Choose your language

News (10)

Les discours extrémistes français ou la guerre totale.
Ceux qui n'ont que le mot guerre à la bouche, doivent avoir l’honnêteté de penser le mécanisme dans sa globalité. Pour saisir afin que les actes de guerre sont divers et variés. Condamner
Quand la République frappe, mutile et tue ses propres enfants
C’est fait, l’Assemblée nationale a modifié les règles de l’élection présidentielle, les petits candidats sont « out »
C’est cela qu’ils appellent la démocratie? Dans les changements, non seulement les candidats n’ont plus l’obligation de rendre public les 500 signatures, et le temps de parole équitable ent
Dons à Tsahal : Une baisse d’impôts pour le contribuable français
Elle avait souligné qu'il s'agissait là «d'une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d'une armée étrangère».
Faire un don à l'armée israélienne permettrait
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
Procédure d’exception sans état d’urgence.
Jean-Claude Paye, sociologue, auteur de

Connexion

?
?
Des heurts entre l'armée sioniste et des Palestiniens font plusieurs morts et des dizaines de blessés Une vague d’affrontements intenses a déferlé sur la Cisjordanie et la bande de Gaza vendredi soir. A plusieurs endroits, les forces israéliennes ont tiré des gaz lacrymogènes et des balles réelles pour répondre aux jets de pierres palestiniens.  
Les tensions ont commencé le long de la barrière de sécurité de la bande de Gaza, où au moins 46 Palestiniens ont été blessés par des tirs israéliens et 10 autres intoxiqués par des gaz lacrymogènes, a déclaré le porte-parole du ministère de la Santé gazaoui, Ashraf al-Qidra. Deux personnes restent cependant dans un état critique.
En plus, au moins 17 personnes ont été blessées près d’Erez, au nord de la bande de Gaza. Un employé médical a été blessé après que les militaires de Tsahal ont pris pour cible une ambulance du Croissant Rouge palestinien dans la région d’al-Farrahine.
Ashraf al-Qidra a aussi précisé que 19 autres personnes avaient été blessées par des balles en caoutchouc et par des flammes issues de l’explosion des grenades lacrymogène. Tous les blessées ont été transportés à l’hôpital.
Les forces de sécurité israéliennes prétendent qu’elles ont été contrainte de réagir aux tentatives de centaines de palestiniens de «briser la clôture de sécurité» et ouvrir le feu pour «arrêter l’infiltration qui aurait menacé la sécurité des communautés voisines».
La Cisjordanie a également connu d’importantes tensions. A Bethléem, les Palestiniens jetaient des cocktail Molotov et des pierres sur les soldats israéliens qui ont, eux aussi, fait usage de balles caoutchoucs et de gaz lacrymogènes. Plus de 28 personnes ont été blessées.
Au sud de Bethléem, un nourrisson palestinien de 8 mois a péri par suffocation à cause des gaz lacrymogène dans le village de Beit Fajjar.
Plus tôt ce vendredi, deux autres Palestiniens ont été tués par Tsahal. Qassem Mahmoud Sabaneh a été abattu à Naplouse après s’être rendu l’auteur d’une attaque présumée contre un policier à la frontière israélienne. Ahmad Hamada Qneibi, 23 ans, est, lui, décédé à la suite de ses blessures quelques heures après avoir attaqué et blessé un Israélien dans Jérusalem-Est.
© Mohamad Torokman Source: Reuters Depuis le début du mois d’octobre, les villes palestiniennes et israéliennes sont sujettes à des explosions de violence. Elles ont été engendrées par l’interdiction, imposée à la mi-septembre, aux Palestiniens de moins de 50 ans d’accéder à l'Esplanade des Mosquées, dans la vieille ville de Jérusalem.
En savoir plus : La police israélienne accusée d'empêcher l'installation de caméras sur l'esplanade des Mosquées
https://francais.rt.com/international/9413-heurts-tsahal-palestiniens

