Vous devez vous connecter.

en attente ...
×
S'enregistrer

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Haj au téléphone

Nous savons que l’usage du téléphone portable doit respecter certains principes islamiques. Nous avons précédemment vu qu’il fallait entre autres, prendre garde à ne pas enregistrer notre interlocuteur à son insu et qu’il fallait prendre en compte certaines règles quant à l’envoi de messages téléphoniques.

Nous allons voir à présent cinq points qu’il convient de respecter pour un usage du téléphone portable ne nuisant pas aux principes islamiques. Notre rappel se base essentiellement sur « Le portable, mode d’emploi islamique » écrit par Mohamed Ibn Ibrahim al-Hamad, qui s’est lui-même inspiré de cheikh Bakr Abu Zayd.

Ne pas parcourir le contenu des téléphones de nos frères sans leur autorisation

Le fait de regarder le contenu du téléphone d’un frère sans son consentement constitue une preuve d’indiscrétion, celle-ci étant blâmable. Cela peut amener à la suspicion, à la trahison voire à la médisance.

En effet, il se peut que l’on interprète mal un message et que l’on développe ainsi une mauvaise opinion d’un frère qui est innocent. Pire encore, nous pourrions rapporter certains propos à d’autres personnes en l’absence de notre frère, en faisant donc preuve de médisance. Nous devons ainsi prendre garde à ne pas parcourir le contenu des téléphones des autres sans leur consentement car cela est d’une part, un acte répréhensible synonyme de trahison et de curiosité, et d’autre part, cet acte peut avoir des conséquences néfastes sur notre comportement.

Ne pas se servir de son téléphone pour des conversations amoureuses

Le téléphone portable représente un moyen de communiquer facilement avec des hommes et des femmes. Cela peut ainsi mener à des conversations amoureuses illicites. En effet, bon nombre de jeunes se servent du téléphone afin d’entretenir une relation amoureuse.

Le portable représente un « danger » dans les relations entre les frères et les sœurs car ils finissent par se parler continuellement en oubliant ou en faisant abstraction du fait qu’Allah les voit. Il convient donc de nous tenir à l’écart de ce danger car il nous éloigne de ce qui est licite et nous rapproche de l’illicite.

De plus, ces personnes devraient prendre conscience que ces moyens interdits sont la principale cause de leur désarroi et de leur mal-être. De même, il serait préférable à ces frères et sœurs de délaisser ces conversations illicites pour Allah car « quiconque délaisse une chose pour Allah, Allah la lui remplace par quelque chose de meilleur. » Les conversations amoureuses en dehors du mariage sont donc à bannir et le téléphone en est le biais principal.

Mohamed Ibn Ibrahim al-Hamad souligne qu’« il est donc du devoir des sages de faire attention à ce danger qui a grandement facilité les discussions amoureuses. »

Ne pas réprimander celui qui envoie un message indigne

Lorsque l’on reçoit un message indigne, il ne faut pas réprouver l’émetteur du message. Au contraire, il faut lui répondre avec sagesse et douceur. Cela correspond au bon comportement du musulman. Ainsi, nous contribuerons au commandement du convenable et à la condamnation du blâmable.

Le fait de ne pas réprimander celui qui nous envoie un tel message peut l’amener à réfléchir sur sa conduite ou son ignorance et ainsi, lui prodiguer un enseignement. Cependant, si nous réprouvons le frère en question, cela ne fera qu’amplifier son erreur, ce dernier n’étant pas forcément conscient des conséquences de son acte.

Ne pas s’amuser avec son téléphone dans les assemblées

Nous devons prendre garde à ne pas nous amuser avec notre téléphone dans les assemblées, en particulier celles des gens de science. En effet, certains frères se permettent de jouer avec leur téléphone au sein de ces assemblées. Cela n’est pas digne d’un musulman raisonnable donc gardons nous d’adopter un tel comportement incha Allah.

Ne pas utiliser son téléphone au service de la vantardise et de la prétention

Certains se servent de leur téléphone à des fins de vantardise et de prétention. Ainsi, il se peut qu’un frère veuille faire croire aux gens qu’untel parmi les gens de vertu cherche après lui et lui téléphone. Ce comportement est condamnable car la vantardise et la prétention sont la preuve d’une bassesse d’esprit et constituent des défauts dont le musulman doit s’éloigner.

Le cheikh Bakr Abu Zayd a dit : « Il y a au sein de la communauté, des individus présomptueux, qui veulent être félicités pour ce qu’ils n’ont pas fait. Pourtant, il est rapporté de manière authentique que le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Celui qui s’enorgueillit de ce qu’il ne possède pas est semblable à celui qui porte deux vêtements de mensonge. » Certains utilisateurs du téléphone qui sont dépouillés, passent des appels téléphoniques fictifs à des gens puissants, de haut rang ou à des dignitaires ou des riches, ou demandent discrètement à certains de leurs proches de les appeler en se faisant passer pour telle célébrité. »

Ce comportement est largement blâmable car il est basé sur la tromperie, le mensonge, l’orgueil, la prétention et la vantardise, autant de caractéristiques condamnables et détestables au sein de notre belle religion.

Qu’Allah nous détourne de l’illicite et nous rapproche de ce qu’Il aime. Puisse-t-Il nous accorder la douceur, la sagesse et nous éloigner de la vantardise, de la prétention et de l’orgueil.

Par Oum Ayoub

...
Colors