Choose your language

News (10)

Les discours extrémistes français ou la guerre totale.
Ceux qui n'ont que le mot guerre à la bouche, doivent avoir l’honnêteté de penser le mécanisme dans sa globalité. Pour saisir afin que les actes de guerre sont divers et variés. Condamner
Quand la République frappe, mutile et tue ses propres enfants
C’est fait, l’Assemblée nationale a modifié les règles de l’élection présidentielle, les petits candidats sont « out »
C’est cela qu’ils appellent la démocratie? Dans les changements, non seulement les candidats n’ont plus l’obligation de rendre public les 500 signatures, et le temps de parole équitable ent
Dons à Tsahal : Une baisse d’impôts pour le contribuable français
Elle avait souligné qu'il s'agissait là «d'une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d'une armée étrangère».
Faire un don à l'armée israélienne permettrait
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
Procédure d’exception sans état d’urgence.
Jean-Claude Paye, sociologue, auteur de

Connexion

?
?
INTERVIEW D’AL-ASSAD A CBS TV : « ATTENDEZ-VOUS A TOUT EN CAS D'ATTAQUE CONTRE LA SYRIE »
PCN-TV pour Syria Committees – Comités Syrie
avec CBS - TV Syria - PCN-SPO / 2013 09 09 /
https://www.facebook.com/PCN.NCP.TV  
https://vimeo.com/pcntv
 
« Attendez-vous à tout en cas d'attaque contre la Syrie », prévient Al-Assad.
Le président syrien adresse cette mise en garde à Washington, qu'il enjoint de fournir des preuves pour étayer ses accusations à l'encontre de Damas ...
 
Film / English sound + sous-titres français / sur :
https://www.facebook.com/photo.php?v=174657306054435
 
Bachar al-Assad a prévenu lundi les Américains que s’ils frappaient la Syrie, ils «en paieraient le prix», soulignant que la situation pourrait devenir imprévisible dans une région «perpétuellement au bord de l’explosion».
 
 «Vous devez vous attendre à tout» en cas d’attaque, a lancé Bachar al-Assad lors d’un entretien télévisé diffusé par CBS. «Le gouvernement (syrien) n’est pas le seul acteur dans la région. Il y a différentes parties, différentes factions, différentes idéologies», a-t-il ajouté : «Si vous n’êtes pas prudents, vous en paierez le prix. (...) Il est difficile de prévoir ce qui va se passer. C’est une région perpétuellement au bord de l’explosion».
 
Interrogé sur l’éventuelle utilisation d’armes chimiques, le président syrien a refusé de l’exclure - sans dire toutefois clairement si son régime en ferait usage : «Cela dépend. Si les rebelles, des terroristes dans la région ou tout autre groupe en possèdent, cela pourrait arriver. Je ne suis pas devin, je ne peux pas vous dire ce qui va arriver.»
 
Le président syrien a également appelé les élus américains - qui doivent se prononcer prochainement sur une résolution autorisant des frappes en Syrie - à «demander à l’administration ses preuves» sur l’attaque chimique du 21 août. «Soyez transparents», a-t-il lancé. «Le monde entier est déçu par l’administration» Obama, a poursuivi Bachar al-Assad, assurant qu’elle n’avait pas «le plus petit morceau de preuve» : «Nous espérions qu’elle serait différente de l’administration Bush.»
 
«Dans cette affaire, Kerry n’a présenté aucune preuve», a estimé Assad, évoquant également les éléments présentés par Colin Powell, alors secrétaire d’Etat, censés prouver la présence d’armes de destruction massive en Irak avant l’invasion du pays en 2003. «Dans la zone où on dit que le gouvernement a utilisé des armes chimiques, nous n’avons que des vidéos, des photos et des allégations. Nous n’y étions pas. Nos forces, notre police ne pensent pas la même chose», a-t-il lancé : «Comment parler de quelque chose sans y avoir assisté ? (...) Notre gouvernement ne parle que quand il a des preuves.»
 
«Les Russes ont des preuves totalement différentes, selon lesquelles les missiles ont été lancés de zones contrôlées par les rebelles», a-t-il également poursuivi. «Le Congrès (américain) va voter dans quelques jours, et je crois que le Congrès est élu par le peuple pour le représenter. Les élus devraient donc se demander : "Qu’apportent les guerres à l’Amérique ?" Rien. Aucun gain politique, aucun gain économique, et pas une bonne réputation», a ajouté le président syrien : «C’est une guerre qui va contre les intérêts de l’Amérique. Pourquoi ? C’est une guerre qui va aboutir à soutenir Al-Qaeda et les gens qui ont tué des Américains le 11-Septembre.»
 
PCN-TV & PCN-SPO / CBS
_____________________________
 
http://www.syria-committees.org/
http://www.scoop.it/t/pcn-spo

Alter Info l'Information Alternative

Categories

ZemZem Community

Muslim dating website and social network.

GET STARTED NOW.
CONTACT INFO
  • access_time 24/7 Service
  • email contact@zemzem.fr

    Languages