Choose your language

News (10)

Les discours extrémistes français ou la guerre totale.
Ceux qui n'ont que le mot guerre à la bouche, doivent avoir l’honnêteté de penser le mécanisme dans sa globalité. Pour saisir afin que les actes de guerre sont divers et variés. Condamner
Quand la République frappe, mutile et tue ses propres enfants
C’est fait, l’Assemblée nationale a modifié les règles de l’élection présidentielle, les petits candidats sont « out »
C’est cela qu’ils appellent la démocratie? Dans les changements, non seulement les candidats n’ont plus l’obligation de rendre public les 500 signatures, et le temps de parole équitable ent
Dons à Tsahal : Une baisse d’impôts pour le contribuable français
Elle avait souligné qu'il s'agissait là «d'une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d'une armée étrangère».
Faire un don à l'armée israélienne permettrait
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
Procédure d’exception sans état d’urgence.
Jean-Claude Paye, sociologue, auteur de

Connexion

?
?
Un appel qui mérite d’être entendu. Pour encourager la communauté internationale à renouveler sans cesse l’intérêt porté aux biens culturels inscrits sur la liste du patrimoine mondial, des participant(e)s au 9ème anniversaire de l’inscription de la ville de Mazagan sur la liste du patrimoine mondial (30 juin 2004) ont lancé dernièrement un appel aux autorités nationales et aux instances compétentes de l’UNESCO en vue d’adopter «la Journée internationale du patrimoine mondial».   
Convaincus de l’importance du «patrimoine mondial» dans la préservation des pans de l’histoire de l’Humanité et la valorisation de la diversité culturelle et du rôle de celui-ci dans le rapprochement entre les peuples et le respect mutuel de toutes les cultures, les signataires ont invité « les autorités marocaines compétentes à transmettre cet appel aux instances de l’Unesco selon les voies en vigueur et à en assurer le suivi », peut-on lire dans une note.
« Nous laissons aux instances compétentes de l’Unesco le soin de fixer une date appropriée pour cette Journée mondiale du patrimoine mondial », ajoutent-ils avant de souligner les retombées bénéfiques que revêt la célébration des journées mondiales des différents domaines.
Initiées par le Centre d’études et de recherches sur le patrimoine maroco-lusitanien, en partenariat avec l’Association Cité portugaise, les festivités marquant le 9ème  anniversaire de l’inscription de la ville de Mazagan sur la liste du patrimoine mondial se sont déroulées du 27 au 30 juin dernier, à El Jadida.
Ces festivités comptaient plusieurs activités dont un colloque, des ateliers artistiques, des concours sportifs pour jeunes et vieux, une soirée musicale ainsi qu’une exposition du patrimoine mondial du Maroc (jusqu’au 31 juillet), des visites guidées aux monuments pour les habitants, entre autres.
Organisée sous l’égide de la province d’El-Jadida et la Direction du patrimoine culturel, cette manifestation a vu la participation de gestionnaires des villes et sites marocains du patrimoine mondial et acteurs locaux et régionaux publics et associatifs.
Il est à souligner que lors de cette manifestation, les participants s’étaient penchés notamment sur les difficultés de gestion des sites du patrimoine mondial au Maroc avant d’examiner les solutions apportées dans chaque cas et formuler diverses recommandations. Parmi celles-ci : doter tous les sites du patrimoine mondial marocain d’un «Plan de gestion» élaboré par toutes les parties prenantes; proposer la présentation de la candidature de la Médina d’Azemmour à la liste indicative en vue de son inscription sur la liste du patrimoine mondial et proposer la présentation de la candidature du «Moussem de Moulay Abdallah et Ribat Tit» (province d’El-Jadida) à la liste indicative en vue de son inscription sur la liste du patrimoine mondial immatériel.
La dernière recommandation est celle proposant aux instances compétentes de l’Unesco d’adopter une «Journée mondiale du patrimoine inscrit sur la liste du patrimoine mondial». Un appel qui ne devait pas passer inaperçu.
...

Le robot Curiosity a prouvé que la planète Mars avait offert un environnement "habitable", mais la Nasa veut franchir une étape supplémentaire et collecter les traces d'une éventuelle vie passée: c'est l'objectif affiché de sa nouvelle mission, qui doit être lancée en 2020.
"Nous avions deux questions fondamentales : la première était de savoir si Mars avait pu être favorable à une forme de vie. La seconde était de savoir s'il y a effectivement eu de la vie sur Mars", a rappelé John Grunsfeld, le responsable de la division science de l'agence spatiale américaine, lors d'une conférence de presse.
"Curiosity a répondu à la première question, on sait que Mars a eu un environnement favorable à la vie. Il faut maintenant répondre à la seconde question, et ce projet Mars 2020 est l'étape suivante : peut-on trouver des signes d'une éventuelle vie passée?", a-t-il ajouté.
Les analyses de roches effectuées par Curiosity, qui a atterri sur Mars en août 2012, ont permis d'obtenir la preuve il y a quelques mois que les conditions nécessaires à la vie ont été réunies sur Mars, il y a plusieurs milliards d'années. Mais à ce stade, rien ne permet cependant d'affirmer que des micro-organismes ont effectivement prospéré sur la planète rouge.
"On ne sait pas s'il y a eu une vie sur Mars, mais on veut chercher les signes d'une vie qui aurait pu être là", a ainsi souligné Jack Mustard, professeur de géologie qui a mené les travaux d'étude visant à définir les missions exactes de Mars 2020.
Or les instruments de Curiosity ne permettent pas de détecter la vie comme telle. Les scientifiques de la Nasa se sont donc tournés rapidement vers la prochaine étape et le projet Mars 2020 sera la suite logique des travaux menés actuellement sur la planète rouge.
Le nouvel engin envoyé dans sept ans devrait reprendre le même châssis à six roues que Curiosity, ce qui réduira les coûts, mais il emmènera des instruments plus perfectionnés. La Nasa doit à présent lancer des appels d'offres pour voir exactement quels outils elle installera sur son châssis. Il est toutefois certain que l'agence spatiale américaine embarquera des instruments optiques très précis, dont un microscope, qui, associé à d'autres technologies, lui permettra de choisir très précisément des échantillons particulièrement intéressants, de les analyser et de les stocker dans une petite capsule.
Si des indices sérieux d'une vie antérieure sont collectés, alors une mission suivante pourra ensuite ramener cette capsule sur la Terre. Les modalités de rapatriement de cette capsule, qui pourra contenir jusqu'à 31 échantillons, restent cependant à définir.
L'équipe de 19 scientifiques chargée d'élaborer depuis fin janvier le cadre de cette future mission a compilé un rapport de plus de 150 pages dans lequel elle en précise les contours.
Outre la recherche d'éventuelles traces de vie et la collecte d'échantillons, cette mission permettra également de valider certaines technologies utiles pour une exploration humaine ultérieure de la planète rouge. Les Etats-Unis souhaitent envoyer des hommes sur Mars d'ici une vingtaine d'années.
Cette mission Mars 2020 a un budget d'environ 1,5 milliard de dollars, auquel il faudra ajouter le coût du lancement, ont précisé les scientifiques.
La prochaine mission de la Nasa vers Mars se déroulera en novembre prochain, avec l'envoi d'une sonde qui étudiera les effets des éruptions solaires.
L'Agence spatiale européenne doit quant à elle lancer ExoMars, son propre robot, sur la planète rouge en 2018.
...

Categories

ZemZem Community

Muslim dating website and social network.

GET STARTED NOW.
CONTACT INFO
  • access_time 24/7 Service
  • email contact@zemzem.fr

    Languages