Choose your language

News (10)

Les discours extrémistes français ou la guerre totale.
Ceux qui n'ont que le mot guerre à la bouche, doivent avoir l’honnêteté de penser le mécanisme dans sa globalité. Pour saisir afin que les actes de guerre sont divers et variés. Condamner
Quand la République frappe, mutile et tue ses propres enfants
C’est fait, l’Assemblée nationale a modifié les règles de l’élection présidentielle, les petits candidats sont « out »
C’est cela qu’ils appellent la démocratie? Dans les changements, non seulement les candidats n’ont plus l’obligation de rendre public les 500 signatures, et le temps de parole équitable ent
Dons à Tsahal : Une baisse d’impôts pour le contribuable français
Elle avait souligné qu'il s'agissait là «d'une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d'une armée étrangère».
Faire un don à l'armée israélienne permettrait
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
Procédure d’exception sans état d’urgence.
Jean-Claude Paye, sociologue, auteur de

Connexion

?
?
Plusieurs axes routiers sont bloqués suite à l'amoncellement de neige dans trois wilayas du centre et l'est du pays, selon un point de situation établi samedi par les services de la Gendarmerie nationale.          La neige a fermé plusieurs routes dans la wilaya de Tizi-Ouzou, dont  la RN 33 la reliant à Bouira, à hauteur du village Asoul, dans la commune d'Ait  Boumahdi, la RN 30 reliant ces wilayas, au Col de Tizi N'Koulène, commune de Boudrarène ainsi que la RN 15, les reliant au Col de Tirourda, commune d'Iferhounène. La RN 71, reliant Ain El Hammam à Ait Yahia, à hauteur du village Koukou, commune d'Ait Yahia et le chemin de wilaya (CW) 09, reliant Illoula-Oumalou  à Challata (Bejaia), à hauteur du village Abou Ghrass sont également bloquées à la circulation routière.          Dans la même wilaya, le CW 10 reliant les villages de Boussahl et Igoufaf, dans la circonscription d'Ait Yahia, le CW 150 reliant Ait Yahia à Souamaa, à hauteur du village Boussahl et le CW 253, reliant la RN 15 à la localité d'Illilten, au Col de Chelata demeurent inaccessibles.          La même situation est enregistrée au niveau de la RN 12, reliant Tizi-Ouzou  à Bejaia, à hauteur des villages Houra et Chéréa, commune de Bouzeguène. A Bouira, la RN 33 la reliant à Tizi-Ouzou se trouve fermée, du PK 30  au 36 sur une distance de six km, dans la circonscription d'El Asnam, ainsi  que la RN 30 les reliant aussi au PK 76, commune de Saharidj. La RN 15, reliant les deux wilayas, au lieu dit Col de Tirourda, Ain  Zabda, commune de Chorfa est également coupée, ajoute la même source.          A Bejaia également, La RN 26 A, la reliant à Tizi-Ouzou est coupée au  PK 18+20, commune de Chellata ainsi que la RN 75 la reliant à Sétif, au PK 18+20  sur une distance de 35 km, dans la circonscription de Barbacha. Le CW 159, reliant la RN 26 A au village El Ma ne peut être emprunté sur une distance de deux km, ainsi que la RN 15 reliant Tizi-Ouzou à Bejaia,  à hauteur du village Ain Zebda, sur une distance de 5 km, dans la circonscription  de Béni Mellikeche.         Suite à ces intempéries, la Gendarmerie nationale a déployé un dispositif  sur l'ensemble des axes routiers bloqués à la circulation afin de porter aide  et assistance aux citoyens, selon la même source qui souligne que les travaux  d'ouverture des routes entamés par les autorités administratives locales se poursuivent.   

Source

Le Syndicat national autonome des travailleurs d’électricité et de gaz (Snateg) affilié au Snapap a saisi le 02 mars l’Office central de répression de la corruption au sujet du P-DG de la Sonelgaz Noureddine Bouterfa qu’il accuse de « dilapidation de deniers publics » et « abus d’influence et d'autorité".  Le Syndicat national autonome des travailleurs d’électricité et de gaz (Snateg) affilié au Snapap a saisi le 02 mars l’Office central de répression de la corruption au sujet du P-DG de la Sonelgaz Noureddine Bouterfa qu’il accuse de « dilapidation de deniers publics » et « abus d’autorité».   Le Syndicat national autonome des travailleurs d’électricité et de gaz (Snateg) affilié au Snapap a saisi le 02 mars l’Office central de répression de la corruption au sujet du P-DG de la Sonelgaz Noureddine Bouterfa qu’il accuse de « dilapidation de deniers publics » et « abus d’autorité».   Le Syndicat national autonome des travailleurs d’électricité et de gaz (Snateg) affilié au Snapap a saisi le 02 mars l’Office central de répression de la corruption au sujet du P-DG de la Sonelgaz Noureddine Bouterfa qu’il accuse de « dilapidation de deniers publics » et « abus d’autorité».   «  Le P-DG de la Sonelgaz a dépassé toutes les lignes rouges ave sa mauvaise gestion de l’entreprise. Il dilapide l’argent de l’entreprise visiblement  dans des affaires qui ne lui profitent en rien et n’apportent aucun bénéfice commercial », explique le syndicat dans sa correspondance à l’Office centrale de répression de la corruption dont nous détenons une copie. La dernière «  affaire » en date, et qui fait objet de cette plainte, est le soutien financier de M.Bouterfa estimé à 1 milliards de centimes à Achour Telli lors de l’élection du président de la mutuelle générale des travailleurs des industries électrique et gazière (Muteg) contre son rival alors que les ressources de la  mutuelle sont estimées à 300 milliards de centimes, a expliqué M. Mellal Raouf, porte parole du syndicat lors d’une conférence de presse organisée ce samedi à Alger. « Le P-DG de la Sonelgaz a  mis tout les moyens humains et matériels de l’entreprise au service de Achour Telli pour des raisons inconnues.  Cette mobilisation concerne l’élection des élus au niveau de la Muteg et n’a rien à avoir avec la  Sonelgaz », dit-il. Ce genre de pratiques ne fait qu’affaiblir l’entreprise au moment ou elle est appelée à faire preuve de puissance pour faire face à la crise économique et à la politique d’austérité, souligne le syndicaliste. Contrairement à ce qu’affirment certains responsables, le Snateg croit que la Sonelgaz  a une bonne santé financière. Un avis qu’a soutenu M.Salah Deddouze, président de la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme « Laddh) présent à cette conférence. Selon Me.Debouz, la Sonelgaz ne peut être une entreprise perdante tant qu’elle possède monopole sur le marché national. 700  plaintes pour corruption Crée en décembre 2013, le Snateg vient de se doter d’une nouvelle instance : le comité national pour la lutte contre la corruption dans le secteur de l’énergie. Ce comité sera chargé de recevoir les plaintes relatives à des affaires de corruptions, de les traiter  et de  veiller sur leur prise en charge par les autorités concernées. M.Raouf Mellal relève que quelques 700 plaintes de corruption ont été déposées par des cadres au niveau de différentes filières de l’entreprise. Elles concernent, entre autres, la dilapidation de deniers publics, le non application de la réglementation et la conclusion de marchés sans respecter les règles commerciales en vigueur. 

Source

Categories

ZemZem Community

Muslim dating website and social network.

GET STARTED NOW.
CONTACT INFO
  • access_time 24/7 Service
  • email contact@zemzem.fr

    Languages