Vous devez vous connecter.

en attente ...
×
S'enregistrer

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
CARICATURE — L’ambassadeur suisse à Téhéran a présenté lors d’un événement à Zurich une caricature montrant deux colombes déféquant sur Netanyahu. Le DFAE a exprimé ses «regrets».
CARICATURE. L’ambassadeur suisse en Iran choque Israël
La Suisse a exprimé ses regrets vendredi 28 août après que son ambassadeur à Téhéran a montré une caricature du premier ministre israélien lors d’un événement promouvant les opportunités économiques en Iran.

Au cœur de la discorde, le dessin intitulé «Maintenant ou jamais». Celui-ci représente deux colombes, l’une iranienne, l’autre américaine, déféquant sur le crâne de Netanyahu.

L’ambassadeur suisse, Giulio Haas, a montré cette caricature sur un écran géant à quelque cinq cents entrepreneurs réunis jeudi dans un hôtel de Zurich à l’invitation de Switzerland Global Enterprise (S-GE).

Regrets du DFAE

Le Département fédéral des Affaires Etrangères a souligné que la «caricature douteuse» avait été montrée sans son accord. «Le DFAE regrette que cette caricature ait été utilisée et la juge de mauvais goût», selon un communiqué cité par l’agence britannique Reuters et largement repris par la presse israélienne (voir ici The Times of Israel).

«L’ambassadeur Haas n’a pas souhaité insulter qui que ce soit avec cette caricature. Si tel a cependant été le cas, il le regrette et présente ses excuses à ceux qui auraient pu se sentir insultés».

Affaire d’état

Israël ne prend pas l’affaire à la légère et n’a pas attendu pour répliquer, peut-on lire sur le Jerusalem Post

«Ce qui s’est passé à Zurich prouve que l’accord sur le nucléaire iranien (…) a créé une incitation à injecter des milliards de dollars dans l’économie iranienne sans que Téhéran ait à changer sa politique terroriste et belligérante», selon Emmanuel Nahshon, porte parole du ministère des affaires étrangères israélien.

«L’avidité incite à ramper devant le régime iranien, ce qui s’accompagne d’une perte de sense et de respect de soi des plus basiques», poursuit-il.

«Un pôle de stabilité»

L’événement à Zurich devait mettre en avant les opportunités économiques que représente l’Iran suite à l’accord historique trouvé le mois dernier entre le pays de 80 millions d’habitants et les grandes puissances.

L’ambassadeur suisse a estimé que l’Iran représente «un pole de stabilité dans une région très très dangereuse» et a incité les milieux d’affaires à s’implanter sans attendre au sein de ce marché potentiellement très lucratif.

Benjamin Nétanyahu a quant à lui qualifié cet accord d’«erreur historique» dès sa signature et est depuis en campagne pour le dénoncer.

Source: Newsnet






Alter Info l'Information Alternative
Colors