Choose your language

News (10)

Les discours extrémistes français ou la guerre totale.
Ceux qui n'ont que le mot guerre à la bouche, doivent avoir l’honnêteté de penser le mécanisme dans sa globalité. Pour saisir afin que les actes de guerre sont divers et variés. Condamner
Quand la République frappe, mutile et tue ses propres enfants
C’est fait, l’Assemblée nationale a modifié les règles de l’élection présidentielle, les petits candidats sont « out »
C’est cela qu’ils appellent la démocratie? Dans les changements, non seulement les candidats n’ont plus l’obligation de rendre public les 500 signatures, et le temps de parole équitable ent
Dons à Tsahal : Une baisse d’impôts pour le contribuable français
Elle avait souligné qu'il s'agissait là «d'une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d'une armée étrangère».
Faire un don à l'armée israélienne permettrait
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
Procédure d’exception sans état d’urgence.
Jean-Claude Paye, sociologue, auteur de

Connexion

?
?
13 villes marocaines accueillent depuis hier jusqu’au 29 septembre courant un genre de spectacle encore peu connu au Maroc: le ciné-concert.
Intitulée « Les Mystères de l’Ouest », cette création onirique pour neuf musiciens du Collectif 47 et un écran géant mêle plusieurs disciplines artistiques, le cinéma en plein air et la musique live. Le coup d’envoi de cette tournée, inscrite dans le cadre de la Saison culturelle France-Maroc 2012, a été donné hier soir à Rabat.
Organisé par l’Institut français du Maroc, en partenariat avec le Centre cinématographique marocain (CCM), ce spectacle vise à « créer un véritable dialogue entre la scène et l’écran. A travers les images d’archives marocaines inédites et une bande sonore empreinte d’influences diverses, les personnages cinématographiques et les musiciens-comédiens se côtoient et se parlent », soulignent les organisateurs.
Il convient de préciser qu’un ciné-concert est un genre de spectacle qui associe projection de film muet et animation musicale en direct devant un public.
 Seront ainsi projetés durant cette tournée, une sélection de 28 films d’archive du CCM datant des années 1930 aux années 1970, reprises sous la direction artistique de Singhkèo Panya (compositeur et musicien multi-instrumentiste) afin « de recréer un conte, une légende, celle d’un homme traqué, lui-même à la recherche de quelque chose », souligne-t-on.
Le public appréciera tout particulièrement des images qui révèlent la richesse et l’histoire du cinéma marocain.
Notons que dans le cadre de ce projet, l’artiste multidisciplinaire tangérois Simohammed Fettaka « a tenu à préserver une certaine esthétique du cinéma de ces années, à la fois un peu surannée et un peu onirique », rassurent les organisateurs.
« D’ailleurs, ajoutent-ils, la photographie de ces films, pour la plupart tournés en noir et blanc est ici mise en lumière. Une lumière qui peut être chaleureuse et inquiétante, joyeuse et lugubre. On joue avec ces impressions et ces images à la fois vernaculaires et universelles. Le public se prend ainsi au jeu et découvre les différentes atmosphères des mystères de l’Ouest pour en percer ses secrets ».
Côté musique, on notera sur scène la présence de neuf musiciens qui s’appliquent à faire parler ces images, à raconter ce que le film ne dit pas et ce que les personnages pensent. Ces musiciens accompagnent la projection de films en interprétant des compositions de Singhkéo Panya, musicien compositeur issu de la musique du monde et de la fusion dont les influences éthiopiennes, d’Europe de l’Est, d’Afrique de l’Ouest ou du Maroc constituent les ingrédients de ses compositions musicales », précise-t-on du côté de l’Institut français.
Si la place de l’écran et celle des musiciens sont étroitement liées dans ce genre de spectacle, ce qui explique que le regard du spectateur alterne entre le film et le concert, les musiciens ne se contentent pas seulement d’accompagner musicalement la projection du film. En effet, les musiciens « n’hésitent pas à s’imposer face à cet écran pour continuer le récit comme ils l’entendent ». Il n’est pas étonnant que ceux-ci surprennent et invitent chaleureusement le public à vivre l’histoire des « Mystères de l’Ouest ». Le tout dans une belle ambiance.
Soulignons qu’après Rabat, la tournée se poursuivra samedi 8 septembre à Meknès, Casablanca (dimanche 9), Tétouan (mercredi 12), Kénitra (vendredi 14), El Jadida (dimanche 16), Safi (mardi 18), Essaouira (mercredi 19), Agadir (vendredi 21), Marrakech (samedi 22), Oujda (mardi 25), Fès (jeudi 27) et samedi 29 à Tanger.
...

Categories

ZemZem Community

Muslim dating website and social network.

GET STARTED NOW.
CONTACT INFO
  • access_time 24/7 Service
  • email contact@zemzem.fr

    Languages

    Menu