux, mais le pronostic vital était engagé depuis l’accident. C’est dans l’après-midi que Noumia a été déclarée cliniquement morte.

Noumia était en visite à Agen pour rendre visite à sa famille et à des amies avec sa sœur cadette et son petit frère. Ils devaient rejoindre leurs parents à la fin du mois de Ramadan au Maroc. La famille est éplorée.

Destins croisés

Le père de Noumia est le président de l’association des musulmans de La Réole. Le conducteur de la voiture est un frère et commerçant tenant une boucherie Halal, et offrant de la viande à la mosquée d’Agen pendant le mois de Ramadan. Il était sur la route car venait de livrer la mosquée rue du Jourdain pour la nuit du 27 de Ramadan, espérons qu’elle fut Laylat Al-Qadr. Noumia sortait de la mosquée après avoir accomplit Salât-el-Fajr, un acte d’adoration exemplaire. Car d’après ‘Abû Mûsa Al-’Ach`arî (qu’Allah soit satisfait de lui), l’Envoyé d’Allah (Paix et Bénédiction d’Allah sur lui) a dit: « Celui qui fait les deux prières de fajr (l’aurore) et de `asr (l’après-midi) entrera au Paradis ». Sahih Mouslim

Kamal Regoug, porte-parole de l’association des musulmans de Lot-et-Garonne ainsi que son épouse ont essayé d’apporter du réconfort au frère et la la sœur de Noumia. Leurs parents ont immédiatement tenté de prendre le premier avion. Les fidèles de la mosquée ont énormément pensé à Noumia et sa famille pendant la nuit du 27.  Qu’Allah exauce leurs prières et apaise le cœur de cette famille. Qu’Il ouvre les portes du Firdaws à Noumia, qu’Il préserve ses proches de tout autre mal et les guide afin qu’ils retrouvent leur fille, sœur, amie dans l’au delà !

Crédit Photo

...

Lire la suite : Agen : Noumia, fauchée après avoir prié el-Fajr à la mosquée

Résultats du concours « Dessine moi Ramadan »

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Résultats du concours « Dessine moi Ramadan »

Le 23 juillet, nous lancions un concours sur Ajib.fr, pour les 3-11 ans : « Dessine moi Ramadan ! » . Chaque enfant devait dessiner sur une feuille Canson ce que lui inspirait le mois de Ramadan. Un grand merci aux boutiques partenaires pour leurs lots.

Résultats du concours « Dessine moi Ramadan » Résultats du concours « Dessine moi Ramadan » Résultats du concours « Dessine moi Ramadan »

Vous avez été très nombreux à participer. Nous avons publié plus de quatre-vingt dessins ! Afin de pouvoir délibérer et sélectionner trois petites œuvres, il a fallut que sept jurys se plongent dans vos univers incroyables. Le choix a été difficile pour chacun d’entre nous, car il n’y a pas trois beaux dessins, mais bien quatre vingt six illustrations de ce que représente pour vous ce mois si précieux. Tous vos dessins nous ont vraiment fait chaud au cœur, et nous sommes heureux d’avoir contribué à ce que vous passiez du temps autour d’une activité sur le thème du mois de Ramadan, avec vos proches.

Nous aurions beaucoup aimé vous prendre tous dans nos bras, afin de vous féliciter un par un. Nous sommes reconnaissants, car vous nous avez fait voyager, sourire, rire, voire pleurer avec certains dessins. Nous demandons à Allah de vous préserver, de vous faire devenir des personnes pieuses et obéissantes, reconnues par la communauté comme étant des individus honnêtes, faisant leur prière à l’heure. Une génération pieuse qui sera le moteur d’un Islam actif et productif. Qu’Allah nous permette d’être des parents, oncles et tantes, grands-parents justes, aimants, qu’Il nous aide à devenir de bons éducateurs.

