Choose your language

News (10)

Les discours extrémistes français ou la guerre totale.
Ceux qui n'ont que le mot guerre à la bouche, doivent avoir l’honnêteté de penser le mécanisme dans sa globalité. Pour saisir afin que les actes de guerre sont divers et variés. Condamner
Quand la République frappe, mutile et tue ses propres enfants
C’est fait, l’Assemblée nationale a modifié les règles de l’élection présidentielle, les petits candidats sont « out »
C’est cela qu’ils appellent la démocratie? Dans les changements, non seulement les candidats n’ont plus l’obligation de rendre public les 500 signatures, et le temps de parole équitable ent
Dons à Tsahal : Une baisse d’impôts pour le contribuable français
Elle avait souligné qu'il s'agissait là «d'une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d'une armée étrangère».
Faire un don à l'armée israélienne permettrait
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
Procédure d’exception sans état d’urgence.
Jean-Claude Paye, sociologue, auteur de

Connexion

?
?
Hay Jadid est un nouveau quartier de Tan Tan dont le nom est loin de refléter la réalité. En effet, les maisons sont construites n’importe comment sans planification. Le réseau d’assainissement liquide pour lequel une enveloppe budgétaire de 30 milliards de centimes avait été affectée, n’a toujours pas vu le jour. Les rues sans asphalte sont des monticules d’ordures et de sable. Le comble du désagrément, des marchands ambulants y ont implanté un marché hebdomadaire tous les lundis.
Depuis très longtemps, la ville de Tan Tan est connue pour son marché hebdomadaire du dimanche pour lequel la municipalité avait choisi un site à la sortie sud de la ville, loin des habitants auxquels les décideurs voulaient épargner les nuisances sonores et les odeurs nauséabondes dues aux activités du marché. C’était à la satisfaction de tout le monde, marchands et habitants. Mais c’était à l’époque où il y avait un semblant de municipalité. Ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. Sinon comment expliquer que des individus défient l’autorité et installent un marché au milieu des habitations mettant en péril la santé et la sécurité des résidents?
“Malgré les nombreuses plaintes adressées  par les amicales et les associations de défense des consommateurs, nous dit un riverain de ce marché imposé, les autorités municipales n’ont entrepris aucune démarche pour mettre fin aux désagréments qu’endurent les habitants du quartier”. « Ce qui nous préoccupe le plus, ajoute notre source, c’est que la saison estivale est proche avec ses fortes chaleurs, ses coupures d’eau, etc. J’imagine mal une municipalité qui nous a toléré la situation pendant des années, prendre des mesures pour mettre fin à nos souffrances et obliger les marchands ambulants à aller au marché du dimanche comme tous les commerçants qui viennent des différentes régions du pays ».
...

Les élèves de l’Ecole nationale d’architectes et de ses annexes de Fès, Marrakech et Tétouan poursuivent leur mouvement de protestation. Dans un communiqué de presse diffusé hier, ils rejettent catégoriquement le projet de réforme  de la loi 16.89 relatif à l’exercice de la profession d’architecte soumis par le ministre Nabil Benabdellah.
Ils estiment que «la privatisation de l’enseignement d’architecture est en effet une atteinte au principe de démocratie et un danger pour le domaine» et «entraînera de graves menaces notamment la création de filières d’écoles et d’institutions privées délivrant un diplôme équivalent à celui de l’ENA, ce qui mènera, sans aucun doute, à la banalisation et la dévalorisation de ce dernier».
«Revêtant une importance toute particulière dans le cadre du développement national, la sécurité du citoyen et de l’intérêt public», ajoutent-ils, «il est impératif que la formation et l’exercice du métier demeurent sous la tutelle de l’Etat autant dans sa gestion que dans sa gouvernance».
«Prétendre que cette réforme vient en réponse à un déficit actuel de 3.000 architectes est, précisent-ils, mensonger et tout à fait erroné ne se basant sur aucune étude officielle et ne correspond nullement  à la réalité du marché». Ils rappellent, dans ce sens, que, selon le Conseil national  de l’Ordre des architectes, plus de 900 architectes sont soit confrontés à des conditions de travail plus que précaires, soit victimes du monopole exercé par une minorité».
Dès lors comment peut-on parler de déficit et inonder le marché de cadres issus de l’enseignement privé et sur quel sens de l’équité et de la justice sociale se base-t-on pour promouvoir une telle réforme, dénégation même des valeurs de la compétition loyale?, s’interrogent-ils en réitérant leur ferme volonté à «lutter coûte que coûte contre cette injustice qui dépasse largement le simple cadre du conflit privé-public.
A rappeler que depuis l’annonce de ce projet de réforme de la profession d’architecte, les étudiants de l’ENA ont organisé des sit-in devant le siège du ministère de l’Habitat et l’Ordre des architectes a, lui aussi, tenu le 28 mai dernier une conférence de presse à Rabat pour justifier la position de l’Ordre sur cette question épineuse concernant l’avenir du métier.
...

Categories

ZemZem Community

Muslim dating website and social network.

GET STARTED NOW.
CONTACT INFO
  • access_time 24/7 Service
  • email contact@zemzem.fr

    Languages