Choose your language

News (10)

Les discours extrémistes français ou la guerre totale.
Ceux qui n'ont que le mot guerre à la bouche, doivent avoir l’honnêteté de penser le mécanisme dans sa globalité. Pour saisir afin que les actes de guerre sont divers et variés. Condamner
Quand la République frappe, mutile et tue ses propres enfants
C’est fait, l’Assemblée nationale a modifié les règles de l’élection présidentielle, les petits candidats sont « out »
C’est cela qu’ils appellent la démocratie? Dans les changements, non seulement les candidats n’ont plus l’obligation de rendre public les 500 signatures, et le temps de parole équitable ent
Dons à Tsahal : Une baisse d’impôts pour le contribuable français
Elle avait souligné qu'il s'agissait là «d'une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d'une armée étrangère».
Faire un don à l'armée israélienne permettrait
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
Procédure d’exception sans état d’urgence.
Jean-Claude Paye, sociologue, auteur de

Connexion

?
?
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
Le gouvernement examine la possibilité de réouverture des mines de Béchar pour réaliser une centrale électrique qui fonctionnerait au charbon, a indiqué hier Youcef Yousfi, ministre de l’Energie et des Mines. Béchar. De notre envoyé spécial   «Nous étudions la possibilité de rouvrir les mines et d’avoir une centrale électrique qui fonctionnerait au charbon ; ceci permettrait de créer des emplois locaux et d’exploiter cette ressource naturelle», a indiqué le ministre, qui a effectué hier une visite de travail dans la wilaya de Béchar. Lors d’un exposé sur le site de Kenadsa, il ressort que les réserves en charbon sont importantes. Le bassin de Béchar,subdivisé en trois sous-bassins – Mezarif, Kenadsa et Abadla – recèle des gisements importants, dont 142 millions de tonnes récupérables pour le seul sous-bassin de Mezarif. Selon le PDG de Sonelgaz, Nourredine Boutarfa, qui a accompagné le ministre, «avec 20 millions de tonnes, il est possible de faire fonctionner une centrale électrique de 300 à 400 MW durant 30 années». Il faut compter aussi une centaine de millions de tonnes de charbon récupérables sur les deux autres sous-bassins. Cette option est liée à l’objectif de développer un mix énergétique diversifié qui prenne en compte toutes les ressources pour répondre à la demande nationale en électricité. De plus, le développement technologique peut rendre l’exploitation du charbon plus propre qu’elle ne l’était auparavant. La réouverture des mines de charbon envisagée par le gouvernement permettrait de créer aussi de l’emploi. Youcef Yousfi s’est enquis également des conditions de réalisation du programme d’urgence en matière d’électricité après les problèmes qu’a vécus la wilaya en 2012, une situation qui avait été marquée par des coupures récurrentes de l’alimentation électrique. Avec le projet de développement des gisements de Gara Djebilet situés non loin de Tindouf, Béchar est appelée à devenir un pôle minier important à l’avenir, a indiqué le ministre devant les autorités et les élus de la wilaya. Le potentiel en hydrocarbures a été l’autre aspect abordé lors de la visite. Un cadre de Sonatrach a exposé les résultats des travaux effectués et qui ont déjà donné lieu à une découverte de gaz. D’autres travaux de sismographie et d’exploration sont programmés par Sonatrach pour mieux cerner le potentiel et passer à la production, s’il s’avère que les découvertes peuvent être exploitées. Plusieurs forages et des travaux de sismographie sont programmés pour les années à venir, selon le représentant de Sonatrach. Pour le ministre, la wilaya peut être riche en hydrocarbures et recèle des richesses importantes en minerais. «Et nous allons intensifier l’exploration des minerais», a-t-il déclaré. Concernant l’électricité, si Sonelgaz a fait beaucoup de travail pour améliorer la situation depuis la dernière crise, il reste encore beaucoup à faire pour sécuriser l’alimentation en électricité dans le sud de la wilaya. Le gaz naturel est arrivé dans les foyers à Béchar et le taux de pénétration est déjà de 25%, selon le ministre, qui prévoit d’atteindre la moyenne nationale de 50% d’ici  2 ans. Pour l’électricité, il est prévu de connecter le réseau du pays à celui du Sud et d’éviter les problèmes qui se sont posés ces dernières années....

Categories

ZemZem Community

Muslim dating website and social network.

GET STARTED NOW.
CONTACT INFO
  • access_time 24/7 Service
  • email contact@zemzem.fr

    Languages

    Menu