Voici à présent les trois dessins qui ont permit à leur auteur de remporter les lots gagnants :

Ridwane, 11 ans de Toulouse (31)

Résultats du concours « Dessine moi Ramadan »

Lots remportés par Ridwane :

1) La première collection de Learning Roots (valeur 22 euros)
2) Le coffret multimédia « apprendre l’arabe » de chez Wafineshop (valeur 29,99 euros)
3) Lot de deux cahiers ardoise, les lettres et les chiffres de chez Wafineshop (valeur 7,99 euros)
4) Le Negocito, un jeu pour apprendre le commerce équitable de chez Au Pays des éveils (valeur 34,90 euros)

Abdallah, 6 ans de Clermont-Ferrand (63)

Résultats du concours « Dessine moi Ramadan »

Lots remportés par Abdallah :

1) La première collection de Learning Roots (valeur 22 euros)
2) L’encyclopédie multimédia de chez Wafineshop (valeur 14,99 euros)
3) Lot de deux cahiers de coloriage éducatif de chez Wafineshop (valeur 5,99 euros)
4) Le Negocito, un jeu pour apprendre le commerce équitable de chez Au Pays des éveils (valeur 34,90 euros)

Maryam, 9 ans de l’Hay-les-Roses (94)

Résultats du concours « Dessine moi Ramadan »

Lots remportés par Maryam :

1) La première collection de Learning Roots (valeur 22 euros)
2) Le puzzle de la prière de chez Wafineshop (valeur 7,99 euros)
3) Le DVD « l’île du volcan » de chez Wafineshop (valeur 6,49 euros)
4) Le Negocito, un jeu pour apprendre le commerce équitable de chez Au Pays des éveils (valeur 34,90 euros)

Ajib.fr ne pouvait se résoudre à ne rien « offrir » aux quatre vingt trois autres enfants participants. Les boutiques marraines de l’opération ont accepté de vous offrir un code promotionnel, et ce afin d’encourager les proches des enfants à offrir un joli présent à tous ces petits artistes en herbe. 5% sur la boutique Learning Roots, 10% sur la boutique Wafineshop, et 20% sur la boutique Au Pays des éveils… Surveillez vos boîtes e-mail afin de connaître les codes promo et les dates de validité, valable uniquement pour les participants du concours !

...

Lire la suite : Résultats du concours « Dessine moi Ramadan »

Les leçons à tirer du Jeûne du mois de Ramadan

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Ramadan 2011

Nous savons que le Jeûne est un des piliers de l’Islam. Il relève donc du devoir de tout musulman de s’appliquer à l’effectuer et ce, de la meilleure manière qui soit. Nous devons entre autres, multiplier les bonnes actions en ce mois béni. Le mois de Ramadan est l’occasion d’améliorer notre comportement en tout point. Cependant, lorsque le mois prend fin, nous devrions en avoir tirer profit et par conséquent, notre comportement devrait être meilleur. Nous allons exposer quelques leçons à tirer du Ramadan en nous basant sur « Les leçons à tirer du Ramadan » de Cheikh ‘Abd Al Mohsin Al ‘Abbad.

Le jeûne est l’occasion de raffermir notre foi

Tout d’abord, il faut voir le Jeûne comme un moyen d’atteindre la piété. En effet, le jeûneur doit tout mettre en œuvre afin de se rapprocher d’Allah d’une part et de s’éloigner de shaytane (Satan) d’autre part. Nous devons nous servir de ce mois comme d’une sorte de tremplin pour rebondir sur de meilleurs actes.

De plus, nous devons adorer Allah en tout temps et en tout lieu donc profitons du mois béni durant lequel les démons sont enchaînés pour augmenter les actes d’adoration. En effet, d’après un hadith authentique rapporté par Al Boukhari, Muslim, Malik et Ibn Hanbal (et d’autres), Abu Hurayra a transmis que le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Lorsque advient le Ramadan, les portes du Paradis sont grandes ouvertes, celles de l’Enfer soigneusement fermées, et les démons solidement enchaînés. » Quelle meilleure occasion que celle-ci pour nous rapprocher de Notre Seigneur, de ce qu’Il aime et de nous éloigner de ce qu’Il déteste ? Profitons de ce mois pour raffermir notre foi comme il convient car ce mois est béni par Allah, qu’espérer de mieux ?

