Choose your language

News (10)

Les discours extrémistes français ou la guerre totale.
Ceux qui n'ont que le mot guerre à la bouche, doivent avoir l’honnêteté de penser le mécanisme dans sa globalité. Pour saisir afin que les actes de guerre sont divers et variés. Condamner
Quand la République frappe, mutile et tue ses propres enfants
C’est fait, l’Assemblée nationale a modifié les règles de l’élection présidentielle, les petits candidats sont « out »
C’est cela qu’ils appellent la démocratie? Dans les changements, non seulement les candidats n’ont plus l’obligation de rendre public les 500 signatures, et le temps de parole équitable ent
Dons à Tsahal : Une baisse d’impôts pour le contribuable français
Elle avait souligné qu'il s'agissait là «d'une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d'une armée étrangère».
Faire un don à l'armée israélienne permettrait
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
Procédure d’exception sans état d’urgence.
Jean-Claude Paye, sociologue, auteur de

Connexion

?
?
La police a arrêté, aujourd’hui jeudi, 11 chômeurs à Bir El-Ater (Tébessa), a appris Elwatan.com auprès de Chekaoui Naoufel, coordinateur général du Mouvement pour la défense des droits des chômeurs.  « Les 11 chômeurs observaient, depuis 4 jours, un sit-in devant le siège de l’Anem de Bir El-Ater pour réclamer des postes de travail dans l’usine de phosphate de Djebel El Anek. La police les a surpris tôt le matin, vers 6 heures. Ils ont été amenés au commissariat de police, en attendant de les présenter devant le procureur de la République », a indiqué le Chekaoui  Naoufel.  Plus de 200 personnes se sont rassemblés devant le siège du commissariat pour exiger la libération des 11 chômeurs.  Le rassemblement se poursuit  à l’heure où nous mettons en ligne, selon l’activiste qui a dénoncé  une « arrestation abusive ».  « Les 11 chômeurs observaient, depuis 4 jours, un sit-in devant le siège de l’Anem de Bir El-Ater pour réclamer des postes de travail dans l’usine de phosphate de Djebel El Anek. La police les a surpris tôt le matin, vers 6 heures. Ils ont été amenés au commissariat de police, en attendant de les présenter devant le procureur de la République », a indiqué le Chekaoui  Naoufel.    Plus de 200 personnes se sont rassemblées devant le siège du commissariat pour exiger la libération des 11 chômeurs.  Le rassemblement se poursuit  à l’heure où nous mettons en ligne, selon l’activiste qui a dénoncé  une « arrestation abusive ».   

Categories

ZemZem Community

Muslim dating website and social network.

GET STARTED NOW.
CONTACT INFO
  • access_time 24/7 Service
  • email contact@zemzem.fr

    Languages