Choose your language

News (10)

Les discours extrémistes français ou la guerre totale.
Ceux qui n'ont que le mot guerre à la bouche, doivent avoir l’honnêteté de penser le mécanisme dans sa globalité. Pour saisir afin que les actes de guerre sont divers et variés. Condamner
Quand la République frappe, mutile et tue ses propres enfants
C’est fait, l’Assemblée nationale a modifié les règles de l’élection présidentielle, les petits candidats sont « out »
C’est cela qu’ils appellent la démocratie? Dans les changements, non seulement les candidats n’ont plus l’obligation de rendre public les 500 signatures, et le temps de parole équitable ent
Dons à Tsahal : Une baisse d’impôts pour le contribuable français
Elle avait souligné qu'il s'agissait là «d'une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d'une armée étrangère».
Faire un don à l'armée israélienne permettrait
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
Procédure d’exception sans état d’urgence.
Jean-Claude Paye, sociologue, auteur de

Connexion

?
?
Avis aux automobilistes et autres usagers qui peuvent bien manquer de carburant sous peu. A en croire la Fédération nationale des commerçants de carburants, le risque de la panne sèche est certain, à moins que leurs revendications ne soient prises en considération d’ici là par le Groupement des pétroliers du Maroc (GPM). La date n’est pas précisée par les différents responsables mais il semble que la réunion, samedi prochain, du bureau régional de Casablanca qui rassemble le plus grand nombre de gérants au Maroc sera décisive à ce sujet puisque c’est le dernier bureau à donner son accord pour ce débrayage chez les gérants des stations-service. «La réunion de samedi reste formelle puisque les gérants sont unanimes à ce sujet et pensent que la grève reste le dernier recours pour que le GPM accepte de répondre à nos doléances», a indiqué une source très proche du bureau régional du Grand Casablanca.
La menace de grève est donc bien réelle cette fois suite à l’indifférence du Groupement des pétroliers du Maroc devant les revendications de la Fédération des commerçants des carburants. Les gérants des stations-service qui s’estiment lésés, montent encore une fois au créneau pour réclamer justice, un dialogue sérieux et le respect des conventions établies par les parties concernées au sujet des impôts et du renouvellement des contrats que veulent imposer les groupes pétroliers de distribution au Maroc. Et devant la sourde oreille du gouvernement, ils se disent proches d’une grève imminente. «Il ne s’agit pas d’une menace mais d’une réaction logique devant l’impasse que nous imposent les groupes pétroliers. Nous voulons protéger nos commerces comme tous les autres secteurs et nous réclamons le respect et l’application de la convention de 1997  de laquelle les pétroliers tentent de se désengager et ne respectent nullement», a déclaré Zakaria, secrétaire général de la Fédération des commerçants des carburants au Grand Casablanca. «On veut nous imposer un contrat qui date du début de l’indépendance. C’est inacceptable», affirme non sans colère l’un des gérants d’une station-service. En effet, la Fédération condamne vivement le comportement des compagnies de distribution au sujet des contrats qu’elles veulent imposer pour tout renouvellement. Selon des membres de la Fédération, ces derniers temps, la plupart des compagnies cherchent par tous les moyens à résilier les contrats de gérance libre sans prendre en considération les intérêts des gérants des stations-service. De ce fait, ils réclament des indemnités et la résolution des contentieux en suspens avec les gérants des stations-service, notamment au niveau des nouveaux modèles de contrat que les groupes pétroliers  entendent imposer. Surtout ceux qui projettent de se retirer et dont la cession exige certaines conditions.  
La Fédération met sur la table également  le problème resté sans solution depuis des années. C’est celui  des stations reprises par les ayants droit. Une affaire qui nécessite, selon certains gérants, un dialogue entre leur Fédération et les responsables de compagnies de distribution  avant de finaliser un accord qui prend en considération les intérêts des uns et des autres. Et dire que ce nouveau bras de fer entre le GPM et la FCC refait surface juste au moment où l’on parle d’une augmentation des prix des carburants qui déclencherait sans doute d’autres grognes des différents utilisateurs.
...

Nicolas Sarkozy a choisi son camp, celui de l’extrême droite pour espérer gagner la deuxième et dernière manche de l’élection présidentielle.  Lors d’une sortie au lendemain du premier tour qui le place second après le candidat socialiste, résultat auquel il ne s’attendait guère, le président sortant n’a pas lésiné sur les moyens pour faire du charme aux électeurs de Marine Le Pen, usant de grands sourires et abordant les sujets qu’ils affectionnent, à savoir l’amour de la patrie, la sécurité et surtout l’immigration.
Mais la copie Sarkozy ne peut pas supplanter l’original, c'est-à-dire Marine Le Pen qu’il a pourtant propulsée au-devant de la scène.
D’ailleurs, la présidente du Front national grisée par son score approchant les 18% ne l’entend pas ainsi et veut profiter de son succès considéré historique pour faire une OPA sur l’UMP qui risque d’imploser en cas d’échec de Nicolas Sarkozy, le 6 mai prochain.
Déjà le duel des chefs au sein de l’UMP commence à se faire jour entre Jean- François Coppé, l’actuel secrétaire général et François Fillon, le Premier ministre à qui prendra les commandes du parti présidentiel menacé de désintégration d’autant que Nicolas Sarkozy avait laissé entendre qu’il quitterait la politique en cas d’échec.
Le vide qu’il risque de laisser va devoir être comblé, et les prétendants sont aux portes.
Le candidat socialiste, François Hollande arrivé en tête du premier tour des élections présidentielles a repris le rythme de sa campagne électorale tout en gardant la tête froide, allant vers les Français pour expliquer son programme de futur président qui vise la reconstruction de la France après l’ère Sarkozy. Il se veut aussi le candidat rassembleur de tous les Français, mais sans se trahir.
...

Categories

ZemZem Community

Muslim dating website and social network.

GET STARTED NOW.
CONTACT INFO
  • access_time 24/7 Service
  • email contact@zemzem.fr

    Languages

    Menu