Choose your language

News (10)

Les discours extrémistes français ou la guerre totale.
Ceux qui n'ont que le mot guerre à la bouche, doivent avoir l’honnêteté de penser le mécanisme dans sa globalité. Pour saisir afin que les actes de guerre sont divers et variés. Condamner
Quand la République frappe, mutile et tue ses propres enfants
C’est fait, l’Assemblée nationale a modifié les règles de l’élection présidentielle, les petits candidats sont « out »
C’est cela qu’ils appellent la démocratie? Dans les changements, non seulement les candidats n’ont plus l’obligation de rendre public les 500 signatures, et le temps de parole équitable ent
Dons à Tsahal : Une baisse d’impôts pour le contribuable français
Elle avait souligné qu'il s'agissait là «d'une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d'une armée étrangère».
Faire un don à l'armée israélienne permettrait
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
Procédure d’exception sans état d’urgence.
Jean-Claude Paye, sociologue, auteur de

Connexion

?
?
Arabie saoudite : les femmes au volant le 26 octobre pour braver l’interdit Des militantes saoudiennes ont annoncé hier qu’elles entendaient prendre le volant le 26 octobre dans le cadre d’une campagne lancée sur internet pour braver l’interdiction faite aux femmes de conduire dans le royaume ultra-conservateur. Le 26 octobre, je conduirai une voiture», a déclaré à l’AFP Nassima Al Sada, une militante des droits de l’homme. Elle a affirmé qu’une vingtaine d’autres femmes étaient également décidées à se mettre au volant le même jour dans la province orientale où elle réside. Les militantes ont mis en ligne une pétition ces derniers jours pour réclamer l’autorisation de conduire. Ce droit ne contrevient pas, selon ses signataires, à la chariaâ, la loi islamique invoquée dans les milieux conservateurs partisans de cette interdiction. «Il n’y a pas un seul texte dans la chariaâ ni dans la jurisprudence islamique qui stipule cette interdiction, laquelle ne trouve de justification que dans la tradition ou les coutumes», soulignent les militantes. «Tout comme les femmes des compagnons du Prophète Mohammed se déplaçaient à dos de cheval et de chameau, il est de notre droit de conduire en utilisant les moyens de transport de notre ère moderne», poursuivent-elles dans leur pétition, qui a recueilli jusqu’à hier plus de 5000 signatures. L’Arabie Saoudite, royaume conservateur qui applique une version rigoriste de l’Islam, est le seul pays au monde à interdire aux femmes de prendre le volant. Des militantes avaient lancé en juin 2011 une campagne pour braver cette interdiction. Depuis, plusieurs d’entre elles ont pris le volant et certaines ont été forcées par la police de signer un engagement à ne plus récidiver, selon des militantes....

une grande plume s’en va L’homme de lettres, Kouadri Bouali, est décédé, vendredi dernier, à l’hôpital de Chlef, à l’âge de 70 ans, des suites d’une maladie respiratoire grave. Il a été enterré au cimetière de Sidi Ameur en présence d’une foule nombreuse, composée de simples citoyens, d’hommes de culture, de professeurs  et d’étudiants de Chlef et d’autres wilayas. Tous ont tenu à lui rendre un dernier hommage en soulignant son «travail immense» accompli en matière linguistique. «C’est d’ailleurs lui qui a fait aimer la langue française à l’illustre écrivain Yasmina Khadra, alors qu’il était son professeur à l’école des cadets de la Révolution de Koléa en 1970. C’est une grande perte pour la région et le pays, car Kouadri Bouali était non seulement un homme de lettres, mais aussi un linguiste hors pair qui a essayé en vain de terminer son œuvre colossale relative à l’étude de rapprochement des langues», indique, très ému, l’écrivain Mohamed Boudia, rencontré devant le domicile du défunt. Il nous apprend, par ailleurs, que l’écrivain Yasmina Khadra, en déplacement à l’étranger, l’a chargé de transmettre ses sincères condoléances à la famille du disparu. Le député Mohamed Hammouni, le seul responsable qui s’est rendu à son chevet à l’hôpital de Chlef, garde de lui le souvenir d’un intellectuel dévoué qui a consacré toute sa vie à la recherche et la formation en langue française, sans contrepartie ni récompense. Le défunt a exercé en qualité de professeur de français au département des langues de l’université Hassiba Benbouali de Chlef ; il  a également collaboré à plusieurs journaux et publié de nombreux ouvrages historiques et littéraires. ...

Categories

ZemZem Community

Muslim dating website and social network.

GET STARTED NOW.
CONTACT INFO
  • access_time 24/7 Service
  • email contact@zemzem.fr

    Languages

    Menu