Choose your language

News (10)

Les discours extrémistes français ou la guerre totale.
Ceux qui n'ont que le mot guerre à la bouche, doivent avoir l’honnêteté de penser le mécanisme dans sa globalité. Pour saisir afin que les actes de guerre sont divers et variés. Condamner
Quand la République frappe, mutile et tue ses propres enfants
C’est fait, l’Assemblée nationale a modifié les règles de l’élection présidentielle, les petits candidats sont « out »
C’est cela qu’ils appellent la démocratie? Dans les changements, non seulement les candidats n’ont plus l’obligation de rendre public les 500 signatures, et le temps de parole équitable ent
Dons à Tsahal : Une baisse d’impôts pour le contribuable français
Elle avait souligné qu'il s'agissait là «d'une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d'une armée étrangère».
Faire un don à l'armée israélienne permettrait
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
Procédure d’exception sans état d’urgence.
Jean-Claude Paye, sociologue, auteur de

Connexion

?
?
La 12ème édition du Festival Mawazine-Rythmes du monde, dont le coup d’envoi a été donné vendredi soir à Rabat, est partie pour battre le record des précédentes éditions.
Les concerts de la première soirée ont réuni des milliers de festivaliers venus de tout le Maroc pour applaudir leurs stars préférées. De fortes affluences qu’on a pu voir lors notamment de la prestation de Rihanna, l’icône mondiale du R&B et de la pop, qui a donné un magnifique concert sur la scène OLM Souissi devant plus de 150.000 festivaliers comblés. Une véritable marée humaine qui a pris d’assaut la scène, plusieurs heures plus tôt, pour applaudir l’Américaine aux six Grammy Awards et sept Billboard Music Awards. L’artiste, visiblement comblée, a interprété plusieurs morceaux de son ancien répertoire dont «Man Down», «Umbrella», «We Found Love», «Don’t stop the music», «The Rockstar», «My Bithday», «Diamonds», «Disturbia» ou encore «Unfaithful».
Ambiance tout aussi électrique sur la scène orientale Nahda où le public a maintes fois applaudi le chanteur Walid Taoufik. Lors de sa belle prestation, la star libanaise a proposé plusieurs morceaux dont ceux d’Abdelhadi Belkhayat. Un hommage salué comme il se doit par un public totalement conquis.
Sur la scène de Salé, le public a eu l’honneur d’assister au concert de trois  formations emblématiques du Maroc : le groupe Siham, Jil Ghiwane et Ghiwane Selwane. Avec au menu des musiques ghiwanie, châabie et jilalie.
Dans le cadre très convivial de la salle Renaissance, Abdeslam Sefiani et Abdelwahed Tetouani ont fait vibrer le public, en interprétant respectivement un répertoire inspiré des chants religieux et de la musique traditionnelle et des titres émouvants signés de grands compositeurs.
Cette première soirée s’est achevée sur la scène africaine du Bouregreg où les Tambours de Brazza ont livré un magnifique show dans une ambiance électrique mêlant rythmes ethniques et modernes.
...

L’Institut français de Casablanca a organisé récemment une rencontre avec le romancier, nouvelliste et chroniqueur Fouad Laroui, au cours de laquelle on a passé en revue l’ensemble des œuvres du Goncourt de la nouvelle 2013 (avec « L’Étrange affaire du pantalon de Dassoukine »).
Animée par Habibi Hemche  (animateur de radio), cette manifestation a également été l’occasion d’aborder les grandes questions de sociétés et les enjeux de notre époque à travers la littérature.
Passionné de lecture, l’auteur marocain a confié à l’assistance qu’il appréciait lire durant le trajet de train, notamment d’Amsterdam à Paris. S’adressant à ceux qui pensent ne pas avoir de temps à consacrer à la lecture, il a déclaré qu’« on peut trouver le temps de lire dans un train ».
Question méthode, Fouad Laroui. penche pour « Aragon qui écrit 20 à 30 pages sans rature, contrairement aux Bretons qui sont en combat permanent pour réussir une bonne phrase », dit-il.
Sur la fusion complémentaire entre la littérature et la science, F. Laroui cite comme exemple la théorie de la relativité qui, selon lui, « représentait un exemple de poésie pure.» Et d’ajouter que ces disciplines «se nourrissent l’une de l’autre. On peut (donc) déduire que la science et la littérature sont deux disciplines complémentaires ».
Il souligne toutefois qu’« au 19ème siècle, les érudits étaient polyvalents : ils pouvaient être poètes et scientifiques à la fois. Au fil de l’évolution des sciences et techniques, on s’achemine vers des  spécialisations de plus en plus poussées au principe qui consiste à limiter chacun dans une profession donnée. Mais cette division des tâches s’est avérée peu convaincante», regrette-t-il.
Au cours de ces échanges, l’écrivain s’est aussi exprimé sur les stéréotypes auxquels on attribue à tort ou à raison une connotation négative, déclarant que « sans stéréotypes, on ne peut penser. Moi, j’écris sur la société marocaine, et j’utilise le stéréotype ».
Sur sa passion pour l’écriture, Fouad Laroui. confie qu’il « a travaillé pour le compte de l’OCP, avant de tout abandonner pour se consacrer à l’écriture », précisant que l’écriture était importante pour lui, qu’elle constituait un défouloir et qu’il n’attendait rien en retour. Une démarche que son entourage ne comprenait pas.
Revenant sur son éloignement du Maroc, il a déclaré que la publication de son livre « Méfiez-vous des parachutistes » avait beaucoup contribué à le rapprocher de son pays.
Sur son amour pour Amsterdam, ville qu’il cite comme étant chargée d’histoire, Fouad a déclaré qu’il avait « un faible pour cette cité où ont vécu des grands philosophes et écrivains comme Spinoza et Descartes. C’est toujours émouvant de passer par les mêmes chemins que ces illustres personnes avaient autrefois empruntés ».
Enfin, Fouad a annoncé la sortie de son nouvel ouvrage courant octobre et novembre 2014, précisant qu’il prenait le temps nécessaire pour ne pas décevoir les lecteurs.
Originaire d’El Jadida, Fouad Laroui est un écrivain marocain d’expression française et néerlandaise dont les œuvres ont rencontré du succès tant à l’international qu’au national.
La rencontre à laquelle ont pris part de nombreux invités dont des artistes, écrivains, animateurs de télé et du public, s’est achevée par une séance de dédicace.
...

Categories

ZemZem Community

Muslim dating website and social network.

GET STARTED NOW.
CONTACT INFO
  • access_time 24/7 Service
  • email contact@zemzem.fr

    Languages