Sonelgaz : Lasledj charge Bouterfa

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
Après le Snateg, s’est au tour du président du conseil d’administration de la Muteg de s’en prendre à Noureddine Bouterfa, P-DG de la Sonelgaz. Laid Lasledj, président du Conseil d’administration de la Mutuelle Générale des Travailleurs des Industries Electrique et Gazière (Muteg) dément les déclarations du P-DG du groupe Sonelgaz relatives à l’organisation de l’élection de l’Assemblée générale de la Muteg.   M.Lasledj affirme que « la Muteg  légale n’a jamais sollicité l’assistance humaine, matérielle et financière du Groupe Sonelgaz, ni par le passé et encore moins aujourd’hui ». M.Bouterfa a, quant  à lui, déclaré dans un entretien accordé  à Elwatan.com  que dans le cadre de l’organisation des  élections des délégués travailleurs membres adhérents de la MUTEG devant constituer l’Assemblée Générale de la MUTEG et se conformant scrupuleusement aux dispositions de la loi «  les sociétés du Groupe Sonelgaz ont mis à la disposition de leurs travailleurs membres adhérents à la MUTEG l’espace et les moyens nécessaires pour la préparation et la tenue de ces élections ». Il a nié, toutefois, avoir organisé l’Assemblée Générale de la MUTEG visant l’élection de son Président et par ricochet, la Sonelgaz, « n’a mis aucun moyen humain, matériel ou financier au profit d’un quelconque candidat à la Présidence de cette mutuelle », a-t-il assuré. Pourtant, M.Lasledj assure qu’une opération élective parallèle à celle organisée par la Muteg légale a eu lieu au sein du Groupe et ses filiales piétinant ainsi les lois de la République notamment a loi 15/02. Pour le président du conseil d’administration « la Muteg disposait depuis toujours de ses propres moyens humains, financiers et matériels pour organiser l’ensemble des évènements statutaires et légaux notamment les élections de renouvellement, les Assemblées générales, les réunions du CA, etc… » Plus encore, M.Lasledj précise que « depuis la création de la Muteg, la Sonelgaz a toujours refusé d’accéder à la demande des organes statutaires de la Muteg d’intégrer dans sa Convention, Collective un crédit horaire aux délégués  Muteg  pour participer aux réunions statutaires ». «Par quel hasard aujourd’hui, Monsieur Bouterfa Noureddine P-dg de Sonelgaz tente de justifier la participation des filiales du Groupe Sonelgaz du financement sur Fonds Publics d’élections illégales se substituant ainsi aux organes légaux de la Muteg si ce n’est pour répondre aux caprices deTelli Achour dont a qualité d’élu a été déniée par plusieurs arrêts de justice », conclut-il.

Source