Choose your language

News (10)

Les discours extrémistes français ou la guerre totale.
Ceux qui n'ont que le mot guerre à la bouche, doivent avoir l’honnêteté de penser le mécanisme dans sa globalité. Pour saisir afin que les actes de guerre sont divers et variés. Condamner
Quand la République frappe, mutile et tue ses propres enfants
C’est fait, l’Assemblée nationale a modifié les règles de l’élection présidentielle, les petits candidats sont « out »
C’est cela qu’ils appellent la démocratie? Dans les changements, non seulement les candidats n’ont plus l’obligation de rendre public les 500 signatures, et le temps de parole équitable ent
Dons à Tsahal : Une baisse d’impôts pour le contribuable français
Elle avait souligné qu'il s'agissait là «d'une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d'une armée étrangère».
Faire un don à l'armée israélienne permettrait
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
Procédure d’exception sans état d’urgence.
Jean-Claude Paye, sociologue, auteur de

Connexion

?
?
L’Algérie a condamné avec «vigueur» les attentats qui ont frappé hier la capitale belge, Bruxelles, les qualifiant d’«actes terroristes lâches et abjects», indique un communiqué du ministère des Affaires  étrangères. «Les attentats qui ont frappé, ce matin, Bruxelles, la capitale belge, sont des actes terroristes lâches et abjects que l’Algérie condamne avec vigueur», précise la même source. «Cette agression montre, encore une fois, le visage hideux du terrorisme dont l’aveuglement et la haine n’ont d’égal que le peu de cas que font les terroristes  de la vie humaine et des valeurs communes de l’humanité», souligne le MAE. «L’Algérie, solidaire du royaume de Belgique et du peuple belge, leur présente ainsi qu’aux familles des victimes ses condoléances et réitère son rejet du terrorisme et sa disponibilité à poursuivre sa coopération avec l’ensemble des acteurs internationaux pour le réduire à néant», ajoute la même  source. «Pour ce faire, la lutte globale contre le terrorisme doit prendre en  compte le nécessaire traitement des racines desquelles ce mal tire sa nocivité  et sa capacité de nuisance», a conclu le ministère dans le communiqué.

Source

L’ancien ministre et ex-président de l’APN, Abdelaziz Ziari, déplore la mise à l’écart de la justice dans l’affaire de Chakib Khelil et l’intervention des politiques dans ce dossier. Dans une interview accordée, hier, à notre confrère El Khabar, il appelle aussi les autorités à expliquer, dans un communiqué, cette question. «De par ma longue expérience au sein de l’Etat, je suis arrivé à cette conviction : il faut édifier un  Etat de droit. Je constate, malheureusement, que l’affaire Khelil échappe aux mains de la justice, alors qu’il fallait qu’elle reste dans son cadre. Au début, les autorités auraient pu dire, à travers un communiqué officiel, que l’affaire concerne les Italiens. Mais si réellement Khelil est concerné par l’enquête sur une affaire de corruption, il fallait que la question reste dans son cadre qui est la justice», explique-t-il. «Cet homme, comme d’autres peut-être, a été jugé avant même de connaître le contenu du dossier», ajoute-t-il. «On voit aujourd’hui que ce sont des politiques qui le condamnent et l’innocentent à la place du juge et cela est très dangereux. L’intervention des politiques pour défendre Khelil ne le sert pas, mais le salit davantage. Il y a des déclarations irresponsables émanant de politiques qui ne feront que pourrir la situation», dénonce-t-il, en faisant référence à l’actuel secrétaire général du FLN, Amar Saadani. Abdelaziz Ziari qualifie également d’«irresponsables» et de «nouvelles mœurs politiques qui n’augurent pas d’un avenir meilleur», les accusations contre le DRS émises par le chef du FLN et le ministre du Tourisme, Amar Ghoul. Abdelaziz Ziari prend également la défense du directeur de cabinet de la Présidence, Ahmed Ouyahia, qui est, selon lui, «un os dans la gorge d’une mafia aux visages multiples». «Ce que dit Saadani à son encontre n’est pas l’avis de nombreux cadres du FLN. Pour moi, ceux qui sont derrière cette campagne contre Ouyahia sont gênés par le barrage qu’il constitue contre une mafia aux visages multiples qui veut maîtriser l’Algérie économiquement et politiquement », soutient-il. Et d’ajouter : «Ouyahia est un os dans la gorge de cette mafia (…). Personnellement, je le préfère dans la gestion des affaires publiques à n’importe quelle autre personne. Il jouit de la confiance du Président qui l’a chargé d’importantes responsabilités et c’est un homme intègre et compétent.»     

Source

Categories

ZemZem Community

Muslim dating website and social network.

GET STARTED NOW.
CONTACT INFO
  • access_time 24/7 Service
  • email contact@zemzem.fr

    Languages