Choose your language

News (10)

Les discours extrémistes français ou la guerre totale.
Ceux qui n'ont que le mot guerre à la bouche, doivent avoir l’honnêteté de penser le mécanisme dans sa globalité. Pour saisir afin que les actes de guerre sont divers et variés. Condamner
Quand la République frappe, mutile et tue ses propres enfants
C’est fait, l’Assemblée nationale a modifié les règles de l’élection présidentielle, les petits candidats sont « out »
C’est cela qu’ils appellent la démocratie? Dans les changements, non seulement les candidats n’ont plus l’obligation de rendre public les 500 signatures, et le temps de parole équitable ent
Dons à Tsahal : Une baisse d’impôts pour le contribuable français
Elle avait souligné qu'il s'agissait là «d'une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d'une armée étrangère».
Faire un don à l'armée israélienne permettrait
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
Procédure d’exception sans état d’urgence.
Jean-Claude Paye, sociologue, auteur de

Connexion

?
?
Bientôt neuf mois, le service du transport urbain à Fès aura vécu une nouvelle expérience, à savoir celle de la gestion déléguée. Rien ne semble marcher, cependant. Lundi en fin d’après-midi, plus de deux cents employés de la société City-bus - Fès ont battu le pavé du boulevard Hassan II, appelant cette société délégataire du transport urbain à partir. «City-bus, dégage !», scandaient les employés qui brandissaient des banderoles, demandant le respect du Code de travail et l’arrêt de ce qu’ils qualifient de « licenciement abusif ».
Les slogans exprimaient aussi la grogne des employés contre Hamid Chabat, président du Conseil de la ville, l’accusant de les avoir mis dans ce sale pétrin, depuis  la concession accordée à cette société qui ne respecte ni ses engagements ni l’action syndicale, les expulsés étant presque tous des syndicalistes ! « Si City-bus respecte ses engagements, pourquoi n’a-t-elle pas réglé ses arriérés remontant au temps de l’ancienne Régie autonome que nous regrettons beaucoup aujourd’hui ? », s’interroge Mohamed, un jeune
syndicaliste, voix cassée et mégaphone à la main.
Par voie de communiqué, City-bus avait accusé depuis le début de ce bras de fer une «poignée d’employés expulsés en raison de fautes graves d’être derrière le blocage des portes du parking de la société», mais aussi de la «séquestration par la force de l’ensemble du personnel». Comment ose-t-elle nous accuser d’être une poignée, alors que ceux et celles qui manifestent aujourd’hui devant vous dépasse les deux cents ? » s’indigne Mohamed.
Certains observateurs de la chose publique locale estiment que cette situation détériorée est due aux «  calculs et intérêts politico-syndicaux occultes ». S’étalant sur une période de 15 ans renouvelables, le contrat de concession engage la société à investir quelque 410 millions de DH au bout de 5 ans, avec l’objectif de « redresser le secteur, d’améliorer l’image du bus et d’offrir un service de qualité ». La situation n’a pas pour autant changé, selon les détracteurs, qui ont déserté le syndicat dont Hamid Chabat est lui-même secrétaire général, pour rejoindre une autre structure syndicale.
...

Categories

ZemZem Community

Muslim dating website and social network.

GET STARTED NOW.
CONTACT INFO
  • access_time 24/7 Service
  • email contact@zemzem.fr

    Languages

    Menu