Le mois sacré de Ramadhan est souvent synonyme d’accidents de la route, notamment à l’approche de la rupture du jeûne. Pressés de rentrer chez eux, certains automobilistes font de la vitesse, quitte à mourir ou à tuer. Résultat, des sinistres souvent mortels.

Les services de la Protection civile ont fait état de onze personnes ayant trouvé la mort et de 39 autres blessées, suite à plusieurs accidents de la route survenus, en deux jours, au niveau national. « Durant la période du 16 au 18 mai 2019, plusieurs accidents de la circulation ont été enregistrés, dont dix meurtriers ayant causé le décès de onze personnes et des blessures à 39 autres, traitées sur place puis évacuées vers les établissements de santé », lit-on dans le communiqué rendu public hier par la Direction générale de la Protection civile. Le bilan le plus lourd à été enregistré dans la wilaya de Ouargla avec 02 personnes décédées et 02 autres blessées suite au renversement de leur véhicule survenu sur la RN 03, commune et daïra de Hassi Messaoud.

Autre fait important qui est dû au changement des habitudes de sommeil pendant le mois sacré, les jeûneurs…

Lire la suite

Laissez un commentaire

In response to:

11 morts et 39 blessés en 48 heures

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

*