Choose your language

News (10)

Les discours extrémistes français ou la guerre totale.
Ceux qui n'ont que le mot guerre à la bouche, doivent avoir l’honnêteté de penser le mécanisme dans sa globalité. Pour saisir afin que les actes de guerre sont divers et variés. Condamner
Quand la République frappe, mutile et tue ses propres enfants
C’est fait, l’Assemblée nationale a modifié les règles de l’élection présidentielle, les petits candidats sont « out »
C’est cela qu’ils appellent la démocratie? Dans les changements, non seulement les candidats n’ont plus l’obligation de rendre public les 500 signatures, et le temps de parole équitable ent
Dons à Tsahal : Une baisse d’impôts pour le contribuable français
Elle avait souligné qu'il s'agissait là «d'une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d'une armée étrangère».
Faire un don à l'armée israélienne permettrait
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
Procédure d’exception sans état d’urgence.
Jean-Claude Paye, sociologue, auteur de

Connexion

?
?
Malgré les bugs, 179 761 inscriptions Près de 180 000 en moins de deux jours. Ce sont ainsi quelque 179 761 inscriptions qui ont été enregistrées par l’Agence nationale de l’amélioration et du développement du logement (AADL), selon des statistiques fournies par le ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville. Au total, et avant filtrage des doublons, ce sont plus de 262 000 demandes qui ont été introduites sur le site internet de l’Agence, et ce, entre sa mise en service lundi à 8h et la mi-journée d’hier. «Toutefois, ce chiffre global inclut certaines demandes qui ont été enregistrées plusieurs fois, parfois même cinq fois», explique-t-on. «Ce sont ces demandes multiples qui ont alourdi et bloqué le site. Il y a eu une nette amélioration hier de la facilité d’accès et d’enregistrement, ce qui s’est traduit par l’augmentation des inscriptions», assure le ministère de tutelle. Ce que contredisent de nombreux citoyens désireux de souscrire au nouveau programme de logements sous la formule location-vente. A l’instar de la journée de la veille, le site restait inaccessible pour de nombreux internautes. Mais que les malchanceux se rassurent : aucune date butoir n’a encore été fixée, et les inscriptions resteront ouvertes «jusqu’à ce que ce soit décidé et annoncé», précise le ministère. «J’ai essayé sans relâche pendant deux jours, mais en vain. Je vais attendre quelques jours que la fréquentation baisse et que le site soit accessible», se résigne un père de famille, qui ajoute : «Là, on pourrait croire que des milliards de personnes étaient connectées en même temps.» Mais une grande affluence, un million de visiteurs pour la première journée, selon le ministère, peut-elle expliquer les problèmes techniques rencontrés ? «Non !», rétorque Abderrazak Bachir Bouiadjra, doctorant et chercheur au département d’informatique de l’université Djilali Liabès de Sidi Bel Abbès et instructeur Cisco au sein de l’institut de formation Microtel. Une opération non préparée ?   Ce dernier estime qu’un site ne peut pas se «bloquer de temps en temps», et ce, tout simplement parce que des milliers de personnes s’y connectent en même temps. «Premièrement, le site était saturé tout au long de la journée et non pas de temps en temps. Deuxièmement, ce n’est ni normal ni logique qu’un serveur web se bloque complètement par la transmission de quelques kilobits de quelques milliers de personnes. Il n’y avait pas de transfert de données volumineuses, c’est un tout petit formulaire à remplir ! Avez-vous ressenti, un jour, une lenteur (ou un blocage) du serveur Google, YouTube ou facebook ? Savez-vous que le monde entier se connecte en même temps à ces serveurs en partageant photos, vidéos, discussions d’un volume incommensurable ?», relève le professeur. Ainsi, les différents messages d’erreurs affichés lors de l’accès à la page «http://inscription.aadl.dz/aadlform.html» n’ont qu’une seule signification, explique-t-il : la saturation d’une ou de plusieurs ressources (mémoire, processeur, bande passante réseau) du serveur hébergeant le site de l’AADL. Cette saturation peut être due à une mauvaise planification et préparation de la mise en œuvre de la présente solution, et donc d’une insuffisance de la mémoire du processeur ou même de la bande passante internet (en upload et même en download) dédiées au serveur, poursuit M. Bouiadjra. «Mais elle peut être due aussi à différentes attaques réseaux appartenant à la famille des attaques ‘‘déni de service (DoS)’’, ayant comme objectif principal de rendre indisponible un service tel que celui de l’AADL», prévient-il. Cette opération n’a-t-elle pas été assez préparée par l’Agence ? Y a-t-il eu des études et des statistiques sur le nombre de personnes qui allaient essayer d’accéder au serveur et sur la quantité d’informations échangées ? A moins que le lancement de cette opération n’ait été fait dans la célérité afin de servir d’autres desseins…  ...

Le Cnapest élargi énumère plusieurs «anomalies» risquant de compromettre le déroulement de l’année scolaire. Après l’attente, la menace. Le Conseil national autonome des professeurs du secondaire et du technique élargi (Cnapest) a brandi, de nouveau, la menace de grève, à peine une quinzaine de jours après la rentrée des classes. Dans un communiqué diffusé hier par le syndicat, un appel est lancé à l’adresse des adhérents et encadreurs de la formation pour tenir des assemblées générales et l’organisations des conseils de wilaya, en préparation d’un conseil national prévu pour le 28 septembre. Le conseil se tiendra dans un contexte marqué, selon le syndicat, par des «insuffisances intolérables». Le Cnapest élargi énumère plusieurs «anomalies», risquant de compromettre le déroulement de l’année scolaire. Le Cnapest constate ainsi que les différentes réunions de négociations auxquelles a appelé le ministère «ont été réduites à des rencontres purement protocolaires» qui n’ont abouti à aucune issue concernant les revendications des enseignants quant à la révision du statut particulier régissant la corporation. Le Cnapest et d‘autres syndicats autonomes ont remis sur le tapis plusieurs revendications concernant l’introduction de nouveaux amendements relatifs à la promotion de certaines catégories d’enseignants dont le processus de promotion a été bloqué malgré les nouvelles dispositions contenues dans le statut des enseignants en vigueur. Il s’agit aussi de blocages dont font objet les enseignants des lycées techniques qui subissent une véritable «discrimination» e matière de promotion et de privilèges Le Cnapest rappelle aussi que la prime de zone n’a toujours pas été actualisée malgré les décisions de la tutelle. Les conditions dans lesquelles s’est déroulée la rentrée scolaire ont attisé la colère des enseignants qui critiquent l’inertie des responsables quant à la surcharge des classes et l’indisponibilité des structures dont la réception était promise pour le début de l’année. Le Cnapest dénonce aussi le licenciement de plusieurs enseignants «une année après leur titularisation par voie de concours», précise la même source. Le syndicat rappelle aussi les dépassements de l’administration qui menacent la liberté syndicale. Des plaintes ont été déposées contre des membres du Cnapest élargi et des menaces de licenciement contre des professeurs syndicalistes. Ceci s’ajoute à la réduction des représentants du syndicat devant la commission de discipline et le non-respect de la loi régissant les conflits sociaux.  ...

Categories

ZemZem Community

Muslim dating website and social network.

GET STARTED NOW.
CONTACT INFO
  • access_time 24/7 Service
  • email contact@zemzem.fr

    Languages