Vous devez vous connecter.

en attente ...
×
S'enregistrer

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

 Victoire des Frères Musulmans : un tournant historique dans l’histoire de l’Egypte

Dimanche 24 juin, les égyptiens ont choisi librement et ce, pour la première fois, le nouveau dirigeant de leur pays. Mohamed Morsi, représentant du parti des Frères musulmans, en sort vainqueur, et devient le premier président élu de l’Egypte.

Victoire des Frères musulmans

L’Egypte vient de tourner une page cruciale de son histoire. Mohamed Morsi, le candidat des Frères musulmans à la présidentielle égyptienne, remporte les élections le 24 juin dernier. C’est avec 51,73% des voix qu’il obtient le poste de Président, contre 48,27% pour son rival, représentant l’armée, Ahmed Chafik, dernier premier Ministre de Hosni Moubarak.

C’est un véritable tournant pour le parti des Frères musulmans fondé en 1928 par  Hassan El-Banna. Il fut un parti écarté, pestiféré par les anciens gouvernements égyptiens, puis, toléré sous certaines réserves. Les Frères musulmans n’avaient pas de pouvoir politique mais agissaient essentiellement au sein de la société civile, dans les syndicats, les universités, etc. Depuis la révolution arabe, née sur la Place Tahrir, en 2011 et qui voulait la démission de Hosni Moubarak, le parti des Frères musulmans s’est imposé sur le devant de la scène politico-médiatique.

Sortis de la discrétion, les Frères musulmans font désormais leur entrée réelle sur la scène politique en se présentant aux élections démocratiques, et en les emportant. Les Frères musulmans créèrent leur branche politique en juin 2011, le Parti de la Justice et de la liberté. Il remporta la victoire aux élections législatives en janvier dernier.

C’est avec de grandes scènes de liesse que le Hamas et ses partisans à Gaza ont célébré la victoire historique du nouveau président d’Égypte. Le premier Ministre du gouvernement du Hamas a appelé le dirigeant des Frères Musulmans afin de les féliciter pour cette victoire. Le Hamas et le parti des Frères musulmans entretiennent de bonnes relations, et cette victoire impactera sur le sort des territoires palestiniens occupés et les relations israélo-égyptiennes.

A relativiser compte tenu des énormes défis à relever

A en constater la campagne tendue, et le score obtenu très serré, cette victoire, ne se fit pas sans difficulté,. Depuis le départ de Hosni Moubarak, de vives tensions persistent entre les deux partis rivaux, les Frères musulmans, et l’armée. Mohamed Morsi, et son prochain gouvernement devront donc convaincre l’autre moitié des égyptiens qui ont voté pour Ahmed Chafik. De même, le nouveau Président devra relever des défis centraux, à commencer par représenter les égyptiens dans son ensemble. Au niveau interne, il existe également des divergences et des tendances qui s’opposent. Mohamed Morsi devra donc jouer un rôle d’arbitre afin de concilier et satisfaire tout le monde.

Il devra également résoudre les problèmes économiques et sociaux du pays qui connut de nombreuses difficultés depuis la chute de l’ancien Président (chute du tourisme, vague de pillages et d’insécurité, etc).

Les pouvoirs du nouveau Président sont à tempérer. En effet, sa marge de manœuvre est limitée sur les questions de la législation. Le Conseil suprême des forces armées (CSFA) s’était attribué le pouvoir législatif. Il s’est également octroyé un droit de contrôle sur l’élaboration de la prochaine Constitution. Le partage de pouvoirs et de gouvernance s’annonce donc très délicat.

Mohamed Morsi devra aussi prendre position sur de nombreuses questions régionales (Iran, conflit israélo-palestinien, etc), l’Egypte ayant toujours joué un rôle stratégique et diplomatique dans de nombreuses questions géopolitiques. A ce titre, le Président Barack Obama n’a pas manqué de le lui rappeler, en lui demandant de faire de l’Egypte, « un pilier de la paix, de la sécurité et de la stabilité dans la région ».

A l’heure actuelle, le nouveau Président commence à former son Gouvernement qu’il annoncera très prochainement. In fine, la mission du nouveau Président est conséquente, et tous les yeux du monde sont braqués sur l’Egypte. Et pour beaucoup de médias, cette élection  aura finalement apporté plus d’interrogations que de réponses sur la nouvelle ère qui s’ouvre en Egypte, le plus grand pays du monde arabe.

Crédit Photo.

...
Colors