Choose your language

News (10)

Les discours extrémistes français ou la guerre totale.
Ceux qui n'ont que le mot guerre à la bouche, doivent avoir l’honnêteté de penser le mécanisme dans sa globalité. Pour saisir afin que les actes de guerre sont divers et variés. Condamner
Quand la République frappe, mutile et tue ses propres enfants
C’est fait, l’Assemblée nationale a modifié les règles de l’élection présidentielle, les petits candidats sont « out »
C’est cela qu’ils appellent la démocratie? Dans les changements, non seulement les candidats n’ont plus l’obligation de rendre public les 500 signatures, et le temps de parole équitable ent
Dons à Tsahal : Une baisse d’impôts pour le contribuable français
Elle avait souligné qu'il s'agissait là «d'une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d'une armée étrangère».
Faire un don à l'armée israélienne permettrait
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
Procédure d’exception sans état d’urgence.
Jean-Claude Paye, sociologue, auteur de

Connexion

?
?
Le petit Anès Berdjam, âgé de 5 ans, n’a plus donné signe de vie depuis ce mardi matin 15 septembre.   Venu de Chelghoum Laid en compagnie de sa mère pour passer le week-end chez les Bouhbila, ses grands-parents, Anès a disparu subitement de la cité El Kouf, au nord de la ville de Mila. Selon des proches de la famille, on s’est aperçu de sa disparition vers 10h du matin de ce mardi, jour du marché bihebdomadaire qui se tient dans la périphérie immédiate du quartier El Kouf. Son grand-père maternel a avisé les services de police qui ont tout de suite lancé des recherches dans le quartier et les environs, des recherches qui restaient encore infructueux, mercredi en début d’après-midi, selon la cellule de communication de la police. « D’importants moyens matériels et des brigades entières de recherches ont été envoyés sur le terrain dès le dépôt de la plainte par la famille du petit Anes. Mais à présent on ne peut pas parler d’enlèvement en l’absence d’indices clairs. Seul l’aboutissement des recherches nous le dira », précisera le lieutenant Mohamed Frahta responsable de la cellule de communication de la police joint par téléphone. Cette disparition d’enfant relance, à la cité El kouf , le débat sur la délocalisation du marché bihebdomadaire, connu par Marché Trabendo, qui se tient tous les samedis et mardis dans la région. « Ce souk nous cause énormément de désagréments, nous demandons sa délocalisation depuis sa première domiciliation dans la périphérie de la cité », nous dira un magasinier de la cité.

Categories

ZemZem Community

Muslim dating website and social network.

GET STARTED NOW.
CONTACT INFO
  • access_time 24/7 Service
  • email contact@zemzem.fr

    Languages