Choose your language

News (10)

Les discours extrémistes français ou la guerre totale.
Ceux qui n'ont que le mot guerre à la bouche, doivent avoir l’honnêteté de penser le mécanisme dans sa globalité. Pour saisir afin que les actes de guerre sont divers et variés. Condamner
Quand la République frappe, mutile et tue ses propres enfants
C’est fait, l’Assemblée nationale a modifié les règles de l’élection présidentielle, les petits candidats sont « out »
C’est cela qu’ils appellent la démocratie? Dans les changements, non seulement les candidats n’ont plus l’obligation de rendre public les 500 signatures, et le temps de parole équitable ent
Dons à Tsahal : Une baisse d’impôts pour le contribuable français
Elle avait souligné qu'il s'agissait là «d'une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d'une armée étrangère».
Faire un don à l'armée israélienne permettrait
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
Procédure d’exception sans état d’urgence.
Jean-Claude Paye, sociologue, auteur de

Connexion

?
?
La mort par balles d'un chasseur et la blessure d'un autre, dimanche soir, à Merdj Ouamane, daïra d'Amizour, dans la wilaya de Béjaïa, serait l'oeuvre d'un groupe terroriste, selon la gendarmerie nationale.   Un jeune chasseur a trouvé la mort et un autre a été grièvement blessé par balle alors qu’ils organisaient une partie de chasse, dans  la soirée de dimanche, vers 22h30, dans les maquis de la commune Merdj Ouaman, daïra d’Amizour, à une quinzaine de kilomètre au sud-est de Béjaïa, selon des sources locales.   D’après des sources hospitalières, les victimes ont été transportés vers l’hôpital d’Amizour cinq heures plus tard, soit, vers 3h du matin, avant qu’ils ne soient transférés au CHU Khelil Amrane de Béjaïa.  Interrogé au lendemain du drame, certains citoyens de la région ont avancé qu’il pourrait s’agir d’une bavure militaire commise par des soldats en opération dans les même maquis qui auraient ouvert le feu accidentellement sur les deux chasseurs.   Toutefois, le chef de la brigade de la gendarmerie d’Amizour a affirmé que les deux chasseurs, Hakim Bitout, un commerçant âgé de 38 ans et père de trois enfants et son ami, 49 ans, ont croisé un groupe terroriste qui était de passage dans ladite zone. Et d’ajouter que le rescapé,  lors de sa déposition a décrit «deux individus barbus vêtus de tenues de la police communale. Ils étaient peut-être plus nombreux,  mais il faut dire aussi que ce  n’était pas facile pour le blessé,  dans l’épreuve qu’il a traversé de donner plus de détails sur les auteurs». Ainsi, notre interlocuteur a démenti les informations selon lesquelles il y aurait une bavure militaire.   Dans le village de la victime, à Imaziouene, c’est la consternation chez la population. Les proches et les villageois rencontrés sont partagés entre deux pistes ; celle de l’acte terroriste et de la bavure militaire. En l’absence d’informations fiables, ils se montrent réservés, mais ils dénonçant toutefois, l’insécurité qui règne, en particulier, dans cette région boisée où une importante cache d’armes a été découverte par les services de sécurité le 13 aout dernier.

Categories

ZemZem Community

Muslim dating website and social network.

GET STARTED NOW.
CONTACT INFO
  • access_time 24/7 Service
  • email contact@zemzem.fr

    Languages