Choose your language

News (10)

Les discours extrémistes français ou la guerre totale.
Ceux qui n'ont que le mot guerre à la bouche, doivent avoir l’honnêteté de penser le mécanisme dans sa globalité. Pour saisir afin que les actes de guerre sont divers et variés. Condamner
Quand la République frappe, mutile et tue ses propres enfants
C’est fait, l’Assemblée nationale a modifié les règles de l’élection présidentielle, les petits candidats sont « out »
C’est cela qu’ils appellent la démocratie? Dans les changements, non seulement les candidats n’ont plus l’obligation de rendre public les 500 signatures, et le temps de parole équitable ent
Dons à Tsahal : Une baisse d’impôts pour le contribuable français
Elle avait souligné qu'il s'agissait là «d'une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d'une armée étrangère».
Faire un don à l'armée israélienne permettrait
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
Procédure d’exception sans état d’urgence.
Jean-Claude Paye, sociologue, auteur de

Connexion

?
?
Info El Watan. Le cerveau de l’attaque de la base gazière de Khrechba, vendredi matin, s’appelle Abou Mohamed el-Tergui, de son vrai nom Salam Ghinan. Selon des sources militaires, ce djihadiste algéro-malien, né à Kidal en 1984, appartient à la katiba el-Fourkane. Cette katiba, dirigée par l’émir Talha al-Ansari appelé aussi Talha al-Libi, est dans les faits, sous le commandementde son ex-chef, Djamel Okacha, alias Yahia Abou al-Hammam, nouvel homme fort d’Aqmi dans sa branche « Sahara-Afrique ». AQMI a revendiqué l’attaque le soir-même dans un premier communiqué où était mentionné sa cible : la compagnie britannique BP, « dont se servent les croisés pour piller nos ressources dans la zone d’In Salah ». Que sait-on du groupe d’assaillants ? Selon des sources sécuritaires, leur nombre est estimé à six et il s’agit pour l’essentiel de Mauritaniens. « Nous savions qu’une attaque se tramait car des écoutes téléphoniques à Bord Badji Mokhtar nous ont indiqué qu’Abou Mohamed el-Tergui, localisé jusque là au Mali, du côté de Tombouctou, le fief de la katiba el-Fourkane, était passé en Algérie »,précise un cadre des renseignements de l’armée. Mais son rôle dans l’opération n’est pour l’instant pas clair. On ne sait pas s’il a participé ou s’il a simplement servi de guide. Reste que le groupe a réussi à parcourir 1000 kilomètres en Algérie sans se faire repérer.« Ils ont emprunté des pistes sahariennes. Ils n’ont pas pu passer par les grand axes car nous avions renforcé le dispositif de sécurité dans tout le sud », poursuit notre source. En particulier sur les axes routiers, la RN1 reliant In Salah à Ménéa et la RN51 reliant Adrar à Ménéa. « Nous avons également modifié la sécurité aux abords des base. Nous changions les plans toutes les 72 heures. C’est la raison pour laquelle les terroristes n’ont pas pu approcher la base comme ils l’avaient prévu car une patrouille était là. Ils ont donc été obligés de tirer de plus loin, et donc, de rater leur cible. » Le dernier communiqué d’AQMI, publié ce samedi sur le compte Twitter d’Al-Andalus, canal de communication de l’organisation, donne sa version des faits. Selon les djihadistes, les deux roquettes qui ont été tirées « n’étaient pas armées » et ne devaient servir que « d’avertissement ». Ils affirmaient hier aussi détenir les enregistrements des appels téléphoniques passé à BP et Statoil avant l’attaque pour leur demander « d’évacuer les travailleurs ». L’attaque, qui n’a pas fait de victimes, visait le troisième plus grand champ de gaz en Algérie. Plus de 2000 militaires, des 4e et 5e régions militaires, ont été mobilisés avec des hélicoptères et des blindés pour retrouver les terroristes qui ont pris la fuite dans le désert.  

Source

Al Qaida au Maghreb Islamique (Aqmi) a revendiqué l’attaque au mortier qui a ciblé, hier vendredi, le site gazier de Khrecheb, sis entre Ménea et In Salah dans le sud algérien. Dans un communiqué repris par l’agence mauritanienne Al Akhbarn, Aqmi a invité les compagnies pétrolières occidentales à des négociations dans lesquelles il offre de « ne pas toucher à la sécurité des employés » des dites compagnies qui doivent, en contrepartie, «  « préserver la dignité et les intérêts des musulmans ».  L’organisation terroriste a indiqué avoir demandé à BP et Statoil d’évacuer le site de Khrechba des heures avant le déclenchement de l’attaque. Aqmi a avancé avoir tiré deux roquettes sol-sol 130 mm en guise d’avertissement, avant de déclencher, une heure plus tard, son attaque en lançant 10 roquettes. Il a prétendu aussi, selon Al Akhbar, qu’il n’a pas voulu utiliser « les gros moyens » afin de ne pas " porter préjudice aux intérêts des musulmans ».     Le ministère de la Défense nationale a indiqué, hier, que le groupe terroriste a tiré deux obus de fabrications artisanales qui sont tombés près du poste de contrôle du site gazier de Khrecheba, exploité par Sonatrach en association avec Bp et Statoil.  

Source

Categories

ZemZem Community

Muslim dating website and social network.

GET STARTED NOW.
CONTACT INFO
  • access_time 24/7 Service
  • email contact@zemzem.fr

    Languages