Vous devez vous connecter.

en attente ...
×
S'enregistrer

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
Dans la deuxième wilaya du pays avec un nombre d’électeurs (91 5055 inscrits), le scrutin a été émaillé par des incidents, entre autres affrontements et tentatives de fraude. Ainsi, la rivalité entre les citoyens d’Aït Nawel et Beni Khaled (nord de la wilaya) a poussé les électeurs à brûler les urnes du centre de Beni Khaled (daïra de Bouandas). Des sympathisants de l’Alliance nationale républicaine (ANR) de Beïda Bordj (daïra d’Aïn Azel) ont saccagé la kasma FLN de la localité. L’on apprend par ailleurs que de graves affrontements ont éclaté entre les représentants et sympathisants de certaines formations au centre de vote, Kermiche de Belaa (daïra de Bir El Arch). Pour rétablir l’ordre, il a fallu, nous dit-on, l’intervention d’un groupe d’intervention des forces de l’ordre. Une tentative de fraude d’un chef de centre de Aïn Touila, (un centre suburbain), dépendant de Aïn El Kébira, chef-lieu de daïra, situé à 27 km au nord de Sétif, a été signalée. Les dépassements de certains partis ont fait l’objet de nombreuses réserves. La wilaya a enregistré un taux de participation de 46,32% pour les communales et 44,93% pour l’assemblée de wilaya. Avec un taux de 30,41%, l’antique Sitifis enregistre le plus faible score de la wilaya où des formations sont en ballottage dans de nombreuses municipalités. Avec uniquement 18 sièges le FLN devra sceller des alliances pour diriger l’APW de 55 membres.  ...
Colors