Choose your language

News (10)

Les discours extrémistes français ou la guerre totale.
Ceux qui n'ont que le mot guerre à la bouche, doivent avoir l’honnêteté de penser le mécanisme dans sa globalité. Pour saisir afin que les actes de guerre sont divers et variés. Condamner
Quand la République frappe, mutile et tue ses propres enfants
C’est fait, l’Assemblée nationale a modifié les règles de l’élection présidentielle, les petits candidats sont « out »
C’est cela qu’ils appellent la démocratie? Dans les changements, non seulement les candidats n’ont plus l’obligation de rendre public les 500 signatures, et le temps de parole équitable ent
Dons à Tsahal : Une baisse d’impôts pour le contribuable français
Elle avait souligné qu'il s'agissait là «d'une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d'une armée étrangère».
Faire un don à l'armée israélienne permettrait
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
Procédure d’exception sans état d’urgence.
Jean-Claude Paye, sociologue, auteur de

Connexion

?
?
L’Etat poursuit sa politique de «dégraissage» des nombreux organismes de gestion. Un décret exécutif portant création de l’Algérienne des autoroutes (ADA) a ainsi été publié au Journal officiel du 28 février dernier, fusionnant par la même deux EPIC, l’Agence nationale des autoroutes (ANA) et l’Algérienne de gestion des autoroutes (AGA). Cet établissement, placé sous tutelle du «ministre chargé des routes», soit le ministère des Travaux publics, se voit hérité des tâches, biens et personnels de ces deux prédécesseurs, qui ont, au plus tard, un délai de six mois après la date de publication de ce texte de loi pour la réalisation des opérations de transfert et de substitution engendrées par cette fusion, et ce, après avoir établi un «bilan de clôture des activités et des moyens». «Le fonds social de l’établissement est constitué par le patrimoine de l’ANA et de l’AGA», explique le décret. «L’ensemble des biens, droits, parts et obligations et moyens de toute nature, détenus ou gérés par l’ANA et l’AGA sont transférés à l’ADA. Les personnels liés au fonctionnement et à la gestion de l’ensemble des structures et des moyens de l’ANA et de l’AGA sont transférés à l’établissement public ADA», énonce-t-on. Pour ce qui est de ces missions, elles ont trait, telles que fixées par ce décret, à la gestion et l’entretien des structures routières du territoire national ainsi que de toutes dépendances y attenant. «L’établissement a pour missions l’étude, la réalisation et l’équipement des autoroutes, ainsi que leurs dépendances. Il a aussi pour missions d’assurer la gestion, l’exploitation, la surveillance, l’entretien et la maintenance de la totalité des tronçons d’autoroutes et de leurs dépendances qui lui sont confiés», peut-on lire. A ce titre, l’établissement est chargé, notamment, d’assurer la «conservation, l’aménagement du réseau autoroutier et de ses dépendances, de veiller au respect des règles techniques et normes de conception, de construction, d’entretien et d’aménagement des infrastructures autoroutières relevant de sa compétence ainsi qu’à celles applicables aux techniques et matériaux des ouvrages autoroutiers». De même, l’ANA aura à assurer le contrôle de la qualité de la signalisation et du fonctionnement des équipements des tronçons d’autoroutes et de leurs dépendances, de concevoir des plans d’intervention d’urgence, ainsi que de gérer «toute installation de services annexes de l’autoroute». L’ADA sera, selon ce texte de loi, «le maître d’ouvrage délégué pour les opérations concourant à la réalisation des infrastructures et équipements destinés à l’exploitation des autoroutes à péage. Elle est aussi chargée de la réception de toutes ces structures», énumère le décret.

Source

La réalisation du grand port commercial centre est un choix imposé par les hautes autorités du pays. L’ampleur du trafic maritime international d’une part et d’autre part l’impact d’une infrastructure maritime de cette dimension est un atout hautement positif dans le développement économique et social du pays, selon Mr. Boudjema Talai, Ministre des Transports, en raison des créations de richesses et des emplois dans cette partie de l’Algérie. « C’est le citoyen qui sera bénéficiaire de ce grand port commercial en premier lieu déclare le Ministre des Transports, en ce qui concerne le choix du site, c’est un bureau international d’étude qui a désigné le site après avoir « étudié » l’ensemble des sites qui s’étend le long du littoral sur une distance de 200 kms le long de la cote, je tiens à rassurer les citoyens, qu’ils ne seront pas lésés par l’Etat, et enfin je dois vous dire que tous les sites archéologiques, les sites forestiers y compris l’environnement seront préservés lors des travaux par l’entreprise de réalisation, je compte sur vous les journalistes, pour transmettre les informations justes au sujet de cet grand ouvrage,  », ajoute-t-il. Mr. Park Sang Joong, représentant du bureau d’étude sud coréen a fait une présentation sommaire du projet du grand port commercial centre d’El Hamdania (Cherchell) sans mettre en avant les dégâts environnementaux que vont occasionner les chinois lors de sa construction. Le volume des transbordements seront considérables. Le projet sera fractionné en 03 étapes. Les travaux débuteront à compter de la fin de l’année 2016. En réponse à une question d’El Watan sur l’utilisation de la dynamite sous la mer pour assurer les profondeurs exigées dans les manœuvres des grands navires de commerce,   « nous allons utiliser les dernières technologies sans faire appel à la dynamite, nous répond le Ministre des Transports, vous pouvez rassurer les marins et les citoyens ». Le membre du gouvernement a évité la réponse à la question relatives aux affirmations du Premier Ministre Abdelmalek Sellal, quand il avait, à maintes reprises déclaré que ce port sera érigé à l’Ouest de Cherchell, donc pas au niveau du site choisi par les hautes autorités. Le montant du projet actuel de 3,6 milliards de dollars sera revu à la hausse après l’évaluation des sites d’accès d’un linéaire de 40 kms (rail et autoroute). L’exploitation du grand port commercial par les chinois pour une durée de 35 années à partir du début de son activité n’a pas été évoquée lors des interventions. La construction d’un complexe touristique de Air Algérie à Gouraya, l’ouverture d’une agence commerciale Air Algérie à Tipasa, la construction de 400 logements LPP à Tipasa, Douaouda et Chaigh au profit des travailleurs de cette entreprise, tels sont les points qui justifient la présence du PDG de Air Algérie aux cotés du Ministre des Transports lors de sa visite à Tipasa ce mardi.                                                                                                                    

Source

Categories

ZemZem Community

Muslim dating website and social network.

GET STARTED NOW.
CONTACT INFO
  • access_time 24/7 Service
  • email contact@zemzem.fr

    Languages