Choose your language

News (10)

Les discours extrémistes français ou la guerre totale.
Ceux qui n'ont que le mot guerre à la bouche, doivent avoir l’honnêteté de penser le mécanisme dans sa globalité. Pour saisir afin que les actes de guerre sont divers et variés. Condamner
Quand la République frappe, mutile et tue ses propres enfants
C’est fait, l’Assemblée nationale a modifié les règles de l’élection présidentielle, les petits candidats sont « out »
C’est cela qu’ils appellent la démocratie? Dans les changements, non seulement les candidats n’ont plus l’obligation de rendre public les 500 signatures, et le temps de parole équitable ent
Dons à Tsahal : Une baisse d’impôts pour le contribuable français
Elle avait souligné qu'il s'agissait là «d'une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d'une armée étrangère».
Faire un don à l'armée israélienne permettrait
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
Procédure d’exception sans état d’urgence.
Jean-Claude Paye, sociologue, auteur de

Connexion

?
?
Par un communiqué publié par plusieurs sites et à travers les réseaux sociaux, les séparatistes de l’intérieur, ont invité leurs sympathisants à participer à une marche mercredi dernier dans les grandes artères de Laâyoune. Cette marche devait coïncider avec les festivités organisées dans la zone tampon de Tifarity par la direction du Polisario, d’une part et avec  la visite à Laâyoune de la commissaire européenne chargée de la pêche qui devait, selon les organisateurs, assister aux violations des droits de l’Homme qu’ils voulaient amener les forces de l’ordre à commettre d’autre part. Pour encourager les populations à assister à cette marche, ses organisateurs avaient laissé courir une rumeur selon laquelle les autorités l’auraient autorisée. Ce qui a aussitôt été démenti dans  un communiqué diffusé par le Pachalik de Laâyoune. Ce dernier a également averti que les autorités publiques interviendraient pour mettre fin à toute activité pouvant nuire à l’ordre public. Qu’à cela ne tienne, se sont dits les séparatistes, les villes de Smara et Boujdour étant les prochaines destinations de Christopher Ross, ils voulaient y provoquer les forces de police et les obliger à réagir pour rétablir l’ordre. Ainsi, dans la soirée de jeudi à vendredi, Boujdour a connu de violents incidents. Mais c’est à Smara que les affrontements de la soirée de vendredi à samedi ont été les plus graves. Ayant commencé au début de la soirée du vendredi, ils se sont poursuivis jusqu’à l’aube du samedi 25 mai. C’est ce qui ressort d’un communiqué diffusé par la wilaya de Guelmim-Smara qui a précisé que «les forces publiques ont dispersé un rassemblement de casseurs et de fauteurs de troubles, dont une majorité d’adolescents». Le communiqué précise que l’intervention des forces publiques a été motivée par l’occupation illégale de la voie publique par les casseurs qui ont détruit des biens publics et privés, brûlé des pneus et mis le feu à des bonbonnes de gaz, semant, ainsi, la terreur parmi les habitants de la ville. L’opération a été menée, selon le communiqué, par les éléments des forces de l’ordre qui ont mis leurs vies en danger pour maîtriser le feu. Le communiqué a ajouté que 26 membres des forces de l’ordre ont été blessés, ce qui a nécessité l’évacuation de sept d’entre eux, dont les blessures étaient graves, vers les centres hospitaliers de Laâyoune.
...

Généralement, seuls les endroits à forte pluviométrie sont menacés par l’apparition de criquets.
La province de Tata n’a certes pas enregistré de chutes de pluie depuis quelques années et la sécheresse pousse les éleveurs à nomadiser dans des contrées lointaines à la recherche de pâturages, et pourtant des essaims de criquets l’ont envahie.
Joint par téléphone, un résident de Tata nous a confirmé que les habitants des communes voisines de l’oued Draâ, à la frontière avec l’Algérie, ont rapporté que d’importants essaims de criquets ont envahi l’oued Draâ et ses environs connus pour leur couvert végétal et comme refuge pour les éleveurs. Cette information n’a eu de cesse d’inquiéter les habitants de cette zone oasienne connue pour l’abondance et la qualité de ses dattes. Ayant constaté que les essaims étaient en cours de grégarisation, les habitants des oasis ont, aussitôt, informé les services du ministère de l’Agriculture dans la province. Lesquels n’auraient, jusqu’à présent, pris aucune mesure importante pour leur venir en aide. Le correspondant du journal en ligne, Sahara News dans la province de Tata, rapporte ainsi que l’une des victimes du fléau acridien  dans les environs de Tata lui aurait confirmé avoir informé les services concernés et présenté des données provenant de sources sûres et qui sont contradictoires avec la version officielle relayée par le Centre national de  lutte antiacridienne. Ces services confirment avoir traité d’importantes superficies dans les zones de Lalla Saâdana et de Bourabiîne dans l’oued Draâ. Or, selon des témoins oculaires, ces superficies ne dépasseraient pas quelques hectares.
Rappelons que la FAO avait mis en garde contre l’éventualité d’une invasion de criquets pèlerins dans le Sud marocain.
...

Categories

ZemZem Community

Muslim dating website and social network.

GET STARTED NOW.
CONTACT INFO
  • access_time 24/7 Service
  • email contact@zemzem.fr

    Languages