Choose your language

News (10)

Les discours extrémistes français ou la guerre totale.
Ceux qui n'ont que le mot guerre à la bouche, doivent avoir l’honnêteté de penser le mécanisme dans sa globalité. Pour saisir afin que les actes de guerre sont divers et variés. Condamner
Quand la République frappe, mutile et tue ses propres enfants
C’est fait, l’Assemblée nationale a modifié les règles de l’élection présidentielle, les petits candidats sont « out »
C’est cela qu’ils appellent la démocratie? Dans les changements, non seulement les candidats n’ont plus l’obligation de rendre public les 500 signatures, et le temps de parole équitable ent
Dons à Tsahal : Une baisse d’impôts pour le contribuable français
Elle avait souligné qu'il s'agissait là «d'une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d'une armée étrangère».
Faire un don à l'armée israélienne permettrait
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
Procédure d’exception sans état d’urgence.
Jean-Claude Paye, sociologue, auteur de

Connexion

?
?
Fortunes diverses pour le CODM et le MAS en Coupes africaines. L’équipe meknassie a réussi, samedi au stade Felix Houphouet-Boigny à Abidjan, à forcer un précieux nul, un but partout, face à la formation ivoirienne de l’ASEC Mimosas pour le compte du match aller des huitièmes de finale de la Coupe de la CAF. Quant au MAS, pour le compte de ce même tour mais en Ligue des champions, il a été doublé, samedi au Complexe sportif de Fès, par l’équipe égyptienne du Zamalek qui a scellé le sort de cette explication sur le score de deux buts à zéro.
Joli coup des Codémistes qui ont joué à fond leurs chances devant un adversaire faisant partie des grosses écuries du football continental. Les hommes de Taleb, tombeurs lors du premier tour de la modeste formation guinéenne de FC.Séquence, ont confirmé cette fois ci devant l’ASEC, en ramenant le nul. Les Ivoiriens ont été les premiers à ouvrir la marque à trois minutes de la fin du first half, grâce à Okou Zahui. Les Nationaux ont remis les pendules à l’heure à la 60ème minute de jeu par l’entremise de Pape Ndiaye.
Un résultat encourageant, mais qui ne met aucunement le CODM à l’abri d’un retournement de situation au cours du match retour prévu dans moins de deux semaines à domicile.
Pour rappel, le WAC, deuxième représentant du football national en cette C2 continentale, devait affronter hier au Complexe Mohammed V à Casablanca, l’équipe malienne du Real Bamako.
A propos des autres matches disputés, les Egyptiens d’Enppi ont eu raison des Maliens de CO Bamako (3-1), alors que les Tunisiens du Club Africain se sont imposés en dehors de leur base sur Royal Leopard du Swaziland (0-1).
En Ligue des champions, comme précité, le MAS a compromis au plus haut point ses chances de qualification, pour ne pas dire que les carottes sont bel et bien cuites. Après le Raja, cueilli à froid d’entrée par les Ghanéens de Chelsea, c’est au tour du Moghreb de Fès de se mettre dans de beaux draps ce qui ne lui permettra pas d’atteindre le stade des quarts qui se déroulera sous la formule des groupes. Les Fassis devraient être reversés en Coupe de la CAF qui abordera après ce tour des huitièmes de finale bis, avant les quarts disputés également en poules.
Face au Zamalek, le Moghreb de Fès, détenteur de la Coupe de la CAF et de la Super Coupe d’Afrique, s’est montré incapable de dicter sa loi pour déjouer une arrière-garde qui tenait bon. Les quelques occasions de but créées n’ont pas été exploitées, contrairement à des Cairotes, quintuples lauréats de l’épreuve, qui ont su comment réussir le hold up, suite aux réalisations en fin de match du vétéran Ahmed Hassan (78è) et Ahmed Jaafar (89è).
A l’issue de cette rencontre, le coach du MAS, Rachid Taoussi, a fait savoir dans une déclaration rapportée par la MAP que "nous avons perdu devant une grande équipe qui était forte grâce à une défense soudée et une ligne d'attaque bien organisée. Avec l'inefficacité de nos attaquants, c'était difficile pour le MAS de franchir la défense imperméable du Zamalek. Les représentants de l'Egypte étaient sur la bonne voie et ont livré un bon spectacle. Nous devons cravacher dur en match retour".
Quant à l’entraîneur du Zamalek, Hassan Chehata, il a affirmé que "nous avons livré un bon match devant une équipe accrocheuse. Le Zamalek a réussi à tenir la dragée haute à l'équipe adverse, qui s'était distinguée lors des dernières compétitions africaines. Le MAS reste une grande équipe. Nous avons relevé le défi et nous devons continuer sur notre lancée, notamment lors du match retour".
Outre la rencontre MAS-Zamalek, trois autres matches ont été joués samedi. Il y a lieu de citer en premier le carton des clubs tunisiens, l’Espérance, tenante du titre, qui a atomisé le Dynamos du Zimbabwé (6-0), tout comme l’Etoile du Sahel qui s’est offerte Afad Djekanou de la Côte d’Ivoire sur le large score de 4 à 1. Le troisième match disputé a vu le club de Djoliba de Mali accroché (1-1) par son homologue de Sunshine Stars.
...

Categories

ZemZem Community

Muslim dating website and social network.

GET STARTED NOW.
CONTACT INFO
  • access_time 24/7 Service
  • email contact@zemzem.fr

    Languages

    Menu