Choose your language

News (10)

Les discours extrémistes français ou la guerre totale.
Ceux qui n'ont que le mot guerre à la bouche, doivent avoir l’honnêteté de penser le mécanisme dans sa globalité. Pour saisir afin que les actes de guerre sont divers et variés. Condamner
Quand la République frappe, mutile et tue ses propres enfants
C’est fait, l’Assemblée nationale a modifié les règles de l’élection présidentielle, les petits candidats sont « out »
C’est cela qu’ils appellent la démocratie? Dans les changements, non seulement les candidats n’ont plus l’obligation de rendre public les 500 signatures, et le temps de parole équitable ent
Dons à Tsahal : Une baisse d’impôts pour le contribuable français
Elle avait souligné qu'il s'agissait là «d'une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d'une armée étrangère».
Faire un don à l'armée israélienne permettrait
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
Procédure d’exception sans état d’urgence.
Jean-Claude Paye, sociologue, auteur de

Connexion

?
?
Au delà ceux qui, par puritanisme exclusif, ont tout refusé et ceux qui, par entrisme réconciliateur, ont tout accepté, l'avenir de l'islam et des Musulmans est pris en otage par des pouvoirs aussi illégitimes que despotiques, décidés néanmoins à tirer profit des uns et des autres. Et ce trio maléfique se renforce mutuellement telles les trois phases d'un cyclone ravageur.
Pire que les Khawarij ( الخوارج), les Dawakhil (الدواخل ) sont les fossoyeurs premiers de l'islam !
Le monde de l'islam est tourmenté. Et ce constat ne date pas d’aujourd’hui. Et bien qu'il fait l’unanimité de tous, ses causes restent cependant sujettes de controverse.

Ainsi tout le monde va de son grain pour tenter d'expliquer ces malheurs répétitifs qui frappent nos contrées endeuillées. Et les explications, excuses ou justifications ne manquent point.

Du retard historique à la colonisation en passant par les éternels méchants de l'aire musulmane, les Khawarij, toutes les explications sont bonnes à dire, à prendre ou à donner.

Comme si ce retard ne s'explique pas, ou comme si notre « colonialisabilité » ne fut pas conséquence de quelque chose tout comme d'ailleurs l’émergence de ces mêmes Kharidjites.

En fait, toutes ces explications s’arrêtent brusquement là ou normalement elles devraient commencer. Car il y a bien un lien commun entre ces trois sources supposées de notre subsidence civilisationnelle et religieuse.

Cela étant dit une chose est néanmoins certaine : comme tout affaissement, l’écroulement a commencé verticalement, du haut vers le bas, plus précisément.
Autant dire que la déroute ne vient que de ceux-là mêmes à qui la responsabilité incombe au premier plan à savoir les dirigeants religieux et politiques du Monde musulman.

Et cette vérité n'est pas nouvelle, elle est même l'unique constante sur plus de quatorze siècles d'histoire.

Cependant l'islam, grande matrice moraliste et légaliste, étant par essence salvateur, le problème donc n'est et ne peut-être que d'ordre politique.

Seulement qui dit politique s'en remettra aisément à l’évidence que les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets. Et, en vérité, la cause principale de dissension dans le Monde islamique est cette vieille mixture de despotisme népotique colorée grossièrement par le vernis de l'islam et qui prend une place de choix dans un long chapelet de facteurs de division et par conséquent de déclin.

Mixture concoctée par une pléiade d'alchimistes hors pairs passés maîtres dans l'art de se rendre utiles voire indispensables pour légitimer ce qui est usurpé et légaliser ce qui est interdit.

Et de cette alliance de fait entre ceux qui possèdent tout sauf la légitimité et ceux qui n'ont rien à part la Loi, naîtra très tôt ce concept religieux qui nous gouverne depuis longtemps.
Celui-la même que je nomme ici le Dakhilisme, de ce verbe arabe Dakhele ( دَخَلَ , entrer).

De qui allait naître, en effet, cette secte religieuse de « Dawakhile », les Entrants, qui s'est avérée la plus nocive et la plus opportuniste de toutes.

Car contrairement aux désormais célèbres Khawarij, Sortants, qui, eux, ont combattu ou boycotté tous les régimes islamiques, les Dawakhile s'associent, eux, à tous les régimes, rentrant dans leurs palais et cherchant avec eux, à tout prix, consensus et coopération.


Allant même jusqu’à tout relativiser ou tout dévoyer pour ne pas déroger à cette règle de connivence devenue au fil des ages leur seule raison d’être.


Autant dire qu'au delà ceux qui, par puritanisme exclusif, ont tout refusé et ceux qui, par entrisme réconciliateur, ont tout accepté, l'avenir de l'islam et des Musulmans est pris en otage par des pouvoirs aussi illégitimes que despotiques, décidés néanmoins à tirer profit des uns et des autres.
Et ce trio maléfique se renforce mutuellement telles les trois phases d'un cyclone ravageur.

C'est dire aussi qu'ils sont à combattre tous, simultanément et catégoriquement. La dangereuse illusion d'alliance objective n'est ici qu'une chimère, tellement ces trois calamités se renforcent en vases communicants.
Reste à préciser cependant que l’œil du cyclone est bien ces régimes despotiques qui mettent en orbite les deux autres.

Car par définition, point de Kharidjisme sans le fameux arbitrage proposé malicieusement par Amr Ibn el Ass afin de favoriser son Chef et allié Muawiya.

Et bien que l'on peut croire que le Dhakilisme, représenté ici par Amr, précéda le Kharidjisme, la genèse de ces deux partis se réduit en fait au fameux paradoxe « Qu'est-ce qui est apparu en premier : l'œuf ou la poule ? » tellement ils sont indissociables.

Depuis l'islam se résume pour les uns à la simple volonté du Prince tandis que pour les autres il est le refus de tout consensus fut-il consultatif ou démocratique et tout cela verse dans le renforcement de ces régimes d'exception, qui tirent profit à la fois de la magnanimité des premiers et aussi de la maladresse des seconds.

D’où cette étrange et difficile équation à un inconnu prenant trois noms différents. Inconnu qui, au départ, prendra la forme d'autoritarisme politique puis, au fur et à mesure, se trouve renforcé par légitimation religieuse avant de finir radicalement dans une violence mortifère sans fin. Pourtant sans une solution de toute urgence, point de salut.

 

Alter Info l'Information Alternative

Categories

ZemZem Community

Muslim dating website and social network.

GET STARTED NOW.
CONTACT INFO
  • access_time 24/7 Service
  • email contact@zemzem.fr

    Languages