Choose your language

News (10)

Les discours extrémistes français ou la guerre totale.
Ceux qui n'ont que le mot guerre à la bouche, doivent avoir l’honnêteté de penser le mécanisme dans sa globalité. Pour saisir afin que les actes de guerre sont divers et variés. Condamner
Quand la République frappe, mutile et tue ses propres enfants
C’est fait, l’Assemblée nationale a modifié les règles de l’élection présidentielle, les petits candidats sont « out »
C’est cela qu’ils appellent la démocratie? Dans les changements, non seulement les candidats n’ont plus l’obligation de rendre public les 500 signatures, et le temps de parole équitable ent
Dons à Tsahal : Une baisse d’impôts pour le contribuable français
Elle avait souligné qu'il s'agissait là «d'une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d'une armée étrangère».
Faire un don à l'armée israélienne permettrait
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
Procédure d’exception sans état d’urgence.
Jean-Claude Paye, sociologue, auteur de

Connexion

?
?
A la veille des vacances d’été, les statistiques relatives aux intentions de départs des ressortissants des pays européens, principaux marchés émetteurs pour le Maroc, n’augurent rien de bon pour le tourisme marocain. La saison estivale est sur le point de commencer et le mois sacré de Ramadan pointe le bout du nez. Si l’on y ajoute la conjoncture difficile, aussi bien nationale qu’internationale,  caractérisée, entre autres, par un recul du pouvoir d’achat, la saison s’annonce rude pour le secteur.
Les Européens font face à une crise qui dure et remettent en question leurs intentions de départs en vacances d’été. En effet, d’après le baromètre Ipsops/ Europ assistance, intitulé «Intentions et préoccupations des Européens pour les vacances d’été », les Européens ne sont plus que 54% à envisager de partir en vacances cet été sur la période allant de juin à septembre inclus. Ce taux est inférieur de 4 points à celui de l’année précédente (58%) et de 12 points à celui de 2011 (66%).
Ce sont surtout les pays du Sud, où les taux de chômage sont les plus importants (26,3% en Espagne et 11,6% en Italie) qui sont les plus impactés. Seuls 42% et 53% respectivement des Espagnols et des Italiens ont l’intention de voyager. Ce qui signifie que l’offre marocaine doit de plus en plus s’orienter vers les autres marchés moins touchés par la crise.
Une autre mauvaise nouvelle pour les tour-opérateurs marocains fait que les principaux clients du produit marocain, à savoir les Français, créent la surprise cette année. En effet, cette étude montre que 38% d’entre eux ne veulent pas aller en vacances cette année, contre seulement 30% l’an dernier, un record pour le pays depuis 2005 (37%).
En substance, étant donné que 46% des Européens n’ont pas l’intention de voyager cet été, un taux qui serait l’un des plus élevés depuis l’an 2000, les destinations «vacances» devront donc se disputer les 54% d’Européens qui souhaitent défier la mauvaise conjoncture.
 Néanmoins, la concurrence risque d’être plus acharnée, puisque les pourcentages des favorables  au voyage qui resteront en Europe, se sont élevés à  79% en 2012 et 81% en 2013. Au moment où seulement 3% d’entre ces derniers partiront en Afrique, le Maroc doit s’apprêter à  faire face à une concurrence acharnée de ces principaux marchés.
 Après la «révolution du jasmin», qui avait provoqué la chute du nombre de touristes de près de 50%, la Tunisie a retrouvé des couleurs durant l’été 2012, avec une hausse de sa fréquentation de plus de 25%. 228.228 Français ont franchi la Méditerranée entre les mois de mai et août pour aller y chercher le soleil, ce qui en fait leur destination préférée. En plus de l’Egypte qui se ressaisit jour après jour, le Maroc doit aussi faire face à la concurrence des Iles Canaries.
  L’ensemble de ces données n’augurent rien de bon pour le tourisme marocain. En effet, au cas où il y aurait, éventuellement, d’entre les 46% d’Européens qui ne voyageront pas, des visiteurs habituels du Royaume, cela risquerait d’avoir une incidence sur les arrivées touristiques. Pis encore, on sait que la majorité écrasante des ressortissants de sept pays européens, à savoir la France, l’Allemagne, la Grande-Bretagne, l’Italie, l’Espagne, la Belgique et l’Autriche, ne veulent pas sortir des frontières du Vieux Continent. Et ce au moment où la majorité des touristes visitant le Maroc viennent de ces pays.
De par ces données, on se demande  comment le Maroc se prépare pour contrecarrer à moyen et long termes les effets de la crise en Europe qui ne seront pas jugulés dans un futur proche et impacteront même d’autres secteurs.
Reste à dire que l’élaboration d’une nouvelle stratégie de ciblage  axée sur les nouveaux marchés, notamment le Brésil et le Moyen-Orient, permet de compenser et briser la dépendance aux marchés traditionnels.
...

