Choose your language

News (10)

Les discours extrémistes français ou la guerre totale.
Ceux qui n'ont que le mot guerre à la bouche, doivent avoir l’honnêteté de penser le mécanisme dans sa globalité. Pour saisir afin que les actes de guerre sont divers et variés. Condamner
Quand la République frappe, mutile et tue ses propres enfants
C’est fait, l’Assemblée nationale a modifié les règles de l’élection présidentielle, les petits candidats sont « out »
C’est cela qu’ils appellent la démocratie? Dans les changements, non seulement les candidats n’ont plus l’obligation de rendre public les 500 signatures, et le temps de parole équitable ent
Dons à Tsahal : Une baisse d’impôts pour le contribuable français
Elle avait souligné qu'il s'agissait là «d'une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d'une armée étrangère».
Faire un don à l'armée israélienne permettrait
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
Procédure d’exception sans état d’urgence.
Jean-Claude Paye, sociologue, auteur de

Connexion

?
?
Un drame ! 12 militaires ont trouvé la mort dans le crash d’un hélicoptère de transport de troupes des forces aériennes algériennes survenu, dimanche soir, près de Reggane, dans la wilaya d’Adrar.  «Lors d’une mission programmée menée près de Reggane, au secteur opérationnel d’Adrar (3e Région militaire) et suite à une panne technique, un hélicoptère  de transport de troupes de type Mi-171 des forces aériennes algériennes s’est écrasé aujourd’hui (avant-hier, ndlr) dimanche 27 mars 2016 à 18h», indique le ministère de la Défense nationale dans un communiqué rendu public. Le ministère de la Défense nationale déplore «la mort de douze    militaires», ajoutant que «deux autres ont été blessés». «Suite à ce tragique accident, le commandant de la 3e Région militaire s’est immédiatement déplacé sur les lieux pour s’enquérir de l’ampleur des dégâts et prendre les mesures nécessaires dans de pareilles situations», ajoute la même source. «De son côté, le général de corps d’armée, vice-ministre de la Défense nationale et chef d’état-major de l’Armée nationale populaire a aussitôt ordonné  la désignation d’une commission d’enquête afin de déterminer les circonstances de l’accident», ajoute-t-on dans le même communiqué. Pour rappel, l’armée algérienne a été enfouillée, à plusieurs reprises ces dernières années, par ce genre d’accidents. Le premier crash a eu lieu en décembre 2012. Lors d’un exercice  militaire, deux avions s’étaient percutés en plein vol dans la région de Tlemcen, coûtant la vie aux deux pilotes. Le plus grave accident est survenu en février 2014 à Djebel El Fertas, près d’Oum El Bouagui. Il s’agit de l’avion de transport militaire venant de Tamanrasset à destination de Constantine  qui s’était écrasé à quelques kilomètres de l’arrivée, faisant 77 morts. L’appareil transportait environ une centaine de personnes, dont des civiles et des membres de familles de militaires. Toujours en 2014, un avion de chasse de l’armée de l’air, un Mig 29, s’était également écrasé près de Tiaret, coûtant également la vie aux deux militaires qui étaient à bord. Cet accident a eu lieu lors d’un entraînement. 

Source

L’ambassade de France en Algérie a réagit ce lundi dans un communiqué au rapport présenté par l’association « Algériens Des Deux Rives et leurs Amis » (ADDRA) quant à la  situation des étudiants algériens en France.  L’ambassade de France en Algérie a réagit ce lundi dans un communiqué au rapport présenté par l’association « Algériens Des Deux Rives et leurs Amis » (ADDRA) quant à la  situation des étudiants algériens en France. L’ambassade de France en Algérie a réagit ce lundi dans un communiqué au rapport présenté par l’association « Algériens Des Deux Rives et leurs Amis » (ADDRA) quant à la  situation des étudiants algériens en France. « Le sondage que l’ADDRA a réalisé concerne un panel d’étudiants ne représentant qu’1,5% de la population estudiantine algérienne », estime l’ambassade de France dans son communiqué. Listant les efforts entrepris par les autorités françaises pour la réussite des projets de mobilité internationale des étudiants algériens par le biais de Campus France, l’ambassade de France en Algérie a rejeté le rapport présenté récemment à Alger par l’association « Algériens Des Deux Rives et leurs Amis » et qui dit précaire la situation des étudiants algériens en France qui seraient même tentés par le suicide. « L’Agence Campus France a organisé, en novembre 2015 à Paris, la première réunion des associations qui viennent en aide aux étudiants algériens. Etaient notamment présents l’Union des étudiants algériens de France (UEAF), Droit aux étudiants algériens à la réussite (DEA Réussite), l’Association des étudiants algériens de Reims (AEAR), Etudiants et cadres algériens en France (ECAF) et la Fédération Nationale des Associations Algériennes de France (FNAAF) », rappelle l’ambassade qui précise que « L’association « Algériens Des Deux Rives et leurs Amis » (Addra) n’a pas souhaité participer à cette réunion,  n’a pas répondu aux relances pour être associé à l’annuaire, n’a jamais visité les locaux de Campus France ni même assisté à une séance de préparation au départ ». Il a été décidé à l’issue de cette réunion, note le communiqué, « de poursuivre la réflexion sur l’intensification de l’information sur les conditions d’installation et de vie en France et notamment la création du premier annuaire des associations étudiantes algériennes en France permettant aux étudiants d’avoir des relais pour poser leurs questions. Ce document sera communiqué à tous les étudiants qui entament leurs démarches de demande de visa d’études ».  5 660 visas « long séjour pour études » ont été délivrés, soit près de 62% d’augmentation par rapport à 2014 à l’issue d’une procédure dont la priorité est la réussite du projet d’études.

Source

Categories

ZemZem Community

Muslim dating website and social network.

GET STARTED NOW.
CONTACT INFO
  • access_time 24/7 Service
  • email contact@zemzem.fr

    Languages