Choose your language

News (10)

Les discours extrémistes français ou la guerre totale.
Ceux qui n'ont que le mot guerre à la bouche, doivent avoir l’honnêteté de penser le mécanisme dans sa globalité. Pour saisir afin que les actes de guerre sont divers et variés. Condamner
Quand la République frappe, mutile et tue ses propres enfants
C’est fait, l’Assemblée nationale a modifié les règles de l’élection présidentielle, les petits candidats sont « out »
C’est cela qu’ils appellent la démocratie? Dans les changements, non seulement les candidats n’ont plus l’obligation de rendre public les 500 signatures, et le temps de parole équitable ent
Dons à Tsahal : Une baisse d’impôts pour le contribuable français
Elle avait souligné qu'il s'agissait là «d'une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d'une armée étrangère».
Faire un don à l'armée israélienne permettrait
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
France : installation d’un Etat policier (partie 1).
Procédure d’exception sans état d’urgence.
Jean-Claude Paye, sociologue, auteur de

Connexion

?
?
Le groupe parlementaire du Front des forces socialistes (FFS) revient à la charge. Après avoir boycotté l’ouverture de la session d’automne du Parlement le 2 septembre, le plus vieux parti de l’opposition annonce que ses députés n’assisteront pas à la session plénière d’aujourd’hui, qui sera consacrée au vote de la loi de finances complémentaire et de l’amendement du code pénal. Dans un communiqué parvenu à notre rédaction, le groupe parlementaire FFS dit refuser le recours abusif et injustifié à la légifération par ordonnance présidentielle. Les députés du FFS dénoncent cet état de fait en regrettant que l’APN soit réduite à une «simple chambre d’enregistrement, sans débat ni réel pouvoir législatif». «Bien que la loi de finances complémentaire et le code pénal soient des textes d’une grande importance, nous ne pouvons pas nous taire face à la légifération par ordonnance présidentielle», a relevé Chaafa Bouaïche dans un communiqué de presse. Il dénonce également, dans le même document, le contenu de la LFC qui risque, selon lui, de réduire à néant le pouvoir d’achat des familles algériennes. Pour les parlementaires du FFS, les augmentations des taxes et des impôts qui se répercuteront négativement sur le prix des produits de consommation et des services n’ont pas lieu d’être. «Le citoyen, estiment-ils, n’est pas responsable des erreurs de gestions des gouvernants.» Ils accusent dans ce sillage le gouvernement de manquer de volonté pour mettre en place une véritable politique budgétaire et fiscale bien équilibrée, qui ne ferait pas saigner à blanc les particuliers. Les députés du FFS mettent en garde contre cette situation qui mènerait le pays vers l’inconnu. S’agissant de l’amendement du code pénal, le FFS critique ainsi la limitation de la dépénalisation de l’acte de gestion aux seules entreprises publiques économiques. Pour le chef du groupe parlementaire, cette dépénalisation doit être élargie aux autres catégories de responsables, notamment ceux qui dirigent les établissements administratifs publics et les APC. Ces deux textes de loi ont déjà été critiqués par les parlementaires du plus vieux parti de l’opposition. Pour le FFS, tenter d’éluder et de contourner le débat public sur ces questions, dans la situation actuelle du pays, c’est persister dans la dérive politique.

Categories

ZemZem Community

Muslim dating website and social network.

GET STARTED NOW.
CONTACT INFO
  • access_time 24/7 Service
  • email contact@zemzem.fr

    Languages