Choose your language

News (10)

Les discours extrémistes français ou la guerre totale.
Ceux qui n'ont que le mot guerre à la bouche, doivent avoir l’honnêteté de penser le mécanisme dans sa globalité. Pour saisir afin que les actes de guerre sont divers et variés. Condamner
Quand la République frappe, mutile et tue ses propres enfants
C’est fait, l’Assemblée nationale a modifié les règles de l’élection présidentielle, les petits candidats sont « out »
C’est cela qu’ils appellent la démocratie? Dans les changements, non seulement les candidats n’ont plus l’obligation de rendre public les 500 signatures, et le temps de parole équitable ent
Dons à Tsahal : Une baisse d’impôts pour le contribuable français
Elle avait souligné qu'il s'agissait là «d'une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d'une armée étrangère».
Faire un don à l'armée israélienne permettrait
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
Procédure d’exception sans état d’urgence.
Jean-Claude Paye, sociologue, auteur de

Connexion

?
?
De retour en Turquie après une tournée au Maghreb, le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a été accueilli vendredi à l’aéroport d’Istanbul par des milliers de partisans venus lui clamer leur soutien face aux manifestations antigouvernementales qui entrent dans leur deuxième semaine.
Des milliers d’opposants se sont de leur côté de nouveau rassemblés à Istanbul et Ankara en attendant eux aussi le retour du Premier ministre, dont l’attitude pourrait déterminer la suite du mouvement.
Le chef du gouvernement avait quitté lundi la Turquie pour une tournée au Maghreb, en pleine contestation.
Jusqu’ici inflexible face aux troubles, le Premier ministre a donné quelques signes d’apaisement dans un discours prononcé à 02h00 du matin et retransmis en direct à la télévision.
 Il a exhorté les Turcs à prendre leurs distances avec les troubles, invité ses partisans à faire preuve de retenue et ne pas se laisser entraîner dans la violence et assuré que les autorités enquêtaient sur les accusations faisant état d’un usage excessif de la force par les forces de police
A Tunis, dernière étape de sa tournée au Maghreb, le chef du gouvernement islamo-conservateur au pouvoir depuis dix ans s’était montré encore inflexible, condamnant la stratégie consistant à «incendier et détruire» et maintenant son projet de réaménagement du parc Gezi, à Istanbul, à l’origine des troubles.
Devant la foule de ses partisans à Istanbul, il est apparu plus conciliant. «Nous n’avons marginalisé la croyance de personne. (...) Nous sommes ensemble la Turquie, nous sommes frères. Nous examinerons tout ce qui est en place en Turquie et à partir de cela, nous prendrons des mesures», a-t-il dit. «Le secret de notre succès n’est pas la tension ni la polarisation», a ajouté Erdogan.
Pour la septième nuit consécutive, des milliers de Stambouliotes se sont réunis aux cris de «Tayyip démission!» place Taksim, qui jouxte le parc Gezi. D’autres entonnaient l’hymne national.
Depuis le début de la contestation, trois personnes ont péri et on dénombre aussi plus de 4.000 blessés dans une dizaine de villes de Turquie.
...

Categories

ZemZem Community

Muslim dating website and social network.

GET STARTED NOW.
CONTACT INFO
  • access_time 24/7 Service
  • email contact@zemzem.fr

    Languages