Choose your language

News (10)

Les discours extrémistes français ou la guerre totale.
Ceux qui n'ont que le mot guerre à la bouche, doivent avoir l’honnêteté de penser le mécanisme dans sa globalité. Pour saisir afin que les actes de guerre sont divers et variés. Condamner
Quand la République frappe, mutile et tue ses propres enfants
C’est fait, l’Assemblée nationale a modifié les règles de l’élection présidentielle, les petits candidats sont « out »
C’est cela qu’ils appellent la démocratie? Dans les changements, non seulement les candidats n’ont plus l’obligation de rendre public les 500 signatures, et le temps de parole équitable ent
Dons à Tsahal : Une baisse d’impôts pour le contribuable français
Elle avait souligné qu'il s'agissait là «d'une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d'une armée étrangère».
Faire un don à l'armée israélienne permettrait
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
Procédure d’exception sans état d’urgence.
Jean-Claude Paye, sociologue, auteur de

Connexion

?
?
Nouria Benghebrit a effectué une visite de travail, aujourd’hui jeudi, à Oran, au cours de laquelle elle a inauguré une dizaine d’établissements scolaires relevant des trois paliers éducatifs. Dans la localité de Canastel, la ministre a inauguré le 1er C.E.M en Algérie qui porte le nom d’Assia Djebar, décédée le mois de février dernier. Une bonne nouvelle, et surtout, une reconnaissance pour cette grande dame de la littérature algérienne, auteure de plusieurs ouvrages de référence, et membre de l’académie française. Aux dires de sources très bien informées du ministère de l’éducation nationale, avec qui nous nous sommes entretenues ce matin,  il est prévu un vaste projet pour introduire les productions littéraires algériennes, au sein des écoles. Autrement dit, les auteurs algériens seront enfin étudiés en Algérie. Ceci est d’une urgence absolue, car comme nous  l’explique notre source, les chiffres sont alarmants. « Actuellement, à l’école algérienne, on n’étudie nos auteurs qu’à hauteur de 2%.  C’est tout ! Il faut que cela change, et le plus vite possible. A titre indicatif, il y a certains auteurs algériens, à l’image de Tahar Ouatar ou d’autres, qui sont étudiés en Tunisie et au Maroc, et pas en Algérie…le pays qui les a vu naître, et les a fait connaître ». 2000 syriens dans les écoles algériennes Toujours à l’est d’Oran, dans le quartier de Haï Yasmine, la ministre a inauguré la première école à Oran qui dispense des cours en tamazight. L’école s’appelle au nom du martyre de la révolution «Ben Zayer Ben Yebka». Elle dira à ce propos que ce sont vingt et une wilayas, pour l’heure, à prodiguer des cours en tamazight. «Dans ces écoles, la langue tamazight sera dispensée pour les élèves comme n’importe quel autre cours », dira-t-elle. Enfin, quant à la question des réfugiés en syriens en âge d’aller à l’école, elle dira que les portes de l’école algérienne leur sont grandes ouvertes, et qu’au jour d’aujourd’hui, ce sont à peu près « 2000 syriens qui sont inscrits dans les établissements scolaires algériens, à travers tout le territoire national »  
image
Size: 0.09 Mb

Categories

ZemZem Community

Muslim dating website and social network.

GET STARTED NOW.
CONTACT INFO
  • access_time 24/7 Service
  • email contact@zemzem.fr

    Languages