Choose your language

News (10)

Les discours extrémistes français ou la guerre totale.
Ceux qui n'ont que le mot guerre à la bouche, doivent avoir l’honnêteté de penser le mécanisme dans sa globalité. Pour saisir afin que les actes de guerre sont divers et variés. Condamner
Quand la République frappe, mutile et tue ses propres enfants
C’est fait, l’Assemblée nationale a modifié les règles de l’élection présidentielle, les petits candidats sont « out »
C’est cela qu’ils appellent la démocratie? Dans les changements, non seulement les candidats n’ont plus l’obligation de rendre public les 500 signatures, et le temps de parole équitable ent
Dons à Tsahal : Une baisse d’impôts pour le contribuable français
Elle avait souligné qu'il s'agissait là «d'une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d'une armée étrangère».
Faire un don à l'armée israélienne permettrait
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
Procédure d’exception sans état d’urgence.
Jean-Claude Paye, sociologue, auteur de

Connexion

?
?
Les emprunts du gouvernement Benkirane se multiplient à vue d’oeil. A quelques semaines d’intervalle, il en a contracté deux. Le premier est un emprunt obligataire de 750 millions de dollars  et le second est un prêt de 100 millions de dollars en appui aux réformes du système éducatif. Ce dernier prêt fait suite à deux autres et à un don d’un montant global de 369,44 millions de dollars américains.
Si la première opération est censée alléger la pression dont souffre le marché intérieur en raison du creusement du déficit de liquidités, les autres sont destinés à appuyer la compétitivité économique du Royaume, le Plan Maroc Vert et le projet Agriculture solidaire et intégrée.
Ceci étant, une question s’impose :  le Maroc peut-il s’endetter davantage? C’est fort possible au regard du stock de sa dette et sa structure qui laissent penser qu’il subsiste encore une marge de manœuvre à ce propos. En effet, à fin 2012, la dette publique a représenté près de 57% du PIB et la majeure partie de celle-ci est constituée d’emprunts internes (autour de 77%), et de maturités moyennes et longues. Ce qui signifie qu’il y a peu de risque, à court terme, que le Maroc se mette en défaut de paiement. Surtout qu’il continue de jouir de la confiance des marchés financiers internationaux comme en témoignent ses dernières sorties à l’international.
Mais cette «chance» peut, si l’on n’y prend pas garde, devenir un cadeau d’autant plus empoisonné que l’endettement est devenu un moyen de financement du déficit public. Si le gouvernement continue à être tenté par pareilles solutions de facilité, ses multiples sorties pourraient donc devenir fatales et menacer sérieusement la souveraineté financière du pays.
...

Categories

ZemZem Community

Muslim dating website and social network.

GET STARTED NOW.
CONTACT INFO
  • access_time 24/7 Service
  • email contact@zemzem.fr

    Languages