Choose your language

News (10)

Les discours extrémistes français ou la guerre totale.
Ceux qui n'ont que le mot guerre à la bouche, doivent avoir l’honnêteté de penser le mécanisme dans sa globalité. Pour saisir afin que les actes de guerre sont divers et variés. Condamner
Quand la République frappe, mutile et tue ses propres enfants
C’est fait, l’Assemblée nationale a modifié les règles de l’élection présidentielle, les petits candidats sont « out »
C’est cela qu’ils appellent la démocratie? Dans les changements, non seulement les candidats n’ont plus l’obligation de rendre public les 500 signatures, et le temps de parole équitable ent
Dons à Tsahal : Une baisse d’impôts pour le contribuable français
Elle avait souligné qu'il s'agissait là «d'une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d'une armée étrangère».
Faire un don à l'armée israélienne permettrait
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
Procédure d’exception sans état d’urgence.
Jean-Claude Paye, sociologue, auteur de

Connexion

?
?
Treize médecins légistes et une seule unité universitaire spécialisée pour tout un pays. Telle est la triste situation qui prévaut au Maroc et que révèle toute crue le dernier rapport du CNDH. C’est le constat qu’a fait le Conseil consultatif national des droits de l'Homme dans son rapport présenté hier en conférence de presse à Rabat sur les activités médico-légales au Maroc. Elaboré par un groupe de travail multidisciplinaire qui a visité pas moins de 7 villes dont Casablanca, ce rapport détaillé dresse un état des lieux  de cette activité  qui connaît des défaillances majeures en l’absence totale d’un cadre institutionnel. Cette discipline s’exerce dans des structures et par des médecins relevant des départements de la Santé et de l’Intérieur, mais elle profite essentiellement au système judiciaire.
En effet, à travers les multiples rencontres et visites sur le terrain effectuées dans les  morgues, les hôpitaux et les tribunaux et avec les médecins spécialistes en la matière, et vu les enjeux considérables pour la sécurité publique et les droits individuels attachés à l’activité médico-légale, le CNDH indique qu’il est impératif de réunir tous les intervenants dans ce domaine pour penser à un modèle capable de relever les innombrables défis qui se dressent devant cette discipline et par extension devant le bon déroulement de la Justice.
En effet, souligne le rapport, les visites effectuées dans les morgues des villes ont permis de constater des réalités différentes que ce soit sur le plan des infrastructures et des équipements, ou au niveau des ressources humaines et de leur compétence, ainsi qu’à celui des modalités de gestion et de coordination avec les autres intervenants.
Treize médecins légistes, une seule unité universitaire spécialisée, vétusté de la plupart des locaux des morgues gérées par les administrations hospitalières, installations frigorifiques délabrées et non adaptées, du matériel de récupération pour les autopsies, conditionnement et conservation inadéquats des prélèvements et un personnel médical en nombre insuffisant, sont autant de constats affligeants relevés par le groupe du travail du CNDH.  
Afin de réussir la réforme des activités médico-légales, le CNDH a formulé un certain nombre de recommandations. Elles  préconisent, en premier lieu,  la création d’un cadre institutionnel national pour l’exercice de cette activité, une structure centrale de conception et de mise en œuvre d’un schéma directeur de l’activité dans le cadre d’un réseau de structures homogène, cohérent et évolutif avec des dispositifs de contrôle et d’évaluation.
Le CNDH recommande aussi une couverture de l’ensemble du territoire  avec un schéma régional à même d’apporter à la fois une réponse de proximité pour les cas simples et un haut degré de technicité et de compétence pour les cas compliqués.
Ces recommandations préconisent également le placement du service public hospitalier au cœur du dispositif et la formation continue qui est la clé de voûte de la réussite de toute réforme dans l’organisation d’une discipline scientifique donnée.  Cette formation se décline en formation initiale des étudiants en médecine, formation des spécialistes en médecine légale et formation post-universitaire ciblée pour certains champs de l’activité médico-légale, sans oublier la formation du corps de la police et de la magistrature. Outre ces éléments indispensables pour la réussite de la réforme, il y a lieu d’assurer un financement juste et pérenne de cette activité avec une procédure adaptée, souligne ledit rapport.
Pour que cette spécialité  retrouve sa dignité, il faut qu’il y ait un engagement de tous les intervenants dans la structuration de l’activité médico-légale et la reconnaissance de la valeur des médecins ayant acquis soit la spécialité, soit une formation post-universitaire dans cette discipline, précise le rapport du CNDH.
...

Le Commissaire aux droits de l’Homme du Conseil de l’Europe a invité lundi la Turquie à enquêter sur les violences policières commises lors des manifestations autour de la place Taksim à Istanbul et à sanctionner les coupables.
Les affrontements du mois dernier ont fait quatre morts et 7.500 blessés à travers le pays.
«Tous les cas d’usage excessif de la force par la police doivent faire l’objet d’une enquête approfondie et être sanctionnés en conséquence», déclare Nils Muiznieks dans un communiqué publié à Strasbourg.
Il rappelle que l’absence d’enquête «effective» sur les violences commises par les agents de l’Etat constitue, en soi, une faute sanctionnée par la Cour européenne des droits de l’Homme, qui a condamné la Turquie à de nombreuses reprises à ce sujet.
Le Commissaire aux droits de l’Homme, qui rentre d’une visite de cinq jours à Istanbul et Ankara, souligne qu’il a recueilli de nombreuses allégations de violations des droits de l’Homme commises par les forces de l’ordre, tant par des témoins qu’au travers de photos, films vidéo et rapports médico-légaux.
«La plupart concernaient l’utilisation excessive et impropre des gaz lacrymogènes ainsi que des violences commises au moment des interpellations», ajoute le commissaire du Conseil de l’Europe.
En réponse aux autorités, pour lesquelles la violence des forces de l’ordre a été proportionnelle à celle des manifestants, Nils Muiznieks souligne que seules des enquêtes indépendantes et impartiales pourront en attester.
«Les manifestants qui ont eu recours à la violence doivent, bien entendu, assumer les conséquences de leurs actes, mais la priorité absolue de tout Etat démocratique doit être de combattre l’impunité pour préserver la confiance des citoyens envers les forces de l’ordre», dit-il.
La police turque a encore tiré des grenades lacrymogènes et utilisé des canons à eau pour disperser des centaines de manifestants qui voulaient pénétrer samedi dans le parc Gezi d’Istanbul, adjacent à la place Taksim, épicentre des manifestations du mois dernier.
...

Categories

ZemZem Community

Muslim dating website and social network.

GET STARTED NOW.
CONTACT INFO
  • access_time 24/7 Service
  • email contact@zemzem.fr

    Languages