Craindre Allah durant notre Jeûne mais également après

Nous jeûnons car nous adorons Allah mais également car nous le craignons. Nous ne voulons pas entraîner Sa Colère mais nous voulons Lui plaire. Ainsi, le jeûne est un acte qui permet au musulman de se conformer à l’ordre d’Allah. Le jeûneur ne va pas se nourrir, ne va pas mentir et ne va pas faire ce qu’Allah n’aime pas car il sait qu’Allah le voit et l’entend parfaitement, qu’Il est l’Omniscient.

Or, une fois le mois de Ramadan écoulé, il ne faut pas oublier qu’Allah nous voit toujours et que nous devons le craindre tout autant que durant notre Jeûne. Ainsi, il ne serait pas sage de mettre en suspend nos bonnes actions afin de reprendre nos mauvaises habitudes. En effet, Allah nous impose de L’adorer jusqu’à notre dernier souffle. Il dit {Adore Ton Seigneur jusqu’à ce que te vienne la conviction (la mort).} (Sourate 15 : verset 99). Nous devons adorer et craindre Allah tout au long de notre vie, et non pas uniquement lors du mois de Ramadan.
Cela doit se répercuter sur notre pratique quotidienne de l’Islam. Nous ne devons pas craindre Allah seulement pour l’accomplissement du Jeûne mais également pour la prière ou pour l’aumône par exemple. En somme, nous devons craindre Allah au quotidien, dans tous nos actes, toutes nos paroles, toutes nos pensées.

S’abstenir de commettre des péchés, pendant et après le Jeûne

Durant le Jeûne, nous nous abstenons tant bien que mal de commettre des péchés. Nous arrivons donc à acquérir une certaine sagesse et une pureté de l’âme. Cependant, dès lors que le Ramadan prend fin, il va de soi que les péchés que nous avons éradiqué ne doivent pas refaire surface. En effet, le mois de Ramadan est un mois sacré durant lequel nous devons nous purifier autant que nous le pouvons, mais lorsque le mois se termine il ne faut pas revenir aux péchés antérieurs.

Lorsque nous devrons rendre des comptes au Jour de la Résurrection, nous serons interrogé sur tous nos actes, que ceux-ci aient lieu durant le mois béni ou en dehors. En effet, Allah dit : {Et ne suis pas ce dont tu n’as aucune connaissance. L’ouïe, la vue et le cœur : sur tout cela, en vérité, on sera interrogé.} (Sourate 17 : verset 36). Notre Seigneur dit également : {Ce jour-là, nous scellerons leur bouche, tandis que leurs mains nous parleront et que leurs jambes témoigneront de ce qu’ils ont accompli.} (Sourate 36 : verset 65). À partir du moment où nous savons que nous serons jugés sur nos péchés, comment pouvons-nous en commettre encore dès la fin du mois sacré ? Oublions-nous que nous sommes à tout moment observés ? Il est de notre devoir de prendre sur nous dès la fin du Ramadan afin de poursuivre nos bonnes habitudes et de délaisser à tout jamais les mauvaises.

Nous sommes capables de cesser nos péchés, ou du moins, de les diminuer durant le mois sacré donc nous sommes également en capacité de le faire en dehors du mois de Ramadan. N’oublions pas que le Prophète Mohamed (‘alayhi salat wa salam) a dit dans un hadith rapporté par Muslim : « L’homme en faillite dans ma communauté, est celui qui se présente le Jour de la Résurrection avec à son actif la prière, le jeûne et l’aumône. Cependant, il avait sur terre insulté un tel, diffamé un tel, mangé l’argent d’un tel, versé le sang d’un tel, ou frappé untel. Dès lors, les uns et les autres prendront de ses bonnes œuvres. Si ces dernières s’épuisent avant qu’il puisse réparer tous ses préjudices, on jettera sur lui les péchés de ses victimes avant d’être jeté en Enfer. »

Munissons-nous donc des meilleurs actes, profitons des quelques dernières heures de ce mois béni pour nous éloigner de nos péchés et se parer de piété. Certes, le Jeûne est un pilier fondamental de l’Islam, à nous de nous en servir à bon escient afin de parfaire notre comportement, notre foi et notre pratique quotidienne incha Allah. Puisse Allah agréé notre Jeûne et nous rapprocher de Lui, ici-bas comme dans l’au-delà.

