Vous devez vous connecter.

en attente ...
×
S'enregistrer

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Aïd el Fitr : l’accueillir comme il se doit

Nous sommes dans les derniers jours du mois béni de Ramadan, un mois au cours duquel le temps passe si vite subhan Allah, alors que la fête de l’aid al fitr approche à grand pas. En France, celle ci aura lieu le dimanche 19 août  insha Allah ta’ala, qui correspondra au 1er jour du mois de Chawwâl, dixième mois du calendrier hégirien. L’occasion donc, de consacrer un petit rappel sur le comportement du musulman en ce jour de fête, et sur la nature dont la zakât al fitr (l’aumône de rupture du jeûne) doit être donnée.

Quel comportement adopter le jour de l’aid ?

D’après Aicha qu’Allah l’Agrée, le prophète Muhammad (que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur lui) a dit : « Toute nation a ses festivités et voilà les vôtres. » (rapporté par al Boukhâry). Ici, le prophète (sal Allahou ‘alayhi wassalam) fait référence aux 2 fêtes musulmanes légiférées par Allah ‘azzawajel : la première étant celle de l’aid al fitr (fête de rupture du jeûne), et la seconde étant celle de l’aid al adha ou aid al kebir (fête survenant après le Hajj, ou fête du mouton).

Durant le jour de l’Aid, il est interdit de jeûner, comme le confirme un hadith rapporté par Abû Sa’îd Al-Khoudri (qu’Allah l’Agrée) dans lequel il rapporte que le Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui) a interdit de jeûner le jour de la rupture du jeûne et le jour de la fête du sacrifice (al-Adhâ). (Rapporté par Muslim). Le musulman peut prendre un bain rituel (le ghusl), s’habiller de vêtements neufs et propres, se parfumer, et manger quelque chose, des dattes par exemple, avant de se rendre à la prière de l’Aid à la mosquée, à laquelle il se doit d’assister au même titre que la musulmane.

Il est recommandé aussi car c’est une sounnah, de prononcer à voix basse le takbir en disant : « Allahou Akbar Allahou Akbar La ilaha ila Allah, Allahou Akbar Allahou Akbar wa Li lahi al Hamd »pendant tout le trajet (à pied de préférence) à la mosquée. Il est rapporté par Ad-Dâraqoutnî et d’autres que lorsque ‘Omar (qu’Allah l’Agrée) sortait le jour de l’Aïd al-Fitr ou de l’Aïd al-Adhâ, il s’efforçait de faire le takbir tout le long du chemin vers le lieu de prière et il continuait jusqu’à l’arrivée de l’Imam. Par ailleurs, il est dit que le prophète Muhammad, (paix et bénédictions d’Allah sur lui) changeait son chemin au retour de la mosquée.

Enfin, et par ce que ce jour symbolise l’adoration, la joie mais aussi la fraternité et la miséricorde d’Allah ‘azzawajel sur Ses êtres, les musulmans doivent se féliciter mutuellement et se souhaiter meilleurs voeux. Ils peuvent par exemple dire « Aidkom Moubarak. Taqabal Allah lana wa lakom. Wa ghafar Allah lana wa lakom » qui signifie « Heureux Aid, Puisse Allah Agréer nos bonnes œuvres et les vôtres, et nous Accorder Son Pardon, ainsi qu’à vous ».

C’est donc de cette manière que le croyant doit profiter des 2 fêtes musulmanes pour se rapprocher d’Allah le Très Haut, en multiplier les actes d’adorations et les bonnes œuvres sur la voie d’Allah. A ce titre, on peut considérer le jour du vendredi durant laquelle s’accomplit la prière du joumou’a comme une fête hebdomadaire.

Comment et à qui donner sa zakât al fitr ?

La Zakat al fitr ou « aumône de rupture du jeûne » est une obligation pour tout musulman qui possède suffisamment de nourriture pour subvenir aux besoins de sa famille, et il lui incombe de la donner non pas en argent comme cela se fait généralement, mais sous forme de denrées alimentaires. La mesure en argent est dailleurs fixée à 5€ en France, 12 dirhams au Maroc

D’après Ibn Omar (qu’Allah l’Agrée) : « Le Messager d’Allah (Paix et bénédictions sur lui) a rendu obligatoire l’aumône de la rupture du jeûne en versant un saa’ de dattes ou un saa’ d’orge, à chaque esclave ou personne libre, mâle ou femelle, petit et grand parmi les musulmans. Puis il a ordonné qu’elle soit remise avant que les gens ne se rendent à la prière (de l’Aïd) » [Rapporté par Al Boukhary, Mouslim, At-Tirmidhi, Abou Daoud, Nassaï et Ibn Madja]. La mesure d’un saa’ équivaut à environ 3 Kg (entre 2.5 Kg et 3 Kg) (voir tableau récapitulatif)

La zakât al fitr s’adresse à toute personne nécessiteuse, qu’elle soit un proche ou non. Le musulman doit donc verser pour chaque personne à sa charge, un demi saa’ de dattes, de riz, d’orges ou de tout autre aliment sec. Ceci de manière à être en conformité avec la tradition prophétique, car d’après un hadith rapporté d’Abou Saïd Al Khoudri (qu’Allah l’agrée) : « Du temps du Prophète (Paix et bénédictions sur lui) nous versions la Zakat Al Fitr avec 1 saa’ de nourriture, ou bien 1 saa’ d’orge, ou 1 saa’ de dattes, ou 1 saa’ de fromage séché, ou 1 saa’ de raisins secs » [Rapporté par Al Boukhary, Mouslim, At-Tirmidhi, Abou Daoud, Ibn Madja et Nassaï].

L’aumône de rupture du jeune doit être ersée avant la prière de l’Aid, en témoigne le hadith d’Ibn ‘Omar (qu’Allah l’Agrée) : « Le messager d’Allah (paix et bénédictions d’Allah sur lui) a ordonné que la « zakat al fitr » soit versée avant que les gens sortent pour effectuer la prière de l’Aïd » [Rapporté par Al Boukhary et Mouslim et autres.]

Et Allah Est Plus Savant.

Puisse Allah Agréer notre jeune et nos prières, Puisse t’Il Exaucer nos invocations, nous couvrir de Sa Miséricorde et de Son Pardon et nous Donner la sincérité des cœurs de sorte que l’on prenne pour unique exemple à suivre, Son Messager, sal Allahou ‘alayhi wassalam. Amin.

Par Oum Maryam

...
Colors