Choose your language

News (10)

Les discours extrémistes français ou la guerre totale.
Ceux qui n'ont que le mot guerre à la bouche, doivent avoir l’honnêteté de penser le mécanisme dans sa globalité. Pour saisir afin que les actes de guerre sont divers et variés. Condamner
Quand la République frappe, mutile et tue ses propres enfants
C’est fait, l’Assemblée nationale a modifié les règles de l’élection présidentielle, les petits candidats sont « out »
C’est cela qu’ils appellent la démocratie? Dans les changements, non seulement les candidats n’ont plus l’obligation de rendre public les 500 signatures, et le temps de parole équitable ent
Dons à Tsahal : Une baisse d’impôts pour le contribuable français
Elle avait souligné qu'il s'agissait là «d'une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d'une armée étrangère».
Faire un don à l'armée israélienne permettrait
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
Procédure d’exception sans état d’urgence.
Jean-Claude Paye, sociologue, auteur de

Connexion

?
?
« Dieu sait quelles métaphysiques et géométries l’invention des miroirs et des vitres a pu engendrer chez les mouches ! » Paul Valéry La photo digne d’une Madone de l'épouse de Mohammad Jammo, dévastée par la douleur après la mort de son époux le 17 juillet 2013, et la scène orchestrée minutieusement par les Ayatollahs, résument bien la dérive de leur propagande depuis 14 siècles.
L’âge des mouches : le dogme des lamentations des Ayatollahs…
1. Un mensonge historique…

Les Ayatollahs inculquent aux Chiites depuis leur enfance qu’ils sont victimes d’une injustice éternelle après l’assassinat du petit-fils du prophète de l’Islam, l’Imam Hossein, alors que les historiens s’accordent à dire qu’il a été victime de la trahison de ses propres disciples qui l’ont livré à ses assassins et qui pleurent depuis sa disparition. Un dogme hypocrite construit sur un mensonge historique.

Les Ayatollahs ont construit leur stratégie et prosélytisme sur le dogme des lamentations. « Nous sommes victimes des compagnons du prophète », « victimes des Sunnites », « victimes de Washington », « victimes de la communauté internationale », « victimes d’Israël », « victimes de Saddam Hossein » etc. Zélés, les conspirationnistes inconditionnels de l’Iran, construisent leur discours sur le même dogme, « l’Iran victime des autres ». Or, l’Iran est une puissance capable d’envahir d’autres pays comme l’Iraq, le Liban et la Syrie. Depuis plus de 60 ans Israël tente de dévorer la Palestine historique. Depuis moins de 10 ans seulement, l’Iran s’est emparé de plus de la moitié du Moyen Orient. Il faut être aveugle, malintentionné ou lèche-bottes pour ne pas remarquer cette évidence.

Les Israéliens ont usé et usent toujours de la même stratégie des lamentations. Les « Juifs victimes des nazis », les « Israéliens victimes des Arabes » etc., or nous savons tous qu’Israël a de quoi détruire la planète vingt fois.

2. La Madone déchue des Ayatollahs …

Les Ayatollahs syriens, libanais et iraniens se sont empressés comme d’habitude d’entonner leur funeste rhétorique conspirationniste après l’assassinat à son domicile de Sarafand, au Liban-Sud, du notable syrien pro-Assad Mohammad Darrar Jammo.

Le communiqué des Ayatollahs de la milice Amal est assez symptomatique « ce meurtre est une campagne organisée contre la sécurité nationale libanaise et contre les militants arabes à l’instar de Jammo connu pour ses positions courageuses dans la défense de la Syrie, de son unité et de son arabité face aux complots ourdis par des parties hostiles aux causes arabes et à l’axe de la résistance et de la “moumana’a”, et derrière lesquelles se tient l’entité sioniste ». Le dictateur sanguinaire Bachar el-Assad qui finance et guide tous les assassinats au Liban (Rafic Hariri, le général Wissam el-Hassan et tous les autres résistants à l’hégémonie syrienne et iranienne au Liban) [1], a quant à lui insisté pour que des funérailles officielles soient réservées à Mohammad Jammo en Syrie.

Les Ayatollahs, les agités du bocal [2] et l’obscur Thierry Meyssan entonnent chaque fois la même rhétorique conspirationniste ridicule et délirante : « l’entité sioniste », « le Qatar », « les Frères musulmans », « Bandar ben Sultan », « le spectre », «Leatherface (Face de cuir) », « Zoro », « le sphinx de Gizeh », « le chat Félix » etc.

L’armée libanaise a donc identifié et arrêté hier les meurtriers de Jammo. La Madone, son épouse libanaise Siham Younes, son frère et son neveu, voulant anticiper sa décision de quitter son épouse, ont décidé de l’assassiner profitant d’une actualité politique de plus en plus tendue. Deux autres hommes se sont chargés de saboter les caméras de la maison de la victime avant l’assassinat.

3. La mouche, les mouches…

Durant les deux derniers jours, nous avons entendu et lu des conspirationnistes comme Thierry Meyssan se lamenter et parler d’un « groupe d’hommes armés qui a ouvert le feu sur Mohammad Darrar Jammo ». Thierry Meyssan qui emploie un style et un discours dignes des services de renseignements, comme tous les autres blogueurs anonymes pro-Assad, me semble aussi doué d’ubiquité. Il est partout, il voit tout, il comprend tout et envoie des signaux partout. Un vrai satellite occidental.

Ce que Thierry Meyssan et sa troupe ont compris et que les services de renseignements de l'armée libanaise n’ont pas encore compris, c’est qu’à l’intérieur de l’épouse de M. Jammo il y a la Mouche de David Cronenberg !

[1] Lire « La vérité sur les Assad et les autres girouettes, Michel Aoun et tutti quanti », « Attentat au quartier Achrafieh à Beyrouth : la vengeance du pyromane Bachar el-Assad commence seulement… »

[2] Lire « Syrie : la «Taqiya» des agités du bocal, Sartre, les rhinocéros et le ténia barbu », «Le jeudi des aveux : Ali Akbar Salehi, Michel Samaha et les autres … »

© REUTERS/Ali Hashisho, Siham Younes l'épouse de Mohammad Darro Jammo.


Alter Info l'Information Alternative

Categories

ZemZem Community

Muslim dating website and social network.

GET STARTED NOW.
CONTACT INFO
  • access_time 24/7 Service
  • email contact@zemzem.fr

    Languages