...

Lire la suite : Les leçons à tirer du Jeûne du mois de Ramadan

Californie : Walt Disney Company en procès pour avoir interdit le port du hijab

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Californie : Walt Disney Company en procès pour avoir interdit le port du hijab

Imane Boudlal, 28 ans, employée dans les parcs Disneyland de Californie, s’est vu interdire le port du hijab sur son lieu de travail. Cette jeune femme décide alors de mener une action en justice à l’encontre de Walt isney Company, pour discrimination religieuse et harcèlement.

Un harcèlement qui ne cesse de grandir

Imane Boudlal, citoyenne naturalisée américaine née au Maroc, a d’abord été victime de harcèlement lorsqu’elle a pris ses fonctions dans le parc à thème de Disney. Elle demande à ses supérieurs la permission de porter le hijab au Café des conteurs, un an après son entrée dans l’entreprise, et ces derniers refusent, le port du voile serait d’après eux « un effet négatif sur les expériences des mécènes».

Ses supérieurs ainsi que ses collègues n’hésitaient pas à la presser quant à son hijab, jusqu’à la pousser à démissionner, ce qu’elle fit puisqu’elle quitte l’entreprise en 2010. Imane n’hésite pas à rapporter ce qu’ils lui ont fait vivre. Insultes islamophobes, racistes, ses collègues et supérieurs n’ont pas hésité à l’appeler « terroriste », « chameau »… De par ses origines et sa religion, ils lui ont très souvent soufflé qu’elle parlait une « langue de terroriste », ou encore qu’elle « fabriquait des bombes ». Elle témoigne dans son communiqué de presse :

« Disneyland appelle lui-même être l’endroit le plus heureux sur terre, mais j’ai dû faire face au harcèlement, et ce dès que j’ai commencé à travailler là-bas. Il n’a fait qu’empirer lorsque j’ai décidé de porter le hijab. Mon cheminement vers le port du voile n’aurait pas pu être plus américain. Il a débuté lors de ma cérémonie de naturalisation, car j’ai réalisé que j’avais la liberté d’être qui je veux et de pratiquer librement ma religion. Ni Disney, ni personne ne peut plus prendre une part de ma personne. « 

Un harcèlement ignoré et cautionné ?

Imane Boudlal tente d’avertir ses responsables quant au harcèlement dont elle est victime. Le premier responsable avertit reconnaît d’abord que cela peut être un problème, une difficulté, mais l’invite à patienter, et ce afin de laisser le temps à ses collègues de s’habituer à elle, à sa présence. Aucune mesure n’ait prise, et c’est sans surprise que les comportements persistent et s’amplifient. Elle tente de nouveau d’alerter ses supérieurs hiérarchiques, qui lui demande de cesser de se plaindre. D’après la compagnie dans son communiqué de presse :

« Walt Disney Parks and Resorts s’est toujours accommodé des demandes religieuses des salariés de toutes les religions. Nous avons présenté à Mme Boudlal de multiples options pour répondre à ses croyances religieuses, ainsi que plusieurs postes qui lui auraient permis de porter son hijab d’une manière appropriée. Malheureusement, elle a rejeté tous nos efforts et a refusé de venir travailler depuis. »

Pourtant, Imane était prête à porter un hijab aux couleurs de son uniforme, et a même proposé à la compagnie de porter un hijab avec le logo Disney. La seule proposition concrète de Disney a été de lui proposer de travailler à l’arrière du café, afin que personne ne la voit. Le port d’un chapeau au dessus de son hijab lui a également été proposé. Disney aurait conçu des uniformes spéciaux pour Imane, mais elle aurait refusé tout type d’arrangement suite aux divers harcèlement subits et au refus catégorique quant au port du hijab.

Le procès fédéral contre la Walt Disney Company aura prochainement lieu. Imane a réclamé des dommages et intérêts punitifs, ainsi qu’une injonction permanente afin de ne plus leur permettre d’interdire le port du voile aux femmes musulmanes.

Crédit Photo

...

Lire la suite : Californie : Walt Disney Company en procès pour avoir interdit le port du hijab