Choose your language

News (10)

Les discours extrémistes français ou la guerre totale.
Ceux qui n'ont que le mot guerre à la bouche, doivent avoir l’honnêteté de penser le mécanisme dans sa globalité. Pour saisir afin que les actes de guerre sont divers et variés. Condamner
Quand la République frappe, mutile et tue ses propres enfants
C’est fait, l’Assemblée nationale a modifié les règles de l’élection présidentielle, les petits candidats sont « out »
C’est cela qu’ils appellent la démocratie? Dans les changements, non seulement les candidats n’ont plus l’obligation de rendre public les 500 signatures, et le temps de parole équitable ent
Dons à Tsahal : Une baisse d’impôts pour le contribuable français
Elle avait souligné qu'il s'agissait là «d'une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d'une armée étrangère».
Faire un don à l'armée israélienne permettrait
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
Procédure d’exception sans état d’urgence.
Jean-Claude Paye, sociologue, auteur de

Connexion

?
?
Les constructeurs réunis au Salon automobile de Pékin doivent dévoiler de nombreux modèles propres, mais il leur faudra du temps avant de réussir à convaincre les acheteurs de renoncer aux 4x4 énergivores.
Le grand nombre de modèles électriques ou hybrides exposés depuis lundi et jusqu'au 2 mai au Salon de Pékin ne parvient pas à masquer le fait qu'il faudra sûrement longtemps avant que le premier marché automobile mondial ne se convertisse massivement aux véhicules à énergies nouvelles.
Toyota, BMW, Honda et BYD, constructeur chinois dans lequel a investi le milliardaire américain Warren Buffett, ont, parmi d'autres, dévoilé des modèles électriques ou hybrides, sur un total de 88 modèles exposés.
"Les constructeurs internationaux essaient tous d'amadouer le gouvernement en montrant qu'ils amènent effectivement des véhicules électriques en Chine", selon Namrita Chow, analyste chez IHS Global Insight.
"Presque tous les constructeurs internationaux ont annoncé des plans pour véhicules électriques en Chine. Mais presque tous sont sceptiques quant au volume des ventes" escomptées, ajoute cet expert.
Pour réduire sa dépendance aux importations de pétrole, la Chine a promis d'investir plus de 14 milliards de dollars d'ici la fin de la décennie pour développer des infrastructures pour 5 millions de véhicules à énergies nouvelles.
Le gouvernement espère promouvoir dans ce domaine des technologies développées en Chine pour acquérir une avance sur ce terrain entièrement nouveau, alors qu'il doit rattraper un siècle de retard sur les moteurs à combustion traditionnels.
Pékin a aussi lancé des programmes pilotes pour promouvoir l'usage de la voiture électrique dans certaines villes.
A Shenzhen (sud), à la frontière avec Hong Kong, les autorités subventionnent à hauteur de 50% l'achat de véhicules électriques. Le gouvernement a également déjà déboursé 54 milliards de dollars en dix ans pour développer des batteries pour véhicules électriques.
Malgré ces efforts, les ventes ont été décevantes.
Les véhicules à énergies nouvelles ne sont au total qu'entre 10.000 et 20.000 sur les routes, alors qu'il s'est vendu 18,5 millions de véhicules en Chine l'an dernier.
Volkswagen, qui a annoncé un projet de mise sur le marché d'un véhicule électrique l'an prochain, a admis que le marché ne décollerait pas avant 2018.
Avant cette date, le constructeur allemand espère avoir vendu 10.000 voitures électriques, alors que l'an dernier il a vendu 2,6 millions de voitures en Chine.
"Il s'agit de montrer sa bonne volonté", selon Axel Krieger, un analyste basé à Pékin pour le cabinet de consultants McKinsey.
"D'un point de vue commercial, il n'y a pas d'intérêt pour les constructeurs à transférer des technologies et à produire des véhicules en masse si on n'a pas de visibilité sur le marché", explique-t-il.
"Le coût de la voiture (électrique) reste élevé et la technologie ne permet pas de concurrencer efficacement une voiture traditionnelle", estime pour sa part Yann Lacroix, analyste chez Euler Hermes.
La Chevrolet Volt hybride de General Motors coûte 498.000 yuans (60.000 euros) contre seulement entre 162.900 et 229.900 yuans pour la Chevrolet Malibu, qui est même légèrement plus grande.
"Les constructeurs sont confrontés à des obstacles technologiques et au fait que l'infrastructure ne suit pas", a déclaré à l'AFP Jean-Philippe Millerioux, en charge des véhicules à énergies nouvelles pour PSA Peugeot Citroën à Shanghai.
D'une manière générale, les analystes s'attendent à ce que le marché décolle au plus tôt vers 2020, lorsque le prix des véhicules électriques sera équivalent à celui des voitures traditionnelles.
...

La Chambre criminelle chargée des crimes financiers près la Cour d'appel de Rabat a porté, hier, la peine prononcée contre Mohamad El Faraa, ancien président de la Mutuelle générale du personnel des administrations publiques (MGPAP), à 5 ans de prison ferme, poursuivi pour dilapidation de deniers publics.
La même juridiction a également prononcé des jugements allant de l’acquittement à 2 ans de prison contre les 21 autres personnes dont les noms figuraient sur le même dossier.
Ces jugements ont été considérés comme magnanimes par les avocats de la partie civile qui ont décidé d’aller en cassation.
« L’essentiel pour nous n’est pas l’emprisonnement ou l’acquittement de qui que ce soit, mais la récupération des 117 milliards de centimes dilapidés et le recouvrement des droits des 1.200.000 adhérents appartenant à plus de 2.600 établissements publics, semi-publics et autres », nous a déclaré l’un des avocats de la partie civile. Une position que conforte la MGPAP qui a été auditée à plusieurs reprises et par  plusieurs institutions officielles spécialisées dont l’Inspection générale des finances (IGF) et des commissions de contrôle, entre autres, qui ont confirmé l’existence de plusieurs irrégularités juridiques, financières et de gestion et d’un important déficit et certifié que certains appels d’offres et marchés publics passés par la Mutuelle  manquaient de transparence.
Autre argument avancé dans ce même cadre est l’application de l’article 26 du Dahir de 1963 par les autorités publiques. En effet, suite à cette décision, toutes les instances de la MGPAP et celles de la Mutuelle avaient été dissoutes et des élections organisées pour mettre fin au règne de ceux-là mêmes qui ont comparu devant la Chambre chargée des crimes financiers près la Cour de Rabat.
A rappeler que l’ex-patron de la MGPAP, Mohamad El Faraa, avait été condamné fin mars 2011 à 4  ans de prison dont 30  mois avec sursis.  Ses autres complices avaient été respectivement condamnés à des peines  allant d’un an à deux ans. Seuls quatre d’entre eux  avaient été relaxés par la Cour.  Laquelle a condamné solidairement les mis en cause  à ne verser qu’un milliard de dirhams sur les 117 qu’ils auraient détournés.
...

Categories

ZemZem Community

Muslim dating website and social network.

GET STARTED NOW.
CONTACT INFO
  • access_time 24/7 Service
  • email contact@zemzem.fr

    Languages

    Menu