Choose your language

News (10)

Les discours extrémistes français ou la guerre totale.
Ceux qui n'ont que le mot guerre à la bouche, doivent avoir l’honnêteté de penser le mécanisme dans sa globalité. Pour saisir afin que les actes de guerre sont divers et variés. Condamner
Quand la République frappe, mutile et tue ses propres enfants
C’est fait, l’Assemblée nationale a modifié les règles de l’élection présidentielle, les petits candidats sont « out »
C’est cela qu’ils appellent la démocratie? Dans les changements, non seulement les candidats n’ont plus l’obligation de rendre public les 500 signatures, et le temps de parole équitable ent
Dons à Tsahal : Une baisse d’impôts pour le contribuable français
Elle avait souligné qu'il s'agissait là «d'une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d'une armée étrangère».
Faire un don à l'armée israélienne permettrait
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
Procédure d’exception sans état d’urgence.
Jean-Claude Paye, sociologue, auteur de

Connexion

?
?
Selon une source diplomatique, l’Algérie allait mettre fin à la guerre en Libye dès son début, si ce n’était l’intervention de la France et d’autres pays arabes qui s’y sont opposés. L’Algérie avait proposé à El Gueddafi une offre pour mettre fin à la guerre civile, le 15 mars 2011, soit deux jours avant que le Conseil de sécurité ne décide d’imposer une zone d’exclusion aérienne. L’initiative algérienne était basée sur quatre axes : d’abord demander au Guide de s’engager à se retirer du pouvoir dans les deux mois, puis promettre une élection présidentielle dans les 60 jours qui suivent, ensuite stopper les affrontements et amnistier les recherchés, et, enfin débuter des négociations avec les rebelles, à Alger où ailleurs. El Gueddafi, qui était plutôt réticent, allait accepter la proposition d’Alger surtout que son fils, Seïf El Islam, était plutôt favorable avec seulement une condition : qu’un proche de Mouammar El Gueddafi ou l’un de ses enfants puisse se présenter à la présidentielle. Sarkozy avait prévenu le gouvernement libyen, via des intermédiaires, que lui-même et son entourage n’auraient pas droit à l’immunité et seraient présentés devant les tribunaux internationaux. Selon des sources sûres, l’ambassade d’Algérie à Tripoli était le point de rencontre entre le gouvernement El Gueddafi et les pays qui menaient la guerre contre lui. Et selon une source diplomatique, le régime El Gueddafi avait essayé de conclure un accord avec les rebelles armés pour partager le pouvoir en mars 2011. Mais l’opposition était manipulée par des puissances régionales et internationales qui voulaient que la guerre continue. En avril 2011, l’Algérie a décidé de fermer son ambassade de peur que des archives et des documents secrets n’incriminent de hauts responsables arabes et occidentaux.  

Categories

ZemZem Community

Muslim dating website and social network.

GET STARTED NOW.
CONTACT INFO
  • access_time 24/7 Service
  • email contact@zemzem.fr

    Languages