Vous devez vous connecter.

en attente ...
×
S'enregistrer

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Islamophobie : pas de bénévoles en hijab aux Restos du Coeur

Après le domaine de l’éducation, les activités sportives, ou encore le marché de l’emploi, c’est désormais le secteur du bénévolat qui discrimine les femmes voilées. Une association caritative très connue aux valeurs très humaines, les Restos du Coeur, refuse de prendre des femmes portant le hijab en tant que bénévoles. Pour la direction, il faut « éviter tout conflit ».

Pas de bénévole avec le hijab

Une femme portant le hijab, s’est rendue aux Restos du coeur de sa ville, Toulouse afin de proposer son aide, en tant que bénévole. Mais, les responsables de l’association caritative ont tout simplement rejeté son aide pour la seule raison qu’elle porte un hijab.

Après une demande d’explication, il s’avère qu’il s’agit d’un principe imposé  par la direction du siège à Paris, et valable pour toutes les antennes des Restos du Coeur.

Deux autres femmes voilées ont signalé au CCIF la même discrimination à leur égard. L’une d’elles, qui voulait s’impliquer au sein des Restos du Coeur, a même été invité à proposer son aide à des associations musulmanes puisqu’elle refusait de retirer son hijab.

« C’est eux qui tentent de nous pousser au communautarisme ! Pourquoi une musulmane devrait forcément se tourner vers une association communautaire, lorsqu’elle souhaite simplement s’engager pour aider les autres, quelle que soit leur appartenance confessionnelle ? » a-t-elle déclaré, indignée, au CCIF

Pas de hijab « pour éviter tout conflit »

Désormais, même pour être bénévole, pour aider son prochain, peut être interdit aux femmes portant le hijab. Générosité et hijab ne sont-ils donc pas compatibles pour certains ? Pour donner de sa personne à titre gracieux, faudrait-il ôter son hijab ? Les Restos du coeur ne luttent-ils pas contre toute forme d’exclusion ?

Suite à la prise de contact du CCIF auprès de la direction des Restos du Coeur, une réponse de Christiane Gaury leur est parvenue.
Dans son courriel, elle explique notamment que les signes extérieurs sont interdits « pour éviter tout conflit ». 

Une position décevante, et indigne d’une telle association, et incohérente avec son « éthique ».

...
Colors