Alter Info l'Information Alternative
Calmer l’Intifada, pourquoi faire ? Ce ne sont pas uniquement des occupants, mais de vrais criminels, de vrais tueurs, de vraies bandes de voleurs, ces Israéliens. Les Israéliens, il ne leur suffit pas d’extorquer une grande partie de la Palestine, ils veulent dévorer tout le reste, les lieux sacrés y compris, la sainte mosquée d’Al-Aqsa y compris. Ils ne veulent pas comprendre qu’Al-Aqsa n’appartient pas uniquement aux Palestiniens, mais à tous les musulmans du monde entier, de tous les temps.
Ce ne sont que des voleurs. Oui, des voleurs, il faut appeler un chat un chat. Pas à pas, ces voleurs avancent pour une mainmise malveillante sur la grande mosquée. Invasion après invasion, donnée à la grande mosquée par leurs extrémistes, ces voleurs veulent rendre ordinaire leur présence dans un lieu sacré des musulmans. Agression après agression, commise contre les fidèles musulmans, ces voleurs veulent rendre hésitante la présence des musulmans dans leurs propres lieux sacrés.
Et en profitant du climat régional agité où chaque pays arabe ne peut s’occuper que de ses propres affaires intérieures, en profitant de ce vide régional, les voleurs sionistes intensifient leurs raids. Heureusement, les Palestiniens sont là. Eux, en dépit de tous leurs problèmes, de toutes les pressions sionistes et occidentales, de toutes leurs difficultés économiques, ils réagissent, au péril de leur vie, bien qu’ils connaissent la cruauté de ces occupants voleurs.
Mais cette cruauté pratiquée contre les jeunes palestiniens sortant défendre leurs lieux saints ne fait qu’ajouter de l’huile sur le feu et pousser à l’extérieur le feu de la colère compressée dans les poitrines des Palestiniens. Le feu de la colère sort et brûle les occupants et leurs projets coloniaux.
Qui pourra rester impassible face à la scène de l’enfant de 13 ans seulement, tombé par terre, blessé, demandant secours ? Au lieu du secours, il reçoit des insultes de très mauvais goût de la part des colons et de la police de l’occupation. De telles scènes se répètent et font bouillonner l’Intifada d’Al-Quds.
Aujourd’hui même, la scène s’est répétée dans la ville occupée d’Al-Khalil.
Aujourd’hui même, deux nouveaux jeunes palestiniens sont tombés en martyre par des balles sionistes, à Al-Khalil, et un autre dans la ville d'Al-Quds.
Comment peut-on rester passif face à ces mises à mort de nos jeunes, de nos filles et de nos garçons ? Oui, même les filles participent à cette Intifada bénie ; même les filles sont visées par la machine de guerre israélienne. Plusieurs filles palestiniennes ont déjà été assassinées sur le champ, depuis le déclenchement de l’actuelle Intifada d’Al-Quds.
Quelque cinquante jeunes palestiniens ont été assassinés dont plusieurs mis à mort sur le champ. Les arrêtés et les blessés se comptent par centaines.
Les jeunes palestiniens ont donné de leur sang, des dizaines de martyrs, des blessés, des prisonniers ; les Arabes et même certains Palestiniens appellent cependant à calmer le jeu, à arrêter l’Intifada !
Pourquoi ?
Est-ce que les occupants ont arrêté l’occupation ?
Est-ce que les colons ont arrêté leurs agressions ?
Est-ce que les colons se sont retirés de la Cisjordanie ?
Est-ce que la sainte mosquée d’Al-Aqsa a été rendue à ses vrais propriétaires ?
Est-ce que tous les captifs palestiniens ont trouvé leur liberté ?

Département français du Centre Palestinien d’Information (CPI)

Alter Info l'Information Alternative

Categories

ZemZem Community

Muslim dating website and social network.

GET STARTED NOW.
CONTACT INFO
  • access_time 24/7 Service
  • email contact@zemzem.fr

    Languages