Choose your language

News (10)

Les discours extrémistes français ou la guerre totale.
Ceux qui n'ont que le mot guerre à la bouche, doivent avoir l’honnêteté de penser le mécanisme dans sa globalité. Pour saisir afin que les actes de guerre sont divers et variés. Condamner
Quand la République frappe, mutile et tue ses propres enfants
C’est fait, l’Assemblée nationale a modifié les règles de l’élection présidentielle, les petits candidats sont « out »
C’est cela qu’ils appellent la démocratie? Dans les changements, non seulement les candidats n’ont plus l’obligation de rendre public les 500 signatures, et le temps de parole équitable ent
Dons à Tsahal : Une baisse d’impôts pour le contribuable français
Elle avait souligné qu'il s'agissait là «d'une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d'une armée étrangère».
Faire un don à l'armée israélienne permettrait
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
Procédure d’exception sans état d’urgence.
Jean-Claude Paye, sociologue, auteur de

Connexion

?
?
Au deuxième jour de la rentrée, une vidéo a fait le buzz sur les réseaux sociaux. Le directeur d’une école primaire, face aux élèves qui viennent apparemment de procéder à la levée du drapeau, demande à chaque enfant de tendre la main pour recevoir une tape. Après cela, ils sont appelé à rejoindre leurs classes respectives. Pendant au moins trois minutes, il a frappé une dizaine d’enfants jusqu’à ce qu’une parente d’élève voie la scène de loin et essaye d’intervenir pour le calmer. Le directeur n’abdique pas, il demande violemment à la maman de retourner à sa place. Une autre maman réussit à récupérer sa fille qui était «dans l’attente» de la punition. Le directeur voulait tout de même reprendre sa «correction» avant que l’alerte soit donnée et que d’autres parents envahissent la cour de l’établissement. Selon certaines sources, la scène s’est déroulée à l’école primaire de la cité 750 Logements, à Sétif, le lendemain de la rentrée. Choc, indignation et colère, les internautes crient au scandale. «Le ministère doit ouvrir une enquête sur ce directeur et il doit réagir», affirme Kamel Nouari, directeur d’un collège à Médéa. «Il est strictement interdit de toucher à un élève. Ces enfants peuvent détester l’école. Le ministère ne doit pas se taire.» Le ministère de l’Education nationale n’a toujours pas réagi. Selon le même directeur, il se pourrait que cette «vidéo ne date pas de cette année et que le fait de la balancer cache de mauvaises intentions pour nuire à la rentrée» que Nouria Benghebrit assurait, depuis dimanche dernier, qu’elle serait sereine et réussie. Qu’elle soit datée de cette année ou des précédentes, cela a tout de même eu lieu…
image
Size: 0.03 Mb

Categories

ZemZem Community

Muslim dating website and social network.

GET STARTED NOW.
CONTACT INFO
  • access_time 24/7 Service
  • email contact@zemzem.fr

    Languages