Choose your language

News (10)

Les discours extrémistes français ou la guerre totale.
Ceux qui n'ont que le mot guerre à la bouche, doivent avoir l’honnêteté de penser le mécanisme dans sa globalité. Pour saisir afin que les actes de guerre sont divers et variés. Condamner
Quand la République frappe, mutile et tue ses propres enfants
C’est fait, l’Assemblée nationale a modifié les règles de l’élection présidentielle, les petits candidats sont « out »
C’est cela qu’ils appellent la démocratie? Dans les changements, non seulement les candidats n’ont plus l’obligation de rendre public les 500 signatures, et le temps de parole équitable ent
Dons à Tsahal : Une baisse d’impôts pour le contribuable français
Elle avait souligné qu'il s'agissait là «d'une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d'une armée étrangère».
Faire un don à l'armée israélienne permettrait
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
Procédure d’exception sans état d’urgence.
Jean-Claude Paye, sociologue, auteur de

Connexion

?
?
Le docteur Ould Ami Mourad, cogérant de la clinique Lala Khadidja de Bouira, s’en est violemment pris, hier, à notre journaliste en l’invitant à quitter la structure de santé devant des patients et des citoyens stupéfaits de la réaction agressive du «médecin». «Vous avez écrit sur nous, nous traitant d’assassins et de criminels, et maintenant vous venez chez nous ! Allez sortez...», a-t-il dit. La réaction injustifiée de ce médecin envers notre journaliste, venu rendre visite à un patient hospitalisé – mise en cause dans l’affaire liée à la mort d’une femme, Mebarki Zakia, survenue en juillet dernier. Pour rappel, des membres de la famille de la victime ainsi que des villageois avaient organisé une marche de protestation, qualifiant les responsables de cette clinique de «criminels et assassins». Cette agression contre notre journaliste n’honore absolument pas la corporation.

Source

 «La justice algérienne refuse de se saisir du dossier où j’accuse Chakib Khelil d’être le premier responsable de l’exploitation ‘illicite’ d’une sablière à Filfila, à 20 km de Skikda.» Mohamed Bouaziz, 35 ans, juriste, qui se bat depuis plus de 13 ans pour rendre justice à sa famille dont 1,5 hectare de terre a été exploité «illégalement» par Granisky, une entreprise d’extraction de sable, ne lâche plus l’affaire. «J’accuse l’ex-ministre d’avoir délivré l’autorisation d’exploitation à une personne physique et non morale (le responsable de Granisky)», s’indigne-t-il. Selon les documents qu’El Watan Week-end a réussi à se procurer, «l’entrepreneur n’avait pas encore de registre de commerce quand Chakib Khelil lui a signé la décision d’extraction, le 8 mai 2001».Ce n’est pas tout. Mohamed Bouaziz reproche, entre autres, à l’entreprise d’avoir dépassé le périmètre autorisé par Chakib Khelil qui était de 25 hectares dont une partie appartient, à son grand étonnement, à la Conservation des forêts de la wilaya de Skikda. «Personne ne pouvait l’empêcher car les responsables locaux savaient qu’il était soutenu par l’ex-ministre de l’Energie», avoue-t-il. Mais ce qui a poussé le juriste à persister, c’est de se faire continuellement balader par les différentes institutions qui voulaient, selon lui, protéger Chakib Khelil. Mohamed Bouaziz fait donc d’autres rappels de plainte auprès du procureur général, de la gendarmerie et de la sûreté de la wilaya. «Ils ont l’obligation d’instruire mon affaire car j’ai été entendu sur PV par la gendarmerie et la police de la brigade économique», revendique-t-il. Entendu, certes, mais «sans que le nom de Chakib Khelil ne soit mentionné». «L’agent de la police des mines m’avait tenu les mêmes propos. Il m’avait dit qu’il pouvait fermer toutes les sablières d’Algérie s’il le fallait, sauf celle-là», confie-t-il. La dernière convocation reçue par le juriste date de juillet 2015. Mohamed Bouaziz a été entendu par l’inspection régionale de la police de l’Est, à Constantine. «Ils m’ont dit que Chakib Khelil est une ligne rouge qu’ils ne peuvent dépasser. Mais je reste sur mes positions. Je le poursuivrai toute ma vie», insiste-t-il.

Source

Categories

ZemZem Community

Muslim dating website and social network.

GET STARTED NOW.
CONTACT INFO
  • access_time 24/7 Service
  • email contact@zemzem.fr

    Languages