Choose your language

News (10)

Les discours extrémistes français ou la guerre totale.
Ceux qui n'ont que le mot guerre à la bouche, doivent avoir l’honnêteté de penser le mécanisme dans sa globalité. Pour saisir afin que les actes de guerre sont divers et variés. Condamner
Quand la République frappe, mutile et tue ses propres enfants
C’est fait, l’Assemblée nationale a modifié les règles de l’élection présidentielle, les petits candidats sont « out »
C’est cela qu’ils appellent la démocratie? Dans les changements, non seulement les candidats n’ont plus l’obligation de rendre public les 500 signatures, et le temps de parole équitable ent
Dons à Tsahal : Une baisse d’impôts pour le contribuable français
Elle avait souligné qu'il s'agissait là «d'une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d'une armée étrangère».
Faire un don à l'armée israélienne permettrait
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
Procédure d’exception sans état d’urgence.
Jean-Claude Paye, sociologue, auteur de

Connexion

?
?
Le câble sous-marin reliant Oran à Valence (Espagne) sera réceptionné en février 2017 en vertu du contrat conclu dans ce cadre, selon des déclarations de Imane Houda Feraoun, ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, dans un entretien accordé à l’APS. Cela va permettre, d’un côté, l’augmentation du débit internet et, d’un autre, des réductions progressives sur les offres internet et surtout éviter les coupures, à l’instar de celle qui a eu l’année dernière du fait de la détérioration du câble sous-marin Annaba-Marseille. La ministre a tenu à préciser que «toute baisse hâtive et irréfléchie sur les offres internet serait préjudiciable à Algérie Télécom, car impliquant  un recul de la qualité des prestations offertes et, partant, l’incapacité de  l’entreprise à assurer la maintenance du réseau pour manque de moyens». En octobre dernier, Mme Feraoun a reconnu que la position monopolistique d’Algérie Télécom est une des raisons du tarif élevé de l’abonnement à internet, comparativement à la Tunisie ou au Maroc. Une situation expliquée également par l’étendue du territoire national par rapport aux pays voisins et aux investissements financiers supportés par l’opérateur public. «Les investissements consentis par Algérie Télécom sont conséquents et continus. L’opérateur modernise graduellement le réseau, les nouvelles technologies étant en constante évolution. Donc à partir de ce constat, une baisse rapide des prix de l’abonnement à internet porterait préjudice aux endroits à désenclaver ou à raccorder.» Le prix de la connexion internet est globalement moins cher chez nous que dans d’autres pays comparables au nôtre. Mais ce prix concerne uniquement la connexion à internet de base et en bas débit, alors que le prix des autres pays comprend des services à valeur ajoutée tels que la télévision, le téléphone et la vidéo sur demande. Ce qui fait, effectivement, de notre connexion internet de base, l’une des plus chères de la région.  «Bien que la liberté d’échange d’informations par internet soit consacrée par la loi algérienne, la préservation de la souveraineté de l’Etat nous confère le droit de bloquer certains sites préjudiciables à la société ou ceux qui font dans le trafic de drogue, la pédopornographie ou l’enrôlement électronique par les groupes terroristes», a-t-elle ajouté. La ministre a indiqué aussi que les résultats de l’appel d’offres relatif à l’exploitation de la 4G «seront connus le 23 mai et les lauréats ne seront tenus à aucun plafonnement concernant la couverture».   

Source

Accueil sur le perron du Palais du gouvernement, poignées de mains chaleureuses. Les caméras de la Télévision publique ne ratent rien. Rarement un haut responsable sahraoui n’a eu autant d’honneurs que ceux réservés, dimanche, au Premier ministre du Sahara occidental, Abdelkader Taleb Omar. Ce dernier n’a pas été reçu par le seul Abdelmalek Sellal ; pour sans doute donner plus de poids et de signification à cette rencontre, le Premier ministre algérien a invité le ministre des Affaires étrangères et le chef d’état-major de l’armée, Ahmed Gaïd Salah. Ce sont ces scènes, pour le moins inhabituelles, qui intriguent. «Nous avons l’habitude de recevoir des responsables sahraouis à tous les niveaux. Mais nous ne médiatisons jamais ces rencontres», révèle un ancien ministre, qui affirme que la médiatisation de cette rencontre est «un message politique fort en direction de la France». Un message qui s’adresse donc  directement aux Français à la veille de la visite à Alger de leur ministre des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault. «Les Algériens veulent donc faire comprendre aux Français qu’ils soutiennent la cause sahraouie et que cela devra figurer dans les relations bilatérales entre l’Algérie et la France», ajoute notre interlocuteur, qui rappelle que depuis quelques années, les deux capitales se sont entendu pour que la question du Sahara occidental reste dans le cadre des Nations unies. Mais la récente implication de la France dans le conflit qui oppose le Maroc au secrétaire général des Nations unies a fini par agacer Alger. Le geste des autorités algériennes signifie que «désormais, la question du Sahara occidental doit être prise en compte dans les discussions bilatérales» entre Alger et Paris. La France, qui apporte depuis toujours un appui sans réserve au Maroc dans un conflit que le droit international classe pourtant dans la case de la décolonisation, est donc avertie : l’Algérie fait désormais entendre sa voix. Surtout que sur le plan des échanges économiques, les intérêts français sont beaucoup plus importants en Algérie qu’au Maroc. Il n’y a pas que la France qui soit visée par le geste des autorités algériennes. Le Maroc est également destinataire d’un message : la patience des Sahraouis ne peut durer éternellement. La reprise des armes est une hypothèse très présente chez les Sahraouis, surtout que l’impasse née de la récente brouille entre le Maroc et le secrétaire général des Nations unies ne fait qu’aggraver la situation de blocage dans laquelle se trouve la question sahraouie depuis plusieurs années déjà. Un statu quo qui n’arrange aucun pays.  

Source

Categories

ZemZem Community

Muslim dating website and social network.

GET STARTED NOW.
CONTACT INFO
  • access_time 24/7 Service
  • email contact@zemzem.fr

    Languages