Choose your language

News (10)

Les discours extrémistes français ou la guerre totale.
Ceux qui n'ont que le mot guerre à la bouche, doivent avoir l’honnêteté de penser le mécanisme dans sa globalité. Pour saisir afin que les actes de guerre sont divers et variés. Condamner
Quand la République frappe, mutile et tue ses propres enfants
C’est fait, l’Assemblée nationale a modifié les règles de l’élection présidentielle, les petits candidats sont « out »
C’est cela qu’ils appellent la démocratie? Dans les changements, non seulement les candidats n’ont plus l’obligation de rendre public les 500 signatures, et le temps de parole équitable ent
Dons à Tsahal : Une baisse d’impôts pour le contribuable français
Elle avait souligné qu'il s'agissait là «d'une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d'une armée étrangère».
Faire un don à l'armée israélienne permettrait
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
Procédure d’exception sans état d’urgence.
Jean-Claude Paye, sociologue, auteur de

Connexion

?
?
Médecins résidents: Sit-in à Oran pour dénoncer la pénurie de médicaments Les médecins résidents, les internes ainsi que les étudiants en médecine ont organisé, aujourd’hui à 13h, un sit-in au niveau du CHU d’Oran, à l’initiative du collectif Camra (Collectif Autonome des Médecins Résidents Algériens). Ils étaient en tout quelque 150 blouses blanches à s’être rassemblés pour pointer du doigt la pénurie de médicaments, dont souffrent, depuis bientôt deux mois, l’ensemble des services hospitaliers. «Nous nous sommes rendus au préalable vers les différents services afin d’avoir la liste de médicaments en pénurie, nous explique l’une des portes paroles du collectif Camra d’Oran. On a réussi à établir une liste, non exhaustive, de 93 médicaments et molécules qui manquent dans nos services ! » Selon les manifestants, à force d’être cyclique, la pénurie en devient persistante…d’où la colère, du reste légitime, des patients. « Il faut savoir que beaucoup de médicaments de chimiothérapie ne sont pas disponibles, ni les médicaments d’urgence, nous explique-t-on encore. On ne trouve pas, ou si peu, d’antibiotique, ni d’antidouleur ni de folutés (sérum, bicarbonates et autres…) ».  Dans un autre registre, les manifestants ont dénoncé le manque d’infrastructures hospitalières, celles plus à même d’accueillir les patients cancéreux. « Le manque d’infrastructure hospitalières pour traiter les malades cancéreux fait que le patient a des rendez-vous, pour sa radiothérapie, de plus en plus tardif. Quelque fois, il arrive même que le malade décède avant l’arrivée de son rendez-vous ! » Au final il s’était agi d’un sit-in ayant regroupé aussi bien les blouses blanches que les patients, qui ont tenus, pour certains, à être présents. A noter que dans la matinée, juste avant la tenue du sit-in, une opération « don de sang » a été organisée au niveau des différents services hospitaliers. L’opération a été un franc succès puisque rien que dans le service du CHU d’Oran, plus de 80 poches de sang ont été récolté. Enfin, signalons que des actions similaires ont eut aujourd’hui dans les services hospitaliers de différentes wilayas du pays....

Categories

ZemZem Community

Muslim dating website and social network.

GET STARTED NOW.
CONTACT INFO
  • access_time 24/7 Service
  • email contact@zemzem.fr

    Languages