Choose your language

News (10)

Les discours extrémistes français ou la guerre totale.
Ceux qui n'ont que le mot guerre à la bouche, doivent avoir l’honnêteté de penser le mécanisme dans sa globalité. Pour saisir afin que les actes de guerre sont divers et variés. Condamner
Quand la République frappe, mutile et tue ses propres enfants
C’est fait, l’Assemblée nationale a modifié les règles de l’élection présidentielle, les petits candidats sont « out »
C’est cela qu’ils appellent la démocratie? Dans les changements, non seulement les candidats n’ont plus l’obligation de rendre public les 500 signatures, et le temps de parole équitable ent
Dons à Tsahal : Une baisse d’impôts pour le contribuable français
Elle avait souligné qu'il s'agissait là «d'une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d'une armée étrangère».
Faire un don à l'armée israélienne permettrait
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
Procédure d’exception sans état d’urgence.
Jean-Claude Paye, sociologue, auteur de

Connexion

?
?
La colère gronde au sein des associations des victimes du terrorisme après les dernières déclarations de l’ancien chef de l’AIS et l’émission par le Premier ministre d’une circulaire appelant l’administration à améliorer la prise en charge des familles des terroristes. Les sorties médiatiques du chef terroriste repenti Madani Mezrag suscitent colère et indignation chez les victimes du terrorisme. Lors d’une conférence de presse animée hier à Alger, la présidente de l’Organisation nationale des victimes du terrorisme (ONVT), Fatma-Zohra Flici, l’a clairement exprimé tout en mettant en garde les autorités contre «les privilèges accordés par l’Etat» aux familles des terroristes et aux repentis «au détriment de leurs victimes dont les blessures sont toujours béantes». Après le regroupement de terroristes à Jijel, en 2014, puis celui de Mostaganem cet été, ainsi que les déclarations provocantes du chef terroriste repenti Madani Mezrag, il n’est plus possible pour les familles des victimes de cette horde de rester passives. Ce chef terroriste s’exprime librement sur des chaînes de télévision privées et revendique des assassinats sans qu’aucune autorité ne réagisse, remuant ainsi le couteau dans la plaie des familles des victimes du terrorisme en général et des orphelins en particulier», lance Mme Flici dès sa prise de parole. Cette situation, dit-elle, suscite la colère de toutes les familles, «une colère exacerbée après la note du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, adressée le 16 juillet dernier (sous le numéro 226) aux membres de l’Exécutif et au directeur général de la Fonction publique leur faisant injonction d’employer les membres des familles de terroristes tués et des repentis». «Comment peut-on accepter un tel affront, au moment où les enfants des victimes du terrorisme, surtout les orphelins, sont livrés au chômage ? Ces enfants qui ont vu leurs parents massacrés sont aujourd’hui des jeunes hommes qui approchent la trentaine. Nous aurions aimé que cette correspondance du Premier ministre soit rédigée pour les aider, eux dont les parents n’ont pas fait le choix de prendre les armes contre l’Algérie. Nous aurions espéré que le Premier ministre se penche sur les conditions de vie de ces milliers d’orphelins. Malheureusement, nous constatons un parti pris au profit du bourreau au détriment de la victime. C’est contre cette flagrante injustice que tous les bureaux de l’Organisation au niveau national m’ont sollicitée afin d’organiser une action de protestation. Les membres des bureaux des 48 wilayas veulent marcher sur Alger pour interpeller la conscience des autorités, dénoncer l’exclusion et exiger qu’un terme soit mis aux sorties provocatrices d’anciens terroristes à l’égard des familles des victimes». Mme Flici estime cependant que la situation du pays ne permet pas une telle manifestation publique et explique : «Nous ne voulons pas être la cause d’une quelconque déstabilisation. Nous voulons, dans un premier temps, mettre en garde les autorités en exigeant d’elles qu’elles prennent leurs responsabilités afin que la loi sur la réconciliation soit respectée et que ceux qui ont les mains tachées du sang des Algériens ne remuent pas le couteau dans la plaie en faisant l’apologie de leurs actes criminels. A chaque fois que le chef terroriste Madani Mezrag occupe les médias, je reçois un appel téléphonique d’un membre de l’organisation de Djemila, à Texana, wilaya de Jijel, qui exprime en sanglotant sa peine de voir celui qui a assassiné son père, en 1994, se targuer d’avoir tué des Algériens. Quel est le tort de ce jeune qui s’est retrouvé dans l’obligation de prendre les armes pour défendre sa famille alors qu’il avait à peine 18 ans, l’âge où l’on croque la vie à pleines dents ? Jusqu’à quand continuera-t-il à subir les propos humiliants de ce chef terroriste ?» La présidente de l’ONVT estime que «cette patience a des limites» et que lors de la prochaine réunion du conseil national de l’Organisation, «il n’est pas évident» qu’elle puisse continuer à «calmer les esprits des uns et des autres». La colère contre ce qu’elle juge comme un penchant vis-à-vis des terroristes a atteint un degré tel qu’elle-même risque de ne plus être écoutée, demain, si les familles décident de sortir dans la rue. «Ces familles constatent que le statut qu’elles réclament depuis 1994 n’a pas été accepté et que l’aide qu’elles sont censées recevoir de la part de l’Etat reste dérisoire pour ne pas dire inexistante, alors qu’au même moment, un chef terroriste se targue d’avoir tué des innocents et va jusqu’à annoncer la création d’un parti avec ses anciens acolytes. N’est-ce pas une manière de les inciter à se faire justice ? N’est-ce pas une manière de porter atteinte au sacrifice des milliers d’Algériens qui ont permis à la République de ne pas sombrer dans le chaos ? Pour nous, la situation est très grave. Les autorités doivent assumer leurs responsabilités avant qu’il ne soit trop tard», a conclu Mme Flici.

Categories

ZemZem Community

Muslim dating website and social network.

GET STARTED NOW.
CONTACT INFO
  • access_time 24/7 Service
  • email contact@zemzem.fr

    Languages

    Menu