Choose your language

News (10)

Les discours extrémistes français ou la guerre totale.
Ceux qui n'ont que le mot guerre à la bouche, doivent avoir l’honnêteté de penser le mécanisme dans sa globalité. Pour saisir afin que les actes de guerre sont divers et variés. Condamner
Quand la République frappe, mutile et tue ses propres enfants
C’est fait, l’Assemblée nationale a modifié les règles de l’élection présidentielle, les petits candidats sont « out »
C’est cela qu’ils appellent la démocratie? Dans les changements, non seulement les candidats n’ont plus l’obligation de rendre public les 500 signatures, et le temps de parole équitable ent
Dons à Tsahal : Une baisse d’impôts pour le contribuable français
Elle avait souligné qu'il s'agissait là «d'une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d'une armée étrangère».
Faire un don à l'armée israélienne permettrait
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
Procédure d’exception sans état d’urgence.
Jean-Claude Paye, sociologue, auteur de

Connexion

?
?
Cette usine, dont les délais de réalisation et de mise en exploitation ont été fixés à trois ans, produira 250 types de médicaments secs, liquides et en sachets adaptés au malade algérien. Le coût de ce nouveau site industriel s’élève à près de 70 millions d’euros. Il contribuera, à terme, à la création de 133 emplois qualifiés. Les travaux de la nouvelle usine du groupe pharmaceutique Sanofi ont débuté. On a ainsi procédé, jeudi, à la pose de la première pierre de cette unité de production, «le site industriel de Sanofi le plus important en Afrique», souligne Christopher A. Viehbacher, directeur général du groupe français, dans un communiqué. Cette usine, dont les délais de réalisation et de mise en exploitation ont été fixés à trois ans, produira «250 types de médicaments secs, liquides et en sachets adaptés au malade algérien». Le coût de ce nouveau site industriel s’élève à près de 70 millions d’euros ; il contribuera, à terme, à la création de 133 emplois qualifiés. Il aura une capacité de production et de distribution de 100 millions d’unités par an, soit environ 80% des volumes distribués par Sanofi en Algérie. Le site industriel sera construit sur une superficie de 6,6 ha au sein du pôle pharmaceutique et biotechnologique de la nouvelle ville de Sidi Abdallah. Sanofi, qui a créé plus de 800 postes d’emploi depuis qu’il est présent en Algérie depuis plus de 20 ans, «est leader du marché pharmaceutique. Le groupe y dispose de deux unités de fabrication, à Aïn Benian et à Oued S’mar», rappelle le document. Selon la firme, qui réalise 25% de son chiffre d’affaire africain en Algérie, la concrétisation de ce projet est une étape vers l’exportation de cette production algérienne. Etaient présents à cette cérémonie le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf, ainsi que le ministre du Développement industriel et de la promotion de l’investissement, Amara Benyounès, et encore le président mondial de la recherche et du développement des laboratoires Sanofi, le professeur Elias Zerhouni. M. Boudiaf a ainsi rappelé «les aides accordées par les autorités publiques au secteur, quels que soient le capital et la nationalité de l’investisseur». M. Benyounès a, quant à lui, souligné l’importance de cette «contribution à la réduction de la facture des importations de médicaments» et la «nécessité d’encourager les investissements» dans ce domaine. D’autant plus lorsque l’on sait les récurrentes pénuries de médicaments que connaissent hôpitaux et pharmacies, et ce, malgré des importations de produits pharmaceutiques qui se sont chiffrées à 1,09 milliard de dollars pour les six premiers mois de l’année en cours. Parallèlement à cette pose de pierre, le groupe Sanofi et le ministère de la Santé ont procédé à la signature d’un protocole d’accord portant sur leur «intention de conclure, avant le 31 décembre 2013, un contrat pour améliorer le dépistage et la prise en charge de l’hypertension artérielle, du diabète, de l’hyperlipémie et de l’évaluation de leurs facteurs de risque communs, ainsi que la surveillance de la grippe». L’objectif de ce mémorandum d’entente relatif au diabète et aux affections connexes sera de favoriser le développement d’actions de sensibilisation, de dépistage et d’éducation thérapeutique de la population, grâce à l’appui d’une unité clinique mobile médicalisée, et de contribuer à la formation des professionnels de santé....

Le laboratoire pharmaceutique japonais Takeda est désormais installé en Algérie, d’après l’annonce officielle faite hier, lors d’une cérémonie, de l’ouverture d’un bureau de liaison à Alger, le premier dans la région du Maghreb. A travers ce bureau, «les patients algériens pourront accéder à une large gamme de médicaments du laboratoire, dans les domaines thérapeutiques les plus courants en Algérie dont la cardiologie, la cancérologie, la diabétologie et la gastrologie», ont souligné des représentants du laboratoire. Ils ont précisé que le premier traitement commercialisé en Algérie sera destiné aux malades atteints des cancers de la prostate et du sein ainsi que de certaines pathologies gynécologiques. Fondé en 1781, Takeda est présent dans plus de 70 pays et compte plus de 30 000 collaborateurs à travers le monde, selon le document remis à la presse, dans lequel il est précisé que ce laboratoire concentre ses activités dans l’industrie pharmaceutiques en les domaines thérapeutiques qui concernent les maladies cardiovasculaires et métaboliques, l’oncologie, la gastroentérologie, les maladies respiratoires et immunologiques et du système nerveux central. Le directeur de Takeda pour la région du Maghreb, Bachir Batel, a expliqué que «Takeda nourrit de grandes ambitions pour le marché algérien», ajoutant que le laboratoire compte «devenir un partenaire privilégié des professionnels de santé et faire bénéficier les patients des nouveaux traitements innovants». Il a expliqué que la première stratégie du bureau d’Alger consiste d’abord à se rapprocher de l’ensemble des professionnels de santé et d’un grand nombre de partenaires afin de discuter et d’identifier les besoins du marché algérien du médicament....

Categories

ZemZem Community

Muslim dating website and social network.

GET STARTED NOW.
CONTACT INFO
  • access_time 24/7 Service
  • email contact@zemzem.fr

    Languages

    Menu