Des carrières intempestivement et abusivement exploitées. Des accusations fallacieuses et infondées. Et un jugement, en première instance, qui laisse pantois plus d’un.  La conférence de presse tenue par le Secrétariat régional de l’USFP de Souss-Massa-Daraâ, vendredi dernier, visait justement à mettre les choses au point.  Pour l’exploitation illégale des carrières Oued Tlamet dans la commune Ouled Aissa à Taroudant par une société d’un parlementaire de la région, la présidente de la commune, Meryem Al Balghiti, ainsi que d’autres responsables dont le caïd d’Igli, le président du service des affaires rurales à la préfecture de Taroudant et les représentants respectifs  de l’Agence du bassin de Souss-Massa-Daraâ et de la Direction de l’équipement et du transport ont effectué un déplacement dans ce site. Suite à cette visite qui fait partie des prérogatives de cette équipe  et qui s’inscrit dans le cadre de la lutte contre la prévarication et l’économie de rente,  le propriétaire  s’est vu sommer d’arrêter toute exploitation dudit site.  Mieux, un PV a  été signé entre les différentes parties et dans lequel il était spécifié que  ce dernier ne pouvait reprendre son activité que s’il disposait de  toutes les autorisations nécessaires. Sauf qu’il n’en a absolument pas tenu compte.
Pire, ledit député a choisi de saisir la justice prétextant que sa carrière aurait subi une attaque de la part  de la présidente de la commune Meryem Balghiti, son adjointe Khadija Bribak,  la conseillère Aziza Achkour et quelques ouvriers dont certains d’entre eux auraient été empêchés de poursuivre librement leur travail. Il les a accusés également d’atteinte à autrui et menace.
Pour les personnes poursuivies dans cette affaire, ledit député les a pernicieusement choisies. Il s’agit de 4 conseillères ittihadies et  de 17 habitants du douar  qui ont été condamnés à différentes peines avec sursis. Ils avaient manifesté aux côtés des habitants du douar  de manière pacifique devant les carrières pour dénoncer les dégâts que subit la région et leurs impacts sur la population.
 Pour faire la lumière sur cette affaire, Meryem Balghiti a tenu à rappeler les faits et leur chronologie qui remontent au 16 septembre 2011. Tout en indiquant que c’est un dossier qui a été monté de toutes pièces, puisqu’on a fait appel à des témoins qui n’avaient pas assisté à cette soi-disant attaque contre la carrière, elle a tenu à affirmer que cette affaire s’inscrit dans le cadre de la lutte menée contre toute action politique noble.     “Ce que nous demandons au tribunal, c’est de nous rendre justice et d’étudier avec soin ce dossier, car il est anormal que la victime soit considérée comme coupable et que le plaignant soit mis en cause”, a-t-elle lancé.  Et de poursuivre que ladite société a privé cette commune pauvre d’énormes sommes d’argent et a nui à la santé des habitants en faisant fi de la protection de l’environnement.   Toutes les autres interventions ont qualifié ce dossier de fabriqué et démontré, preuves à l’appui, que toutes les données ont été falsifiées, et du coup justice devrait être rendue.
...

Categories

ZemZem Community

Muslim dating website and social network.

GET STARTED NOW.
CONTACT INFO
  • access_time 24/7 Service
  • email contact@zemzem.fr

    Languages