Vous devez vous connecter.

en attente ...
×
S'enregistrer

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
le RCD reprend du terrain à Tizi Ouzou Le parti de Mohcine Bellabès a obtenu une trentaine de communes et 16 sièges à l’Assemblée de wilaya. Le FFS est sorti en tête du classement à l’APW, avec 17 élus. Il a également eu neuf APC. Le FLN a remporté cinq APC, le RND quatre et le MPA deux. Les indépendants se sont imposés dans 10 municipalités. Les élections locales de jeudi ont permis au RCD de reprendre du terrain dans la wilaya de Tizi Ouzou où il s’est imposé dans une trentaine de communes. Le parti de Mohcine Bellabès a réussi, entre autres, à reconquérir des APC qu’il avait perdues en 2007 comme Tizi Rached. Il a également raflé la mise dans le versant nord de la wilaya en remportant les municipalités de Tigzirt, Mizrana, Makouda, Iflissen, Boudjimaâ, Azeffoun et Aït Chaffaâ. «Nous avons réalisé des résultats qui confirment, encore une fois, que notre parti est la première force politique de la région. Nous nous sommes même imposés dans certains fiefs habituels du FFS comme Tadmaït», nous dira Mohamed Ikherbane, sénateur du RCD, qui dénonce, par ailleurs, «la démarche de la commission qui, vendredi à 11h, n’avait pas encore remis les résultats aux candidats, alors qu’habituellement avant 1h du matin, ils sont connus». Le FFS, pour sa part, et selon des résultats provisoires, est sorti en tête à l’Assemblée de wilaya avec 17 sièges devant le RCD qui en a obtenu 16. Il s’est également imposé dans 9 municipalités, à l’image de Souamaâ, Illoula Oumalou et Aït Yahia Moussa. Le FLN, qui a obtenu sept sièges à l’APW, a également remporté cinq APC, à savoir Draâ Ben Khedda et Sidi Naâmane, Irdjen, Ifigha et Aït Khelili. Les indépendants ont eu 10 municipalités comme Aït Mahmoud, Aït Aïssi et Iboudrarène. Le RND a eu, quant à lui, sept élus à l’assemblée de wilaya et quatre APC. Le nouveau parti de Amara Benyounès, MPA, a remporté la commune d’Aït Yahia et celle de Aïn El Hammam. Pour ce qui est de l’APC de Tizi Ouzou, le RCD vient en tête avec sept sièges suivi du FFS, du FLN et du RPR avec 6. Le RND et le MEN ont obtenu quatre chacun. Notons que le taux de participation dans la wilaya de Tizi Ouzou est de 40,56%, soit 278 810 votants pour les APC et 36,50% (250 913) pour l’Assemblée de wilaya. Le taux le plus élevé a été enregistré à Zekri (62, 45%). Dans cette municipalité, le RCD a presque fait table rase des sièges que compte l’APC. Le maire sortant, Meziane Messaoud, a été élu pour un 3e mandat, avec une majorité très confortable. La ville de Tizi Ouzou est restée toujours en bas du tableau en matière du taux de participation, avec 14,35%. D’ailleurs, rares étaient les files d’attente au niveau des bureaux de vote dans la capitale du Djurdjura, mais les gens votaient tout de même. Jeudi, au milieu de la journée, des groupes de jeunes gens, installés devant les centres de vote, répétaient aux électeurs le numéro de liste de leurs partis, conseillant ainsi aux gens de voter «utile» en choisissant leur liste. En début de soirée, la tendance visible était que le RCD allait cartonner. Durant le dépouillement à l’école Takoucht, au centre-ville, aussi bien les membres du centre que ceux des bureaux de vote ont procédé minutieusement à l’opération, tout en prenant en considération le moindre détail afin, explique le chef du centre, qu’il y ait une transparence totale. Ainsi, un scrutateur était chargé de suivre le nombre de voix pour chaque liste sur un tableau afin de permettre, notamment à tous les contrôleurs de suivre le décompte. Entre temps, le président du bureau annonçait les voix. «On doit répéter le décompte pour éviter tout malentendu», lançait-il aux présents parmi lesquels figuraient des militants et sympathisants de formations politiques en lice. Après le dépouillement, nous avons sillonné les permanences des partis où les candidats et les militants de chaque formation politique étaient sur «le pied de guerre». «Oui, nous avons une majorité absolue dans certaines communes comme Aït Boumehdi, Illiltene et Iferhounene, selon des informations qui nous parviennent, d’un moment à l’autre, de nos sections. Il nous reste la commune de Tizi Ouzou où nous avons un bon résultat en ville, en attendant l’arrivée des suffrages de Redjaouna et Ihessenaoune où ils y a quand même des milliers de votants», nous explique un cadre du parti rencontré au siège du RCD. Même topo à la section locale du FFS où la fièvre du suspense était visible sur les visages des militants. Sur place, on nous informe que le parti d’Aït Ahmed a réussi à récupérer, entre autree, l’APC de Beni Yenni qui était entre les mains du RND. «Pour l’instant, à Beni Yenni, nous avons raflé la mise. La liste drivée par Smaïl Deghoul, un jeune de 37 ans, très actif dans le mouvement associatif, membre fédéral du Congrès mondial amazigh (CMA), s’est imposée en tête», nous a précisé un militant du vieux parti de l’opposition. Maintenant, le scrutin étant terminé, place aux alliances afin d’éviter le blocage de plusieurs APC dépourvues d’une majorité absolue.                    ...
Colors