En juin 2018, Panamza rapportait –source à l’appui– que les cartes SIM du groupe terroriste Daech provenaient d’Israël. Un autre article signalait l’arrestation d’une instructrice israélienne de Daech par le FBI.

En janvier dernier, Panamza soulignait également que Daech utilisait une application de messagerie développée à Tel Aviv et fondée par un militaire israélien.

Aujourd’hui, un nouvel élément d’information corrobore les liens étroits (mais passés sous silence en France) entre Israël et la mouvance djihadiste locale (présentée par les autorités françaises comme la seule responsable des mystérieux attentats du 13-Novembre -et notamment le carnage commis dans la salle sous contrôle israélien du Bataclan).

Souvenez-vous d’Al-Nosra, groupe affilié (dès sa genèse) à Al-Qaïda, l’organisation fantoche (et liée au Mossad) qui fut accusée d’avoir perpétré l’opération israélienne sous faux drapeau islamiste du 11-Septembre :

Une journaliste diplômée de Columbia, ex-enseignante à Oxford et aujourd’hui basée à Beyrouth, a interrogé d’anciens militants d’Al-Nosra et de l’Armée syrienne libre à la frontière libanaise : ces derniers lui auraient confié avoir été payé -jusqu’à “leur reddition”– par “les Israéliens”. Une illustration de cete rémunération : un groupe (installé dans la ville de Beït Djine) de djihadistes opposants à Bachar Al-Assad percevait ainsi l’équivalent de 180 000 euros par mois et en provenance de Tel Aviv.

Ci-dessous, découvrez la source originelle de cette information ainsi que l’identité et les propos complets de cette journaliste de terrain qui a couvert durant plusieurs années la crise syrienne…

L’intégralité de cet article est réservée aux abonnés …

http://www.panamza.com/page-de-compte/niveaux-dadhesion/

Lire la suite

Laissez un commentaire

In response to:

Al-Qaïda en Syrie était payé par « les Israéliens »

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

*