Choose your language

News (10)

Les discours extrémistes français ou la guerre totale.
Ceux qui n'ont que le mot guerre à la bouche, doivent avoir l’honnêteté de penser le mécanisme dans sa globalité. Pour saisir afin que les actes de guerre sont divers et variés. Condamner
Quand la République frappe, mutile et tue ses propres enfants
C’est fait, l’Assemblée nationale a modifié les règles de l’élection présidentielle, les petits candidats sont « out »
C’est cela qu’ils appellent la démocratie? Dans les changements, non seulement les candidats n’ont plus l’obligation de rendre public les 500 signatures, et le temps de parole équitable ent
Dons à Tsahal : Une baisse d’impôts pour le contribuable français
Elle avait souligné qu'il s'agissait là «d'une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d'une armée étrangère».
Faire un don à l'armée israélienne permettrait
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
Procédure d’exception sans état d’urgence.
Jean-Claude Paye, sociologue, auteur de

Connexion

?
?
Recruté par voie de concours, Abdelghani a été licencié après avoir occupé pendant 14 mois le poste de bibliothécaire à l’université Sétif I. Une motion au casier judiciaire en est la cause. Abdelghani est l’un des bénéficiaires de la charte pour la paix et la réconciliation nationale. Pour rappel, Abdelghani écope, à l’âge de 20 ans, de 12 années d’emprisonnement au motif de constitution d’un groupe terroriste. L’inculpé, un étudiant de deuxième année en droit, passe 11 années et 6 mois derrière les barreaux. Il ne retrouve la liberté que le 6 mars 2006, grâce à l’ordonnance présidentielle n°06-106 du 7 mars 2006 portant mise en œuvre de la charte pour la paix et la réconciliation nationale. Le procès-verbal (une pièce importante), qui lui a été délivré par l’administration de la prison de Tazoult (Batna) où il avait décroché 4 autres baccalauréats, en fait foi. En septembre 2006, l’ex-détenu reprend ses études supérieures, ponctuées deux années plus tard par une licence en droit. En novembre 2008, le diplômé prend part au concours de recrutement organisé par l’université de Sétif. Le candidat à un poste d’administrateur se classe 2e, devançant ainsi 997 autres postulants. Avant de signer le 14 février 2009 un procès-verbal d’installation, le jeune homme constitue un dossier administratif comprenant un casier judiciaire, qui n’est pas vierge. Après vérification des documents du dossier n’ayant fait l’objet d’aucune réserve, celui-ci est visé par la Fonction publique et le contrôleur financier. Le recruté devient ainsi un fonctionnaire. Le sérieux de cet administrateur n’échappe pas à son chef hiérarchique qui décide de lui confier la responsabilité d’un service. L’obtention d’un poste spécifique exige une enquête administrative à la charge de la direction de sûreté et de la prévention (DSP) de la wilaya qui émet un avis défavorable. Au lieu de lui notifier le refus d’une promotion qu’il n’avait pas demandée, le fonctionnaire est tout bonnement licencié le 20 avril 2010. «Pour se dédouaner, le recteur de l’université de Sétif renvoie la balle aux services de la wilaya, les seuls responsables, selon lui, de mon licenciement abusif. Et dire que je suis bénéficiaire des mesures de la charte pour la paix et la réconciliation nationale ! Je ne demande que l’application des articles 21, 22 et 24 de l’ordonnance 06-01 du 27 février 2006. La motion au casier judiciaire me prive en outre d’un travail dans le secteur économique où j’ai été plusieurs fois retenu. Je profite de l’occasion pour interpeller le président de la République qui a été une première fois sollicité le 18 janvier 2011, pour qu’il mette fin à une telle injustice et à cet acharnement», dira notre interlocuteur qui s’apprête à saisir la représentation onusienne des droits de l’homme.  ...

Categories

ZemZem Community

Muslim dating website and social network.

GET STARTED NOW.
CONTACT INFO
  • access_time 24/7 Service
  • email contact@zemzem.fr

    Languages